Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Santé mentale au Québec

Volume 17, numéro 2, automne 1992, p. 35-45

Communautés culturelles et santé mentale

Direction : Yves Lecomte (directeur)

Éditeur : Revue Santé mentale au Québec

ISSN : 0383-6320 (imprimé)  1708-3923 (numérique)

DOI : 10.7202/502069ar

smq
< PrécédentSuivant >
Article

La santé mentale des migrants : analyse de son contexte social et longitudinal

Michel Tousignant, Ph.D.

Professeur au Laboratoire de recherche en écologie humaine et sociale de l'Université du Québec à Montréal

RÉSUMÉ

La santé mentale des migrants est affectée par plusieurs facteurs qui relèvent à la fois des expériences pré-migratoires et des conditions d'adaptation au pays hôte. L'interaction entre ces deux niveaux de facteurs évolue cependant en fonction du temps, marqué tantôt de périodes de relatif équilibre, tantôt de perturbations inattendues comme si le processus de migration n'était jamais complété. L'âge d'arrivée dans un nouveau pays est aussi fort important, les adolescents ayant à affronter plusieurs demandes simultanées et les personnes aînées n'ayant plus les ressources personnelles pour assimiler une nouvelle culture. Par ailleurs, l'adaptation s'opère à l'intérieur d'un système familial où le destin de chacun des membres influe sur celui des autres. Le texte offre quelques réflexions sur la prévention qui découlent en partie des considérations de la littérature scientifique.

ABSTRACT

The Mental Health of Migrants: A Social and Longitudinal Analysis

The mental health of migrants is affected by many factors that stem from premigratory experiences as well as adaptation conditions of the host nation. The interaction of these two types of factors are however set in time: certain periods are characterized by relative stability, while others are marked by unexpected disruptions which tend to make migration appear as a never-ending process. An individual's age upon arrival in a new country is also an important factor: adolescents must meet many different types of demands, while the elderly no longer have the personal resources to assimilate a new culture. The author points out that adaptation takes place in a family system where the fortune of each member impacts on that of others in the family. In this article, the author discusses prevention by taking into consideration certain issues raised by scientific literature.

Auteur : Michel Tousignant, Ph.D.
Titre : La santé mentale des migrants : analyse de son contexte social et longitudinal
Revue : Santé mentale au Québec, Volume 17, numéro 2, automne 1992, p. 35-45
URI : http://id.erudit.org/iderudit/502069ar
DOI : 10.7202/502069ar

Tous droits réservés © Santé mentale au Québec, 1992

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014