Restricted access to the most recent articles in subscription journals was reinstated on January 12, 2021. These articles can be consulted through the digital resources portal of one of Érudit's 1,200 partner institutions or subscribers. More informations

Comptes rendus bibliographiques

SICART, Catherine (2017) L’aménagement touristique et ses nouveaux enjeux. Paris, L’Harmattan, 190 p. (ISBN 978-2-34310-820-9)

  • Pascale Marcotte

…more information

  • Pascale Marcotte
    Département de géographie, Université Laval, Québec (Canada)

Access to this article is restricted to subscribers. Only the first 600 words of this article will be displayed.

Access options:

  • Institutional access. If you are a member of one of Érudit's 1,200 library subscribers or partners (university and college libraries, public libraries, research centers, etc.), you can log in through your library's digital resource portal. If your institution is not a subscriber, you can let them know that you are interested in Érudit and this journal by clicking on the "Access options" button.

  • Individual access. Some journals offer individual digital subscriptions. Log in if you already have a subscription or click on the “Access options” button for details about individual subscriptions.

As part of Érudit's commitment to open access, only the most recent issues of this journal are restricted. All of its archives can be freely consulted on the platform.

Access options
Cover of Le droit à la ville : les personnes immigrantes dans l’espace urbain, Volume 62, Number 177, December 2018, pp. 369-481, Cahiers de géographie du Québec

Les écrits sur l’aménagement touristique étant relativement rares dans la littérature scientifique, ils suscitent toujours beaucoup d’espoir. En effet, l’aménagement joue un rôle fondamental dans le développement touristique. Il a un effet direct sur l’attractivité des territoires, et il se répercute bien concrètement sur la qualité de vie des résidents. Une action considérée avantageuse pour une région touristique peut se transformer en désavantage pour les résidents. L’aménagement doit donc assurer une mise en valeur et un accès équitable aux lieux, tant pour les touristes que pour les résidents. Il doit en préserver « l’authenticité » et la vitalité. Il doit créer des lieux désirables, rares, tout en contenant les flux et en préservant ces lieux d’une consommation dévastatrice. Pour ce faire, l’aménagement touristique doit concilier des intérêts issus d’acteurs et de nombreuses échelles territoriales, des intérêts parfois contradictoires. En somme, l’aménagement doit définir les facteurs et les agencer de façon à contribuer au développement économique des territoires, tout en réduisant les inégalités socioéconomiques et en protégeant les ressources naturelles ou patrimoniales. Pour y parvenir, les enseignements transmis par les écrits scientifiques sur l’aménagement touristique doivent s’appuyer sur des sources multidisciplinaires et législatives. Leur tâche est colossale. Le livre de Catherine Sicart, géographe spécialisée en tourisme, engage les lecteurs dans cette réflexion et ces enseignements. Les premières pages exposent d’ailleurs des exemples contemporains de territoires soumis à des pressions et des intérêts éclatés, et dont l’aménagement devrait, ou aurait dû, assurer une conciliation entre les différents groupes, urbains et ruraux, et les différents intérêts, locaux et mondiaux. L’auteur nous propose cette lecture en ayant recours à plusieurs disciplines et domaines d’expertise : histoire, géopolitique, droit, parmi d’autres. Ainsi, le premier chapitre, Fondements, présente les principaux textes législatifs qui ont encadré et encadrent actuellement les territoires touristiques en France. Suit un exposé qui rappelle que le tourisme a été rendu possible grâce à la croissance du temps libre, une mobilité accrue par la technologie des transports et l’amélioration du niveau de vie. Ce mode de vie est maintenant partagé par de nouveaux marchés, notamment la Chine. L’auteure rappelle également que le séjour touristique est un déplacement dans le temps, et nécessite des services pour se réaliser. Cette définition justifie le choix de l’étude approfondie d’un des secteurs du tourisme, soit l’hôtellerie et la parahôtellerie, et particulièrement de son réseau de distribution. Une grande partie du second chapitre porte d’ailleurs sur la distribution numérique des grandes chaînes, et précisément sur leurs stratégies financières qui révolutionnent le rapport de pouvoir entre les acteurs. Ce chapitre est aussi l’occasion de présenter les principaux changements qui influencent le tourisme, du développement durable au terrorisme. Le troisième chapitre présente l’avènement de la station touristique à partir de l’histoire de la station anglaise Bath. Y sont également décrits les différents types de stations qui ont fait leur apparition depuis l’avènement de ce premier modèle, ainsi que leurs déclinaisons jusqu’aux destinations de luxe contemporaines. Tout au long du livre, et à travers les différents thèmes abordés, l’auteure rappelle que le tourisme a été, et est encore aujourd’hui, un phénomène propre aux classes aisées. Le tourisme « de masse », s’il a laissé des marques bétonnées sur les littoraux et en montagne, a été un intermède caractéristique des « Trente glorieuses », une période où les critères de réussite se basaient sur la croissance – ou la « démocratisation » – de la consommation touristique. Aujourd’hui, sous l’influence de la mondialisation, les stratégies d’investissement favorisent les équipements haut de gamme, répondant aux demandes de la classe supérieure, celle qui a encore les moyens et le temps de voyager. Les …