Recensions

Claude Corbo. Mon appartenance. Essais sur la condition québécoise, Montréal, VLB Éditeur (Études québécoises), 1992, 119 p.[Record]

  • Michel Lévesque

…more information

  • Michel Lévesque
    Histoire, UQAM

Automne 1992 cet ouvrage constitue beaucoup plus qu'une introduction et se veut une synthèse et un manuel à la fois de l'ensemble du domaine financier de l'État canadien et de l'État québécois, la politique monétaire, la politique budgétaire, et l'analyse coût-bénéfice, sont ici analysées selon la logique de l'administration publique et selon la rationalité politique. Il s'agit donc d'un ouvrage essentiel pour tous ceux et celles qui veulent en savoir davantage sur l'administration et la gestion des fonds publics ainsi que sur l'élaboration annuelle de la politique budgétaire et des contraintes auxquelles font face les gouvernements et les gestionnaires. D'autre part, l'ouvrage sous la direction de Roland Parenteau présente une somme considérable de travaux (27 au total et 640 pages) tant de praticiens que de théoriciens. Les textes ont été regroupés sous cinq grands thèmes: la nature du management public, les managers publics, politique et management public, les processus et les systèmes de gestion et, finalement, la performance du secteur public. Naturellement, l'ouvrage ayant été produit avant la dernière campagne référendaire il n'est nullement fait mention de conversations sur cellulaire et des conséquences que celles-ci peuvent avoir. Cependant, les lecteurs et les lectrices qui sont préoccupés depuis par cette question auront intérêt à lire le texte portant sur l'éthique et le management d'Adrien Payette ou bien celui de Claude Morin sur l'interaction entre les politiciens et les administrateurs, ou bien celui de Jacques Bourgault et Stéphane Dion sur la satisfaction des ministres envers leurs hauts fonctionnaires ou bien encore celui de Maurice Patry portant sur !'imputabilité des administrateurs publics. En fait, il est très difficile de décrire en quelques lignes toute la richesse de ces deux ouvrages. Que peut-on ajouter sinon qu'il s'agit là de deux ouvrages fondamentaux qui, dans le contexte actuel de redéfinition et de recherche d'un nouveau statut constitutionnel, s'avèrent essentiels, non seulement pour ceux et celles qui s'intéressent à l'administration publique, mais pour tous ceux et celles qui cherchent à en savoir davantage sur la dynamique et le fonctionnement interne de l'État du Québec. Michel Lévesque Histoire -UQAM Bulletin, volume 1, no 1 Claude-V. Marsolais. Le référendum confisqué. Histoire du référendum québécois du 20 mai 1980, Montréal, VLB Éditeur (Études québécoises), 266 p. Il aura fallu attendre plus d'une décennie avant de voir paraître le premier ouvrage racontant l'histoire du référendum du 20 mai 1980. Sans complaisance à l'égard des différents intervenants, le journaliste de La Presse, Claude-V. Marsolais -affecté à la couverture des chefs des camps du Oui et du Non lors de la campagne référendaire -nous livre une étude des plus fouillées sur le sujet, ayant consulté de nombreux fonds d'archives et interviewés plusieurs acteurs de l'époque. En fait, les principaux acteurs en apprendront probablement beaucoup eux-mêmes sur cet épisode de l'histoire récente du Québec. Remontant aux ongmes du référendum, Marsolais cherche à "cerner pourquoi le référendum du 20 mai 1980 fut un échec pour les Québécois" et tente "de diagnostiquer les erreurs de parcours ou les faits d'armes des acteurs en présence à partir des actions et des gestes posés." Outre la stratégie du gouvernement fédéral, du camp du Non et du camp du Oui, Marsolais analyse également le rôle des médias et les prises de position des intellectuels, des syndicats et du monde patronal. Écrit dans un style très alerte, il s'agit donc d'un livre fort intéressant et des plus polémiques. Ce livre interpelle plusieurs des intervenants de l ...