Comptes rendus bibliographiques

ARNAULD de SARTRE, Xavier (2006) Fronts pionniers d’Amazonie. Les dynamiques paysannes au Brésil. Paris, CNRS, 223 p. (ISBN  2-271-06441-4)[Record]

  • Nathalie Gravel

…more information

  • Nathalie Gravel
    Université Laval

Dans la foulée de la tradition française d’études brésiliennes, Xavier Arnauld de Sartre contribue avec ce livre à la compréhension des dynamiques paysannes présentes et passées d’Amazonie. S’attardant à démontrer la nouvelle pluralité des modes de vie paysans dorénavant à disposition des enfants des colons amazoniens, l’auteur explore la dichotomie continuité/rupture de l’histoire des migrations paysannes vers le nord du Brésil en y juxtaposant la réalité des jeunes ruraux d’Amazonie d’aujourd’hui. Tiraillée entre les lumières de la ville et la tradition paysanne de travail sur la terre familiale, la relève agricole semble bien informée des options de vie et suffisamment outillée, dans le cas de ceux qui choisissent la même vie que leurs parents, pour transformer la petite exploitation familiale en entreprise agricole. Nous pourrions dire que l’exposé de Xavier Arnauld de Sartre explique avec moult détails cette crise résultant des choix difficiles qu’ont à faire les jeunes ruraux, la nouvelle importance accordée à l’éducation comme moyen d’ascension sociale et le passage d’une agriculture de subsistance à l’entreprenariat agricole où les rendements et la productivité font l’objet d’un nouveau calcul influençant les prises de décision à la ferme. Cette étape charnière à laquelle fait face le monde rural amazonien est typique de ce que connaissent de nombreuses régions rurales, confrontées à l’exode des jeunes, ailleurs dans le monde. En soi, ceci n’a rien de nouveau si ce n’est que pour le territoire sur lequel porte cette étude : les fronts pionniers de l’est de l’Amazonie. La question que se pose l’auteur est « Y a-t-il émergence d’un monde rural en arrière des fronts pionniers ? ». Dans un premier temps, l’auteur prend soin de contextualiser la construction des fronts pionniers en identifiant les phases de défrichement des terres dans l’histoire de l’Amazonie. Une première phase, à partir de 1966, débuta avec la construction de la route Transamazonienne sous le gouvernement militaire brésilien. Celle-ci avait pour but de permettre l’occupation des terres du nord afin de légitimer la juridiction du Brésil sur une Amazonie convoitée par la communauté internationale désireuse de la protéger et de gérer l’utilisation de ses ressources. Ces routes ouvrirent la voie aux colons sans terre en partance du sud du pays et du nordeste, aux garimpeiros (orpailleurs) et aux seringueiros (collecteurs de sève d’hévéas, l’arbre à caoutchouc). Une deuxième phase, allant de 1974 à 1978, davantage orientée vers la production agricole d’exportation, favorisa l’installation de grands propriétaires terriens (fazendeiros) se consacrant à l’élevage et à la culture du soja. Ces derniers prirent fréquemment possession des terres défrichées par les premiers colons après un certain temps. Une troisième phase a cours aujourd’hui, essentiellement basée sur la dynamique agriculture/grands travaux d’infrastructures dans la perspective d’intégration économique régionale. Sous le vocable d’IIRSA, l’Initiative d’Intégration de l’Infrastructure Régionale en Amérique du Sud, celle-ci suppose la création de grands corridors routiers et océaniques ayant pour but de relier des villes et des sous-régions de l’intérieur du continent sud-américain au réseau du commerce international. Est associée à cette phase la consolidation de certains titres de propriété visant la reconnaissance des droits d’accès à la terre aux autochtones et le droit d’usufruit des populations locales sur de grandes étendues. C’est dans ce contexte que la consolidation d’un monde rural en arrière des fronts pionniers serait possible. Cependant, le spectre d’une crise agricole plane étant donné la carence éventuelle d’une relève agricole. Dans un deuxième temps, la méthodologie d’enquête déployée par l’auteur fait état d’une connaissance approfondie de ces dynamiques et des perceptions que les colons ont de la crise agricole, compréhension facilitée par les nombreux extraits de verbatim reproduits. Un échantillon …