You are on Érudit's new platform. Enjoy! Switch to classic view

Comptes rendu bibliographiques

CAUVIN, Colette, ESCOBAR, Francisco et SERRADJ, Aziz (2008) Cartographie thématique 4. Des transformations renouvelées. Paris, Hermès, 198 p. (ISBN 978-2-7462-2207-6)

  • Yann Roche

…more information

  • Yann Roche
    Université du Québec à Montréal

Article body

Cet ouvrage appartient à la série Aspects fondamentaux de l’analyse spatiale. Il est un des cinq volumes consacrés à la cartographie thématique et à son ajustement aux nouvelles techniques ainsi qu’aux nouveaux outils de traitement et de visualisation de l’information cartographique. Plus axé sur la notion de transformation cartographique, il se subdivise en trois chapitres abordant successivement les transformations cartographiques de position (TCP) et les représentations 3D. Selon les auteurs eux-mêmes, ce volume se caractérise par l’expression « voir autrement », au-delà de l’esthétique attrayante mais parfois dangereuse de ces méthodes, de manière résolument rigoureuse et scientifique.

Le premier chapitre est consacré aux transformations cartographiques de position, aussi appelées parfois cartogrammes ou anamorphoses, modifications de la forme des objets de la carte en fonction des valeurs d’une variable thématique ou modifications basées sur des comparaisons entre variables ou entre lieux. Une typologie des différents types de TCP est présentée, complète et bien illustrée. Le second chapitre s’attache aux principes de base de la prise en compte de la troisième dimension en cartographie, en s’appuyant principalement, comme c’est souvent le cas, sur l’exemple de la topographie.

Le troisième et dernier chapitre est la suite logique du précédent et pousse plus loin la notion de représentation du relief et des modèles numériques de terrain, en direction de la « vraie 3D » et de la géovisualisation, visualisation de plus en plus réaliste.

Ce volume est très bien documenté, il fait le tour de la question de manière approfondie, s’appuyant sur de nombreux exemples et illustrations. Un cahier couleur, au centre du volume, le complète en présentant une version couleur de plusieurs figures ayant été imprimées en noir et blanc dans le courant du livre, ce qui n’est pas très agréable pour le lecteur mais très compréhensible du point de vue pratique. L’objectif est ambitieux et il correspond à un besoin, car la cartographie traditionnelle doit maintenant intégrer un vaste éventail d’outils et d’applications pour la lecture desquels les auteurs et les lecteurs de cartes ne sont pas forcément formés adéquatement. À cet égard, la troisième dimension est justement l’un des éléments qui prennent une place croissante dans la cartographie moderne, et ce livre vient donc à point dans le contexte. Comme annoncé par les auteurs, l’approche est scientifique, les méthodes de construction présentées de manière détaillée et à travers un regard critique. Le résultat final est un ouvrage de référence fort précieux pour ceux et celles qui ont l’ambition de recourir à ces méthodes de représentation au fort potentiel, mais dont les risques de mauvaise interprétation sont d’autant plus élevés que le message est spectaculaire.