Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Politique et Sociétés

Volume 30, numéro 3, 2011, p. 23-45

Direction : Jean François Mayer (directeur)

Éditeur : Société québécoise de science politique

ISSN : 1203-9438 (imprimé)  1703-8480 (numérique)

DOI : 10.7202/1009181ar

ps
< PrécédentSuivant >
Article

Déconstruire les politiques de sécurité en Israël : au-delà du paradigme « liberté-sécurité »

Sharon Weinblum

Université Libre de Bruxelles

sweinblu@ulb.ac.be

Résumé

Cet article remet en question l’assomption selon laquelle les politiques de sécurité seraient le produit d’un équilibrage entre liberté et sécurité. S’inspirant des théories constructivistes et cognitives des politiques publiques, il montre, par une analyse de débats sur plusieurs lois votées par le Parlement israélien, que ces dernières sont avant tout le reflet et le résultat d’un conflit entre différents référentiels de régime. Déconstruire les politiques de sécurité de cette manière permet d’aller au-delà de la vision statique induite par la notion de balance sécurité/liberté et de mieux cerner les processus de construction des référentiels de régime par le discours.

Abstract

This article challenges the common assumption that security policies are the outcome of a security-liberty balance. Drawing on constructivist and cognitive approaches of public policies, it shows through an analysis of the debates on several laws taken by the Israeli Parliament, that these laws must be understood as the reflection and the outcome of a struggle between conflicting referentials of political regimes. Deconstructing security policies this way allows us to overcome the static notion of the balance between security and liberty and helps us better grasp the construction process of political regime referentials through discourses.

Auteur : Sharon Weinblum
Titre : Déconstruire les politiques de sécurité en Israël : au-delà du paradigme « liberté-sécurité »
Revue : Politique et Sociétés, Volume 30, numéro 3, 2011, p. 23-45
URI : http://id.erudit.org/iderudit/1009181ar
DOI : 10.7202/1009181ar

Tous droits réservés © Société québécoise de science politique, 2011

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014