Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Recherches féministes

Volume 15, numéro 2, 2002, p. 41-63

Migrations

Direction : Christine Piette (directrice)

Rédaction : Christine Piette (rédactrice en chef)

Éditeur : Revue Recherches féministes

ISSN : 0838-4479 (imprimé)  1705-9240 (numérique)

DOI : 10.7202/006510ar

rf
< PrécédentSuivant >
Article

« Sex and the City » : la prostitution à l’ère des migrations mondiales

Lillian S. Robinson

Résumé

Comme caractéristique du développement capitaliste, la migration économique a toujours entraîné le travail sexuel. À l’heure de la mondialisation, cela signifie pour beaucoup de femmes, qui émigrent du village à la grande ville dans leur propre pays ou du pays natal à l’étranger, un choix imposé par les circonstances. Cet article examine surtout la décision d’émigrer, les moyens empruntés et la situation à l’étranger de celles – la grande majorité, d’ailleurs -- qui n’ont pas été victimes d’un trafic, mais qui ont exercé ce choix imposé. Le rôle dans l’émigration des travailleuses sexuelles et des clients « émigrés » en tant que touristes sexuels fait partie de la discussion, ainsi que d’autres caractéristiques économiques et culturelles.

Summary

As a feature of capitalist development, economic migration has historically entailed sex work as one of its components. In the age of globalization, this means a forced choice for many women, as they move from the village to the city in their own countries and across international borders. The present article focuses on the decision making process, the means of migration, and the experience in the urban site, national or international, of those -- the vast majority -- who have not been "trafficked", but have made this forced choice their life strategy. The impact on sex worker migration of customer "migration" in the form of sex tourism is discussed, along with the other economic and cultural factors.

Auteur : Lillian S. Robinson
Titre : « Sex and the City » : la prostitution à l’ère des migrations mondiales
Revue : Recherches féministes, Volume 15, numéro 2, 2002, p. 41-63
URI : http://id.erudit.org/iderudit/006510ar
DOI : 10.7202/006510ar

Tous droits réservés © Recherches féministes, Université Laval, 2002

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2016