Les débats parlementaires québécois, une source de base en histoire politique[Record]

  • Jocelyn Saint-Pierre
Bulletin, volume 1, no 1 1791 et de 1792: le vote à la Chambre des Communes de Londres et la Sanction royale de George Ill au printemps de 1791 , la proclamation à Québec de l'Acte constitutionnel en décembre 1791, la tenue des premières élections en juin 1792 et la première séance de notre Assemblée le 17 décembre 1792. L'Assemblée nationale désire ainsi sensibiliser toute la population à l'importance de l'avènement du parlementarisme au Québec, diffuser une information abondante sur notre histoire politique et susciter un plus grand respect de nos Institutions parlementaires. Plusieurs événements et activités ont souligné et rappelleront encore la naissance des institutions parlementaires du Québec: des cérémonies commémoratives, dont celle de la Première Session, le 17 décembre prochain en la Salle de l'Assemblée nationale; aussi, les expositions "NOS DÉPUTÉS" et "LA PRESSE PARLEMENT AIRE", à l'Hôtel du Parlement, jusqu'en juin 1993. Mentionnons qu'un spectacle Son et laser intitulé "À LA LUMIÈRE DE L'HISTOIRE" a été présenté devant l'Hôtel du Parlement pendant l'été. Des activités à caractère pédagogique pour les élèves du réseau scolaire furent inscrites au programme, comme le Forum étudiant sur les institutions parlementaires, qui se tiendra en janvier 1993. Enfin, plusieurs ouvrages historiques d'importance auront été publiés pour l'occasion. Parmi les activités du programme officiel, se tenait récemment à Québec, le Symposium international sur la Démocratie qui, du 8 au 13 septembre dernier, a réuni une tribune de personnalités invitées à s'exprimer sur le rôle, les aspirations et les contraintes de tous les acteurs de la vie politique. On y comptait des personnalités politiques, des parlementaires, des diplomates, des constitutionnalistes, des politologues, des représentants d'organismes internationaux et des journalistes. L'événement fut placé sous la présidence d'honneur de l'ancien Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies, monsieur Javier Pérez de Cuellar. Le Premier ministre du Québec, monsieur Robert Bourassa, agissait comme président de ce Symposium international sur la Démocratie. Source: Direction générale du Bicentenaire des Institutions parlementaires du Québec, 1025, rue Saint-Augustin, Bureau RC.10, Québec Automne 1992 (Québec), G1A 1A3, Tél.: (418) 643-1992, Téléc.: (418) 644-3593 LES DÉBATS PARLEMENTAIRES QUÉBÉCOIS, UNE SOURCE DE BASE EN HISTOIRE POLITIQUE par Jocelyn Saint -Pieffe Depuis 1792, les débats qui se sont déroulés au Parlement québécois constituent une documentation très riche pour les historiens et les historiennes de la politique. Les sources sur les débats des premières sessions de l'Assemblée législative du Bas-Canada sont rares. Des discours importants ont exceptionnellement été conservés. Pour la période du Canada-Uni, un compte rendu des débats reconstitués fut établi jusqu'en 1856 par l'équipe dirigée par Cameron Nish. À la Chambre des communes, P. B. Waite, Norman Ward et David Farr ont reconstitué presque entièrement ceux de 1867 à 1875, année de la création du hansard fédéral. Au Québec, il faut attendre 1964 avant que l'Assemblée nationale se dote d'un compte rendu officiel de ses débats. Alphonse Desjardins, Narcisse Malenfant et Louis-Georges Desjardins ont produit, au XIXe siècle, un compte rendu officieux des débats de l'Assemblée législative pour. les années 1878 à 1893. Entre 1893 et 1963, seules les chroniques parlementaires des quotidiens rapportent les débats. En 1973, le président Jean-Noël Lavoie, pour faire suite aux représentations de Marcel Hamelin et de Jean-Charles Bonenfant, forme une équipe d'historiens dont le mandat est de publier rétrospectivement les débats antérieurs à 1963. Pendant une douzaine d'années, cette équipe réalise une partie du programme: publication des débats de 1867 à 1878 établis par Marcel Hamelin, reconstitution et publication des sessions ...