Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Santé mentale au Québec

Volume 19, numéro 1, printemps 1994, p. 195-224

Aspects de la réadaptation

Sous la direction de David Cohen

Direction : Yves Lecomte (directeur)

Éditeur : Revue Santé mentale au Québec

ISSN : 0383-6320 (imprimé)  1708-3923 (numérique)

DOI : 10.7202/032303ar

smq
< PrécédentSuivant >
Article

Une évaluation de programme à multiples facettes : l’intervention auprès des conjoints violents

Francine Ouellet

Jocelyn Lindsay

Marie-Christine Saint-Jacques

RÉSUMÉ

Dans une étude sur l'efficacité d'un programme de traitement pour conjoints violents, trois dimensions ont été évaluées, soit l'effet du programme sur l'incidence des comportements de violence (physique, verbale, psychologique et sexuelle), sur l'attitude des participants à l'endroit des rôles des hommes et des femmes et sur l'estime de soi. Les données sur les comportements de violence des hommes ont été recueillies auprès d'eux et de leurs conjointes. Il ressort de cette étude que le programme tend à faire diminuer toutes les formes de violence et son efficacité maximale s'observe au temps « après » du traitement. Par ailleurs, l'efficacité du programme est jugée moins grande lorsque l'on s'appuie sur les déclarations des femmes plutôt que sur celles des hommes. Enfin, l'efficacité varie selon la forme de violence examinée.

ABSTRACT

Helping violent spouses: Evaluation of a multi-faceted intervention program

This article presents the results obtained from a study on the efficiency of a treatment program aimed at violent spouses. More particularly, three dimensions are evaluated, namely the program's effect on the incidence of violent behaviour (physical, verbal, psychological and sexual), on the participant's attitude toward the roles of men and women, as well as on the self-esteem of participants. Data on the violent behaviour of men was collected from them and from their spouses. The study reveals that the program tends to reduce all forms of violence and that its maximum efficiency is mostly noticed in the period following the program. On a different note, the program is less efficient when basing results on women's declarations than on men's. Finally, the program's efficiency varies according to the form of violence observed.

Auteurs : Francine Ouellet, Jocelyn Lindsay et Marie-Christine Saint-Jacques
Titre : Une évaluation de programme à multiples facettes : l’intervention auprès des conjoints violents
Revue : Santé mentale au Québec, Volume 19, numéro 1, printemps 1994, p. 195-224
URI : http://id.erudit.org/iderudit/032303ar
DOI : 10.7202/032303ar

Tous droits réservés © Santé mentale au Québec, 1994

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014