You are on Érudit's new platform. Enjoy! Switch to classic view

Comptes rendus bibliographiques

HENROTIN, Joseph (2011) Les fondements de la stratégie navale au XXIe siècle. Paris, Economica, 488 p. (ISBN 978-2-7178-5948-5)

  • Philippe Boulanger

…more information

  • Philippe Boulanger
    Université de Cergy-Pontoise

Article body

L’ouvrage de Joseph Henrotin s’attaque à un défi audacieux que peu d’études sont parvenues à relever jusqu’à aujourd’hui : embrasser tous les fondements de la stratégie navale au XXIe siècle. La tâche est d’autant plus importante que les bouleversements géostratégiques depuis la fin de la guerre froide ont accentué considérablement la place de la mer dans la stratégie en général, comme en témoignent les opérations navales françaises et britanniques dans la guerre de Libye, la croissance de la piraterie dans le golfe d’Aden et au large des côtes somaliennes ou le déploiement des nouvelles stratégies maritimes des puissances chinoise et indienne dans l’océan Indien.

Depuis les travaux d’Hervé Coutau Bégarie, aucune synthèse n’avait été réalisée de manière aussi approfondie. Cet ouvrage s’inscrit donc dans une continuité d’analyse depuis une vingtaine d’années. Il permet de comprendre la complexité des tendances de la guerre navale contemporaine dans un contexte d’emploi de plus en plus lié aux forces terrestres et aérospatiales. Autant dire que l’ouvrage fait preuve de nombreuses qualités et vient combler une lacune en matière de production scientifique. Toutes les grandes marines sont abordées à travers leur doctrine, leur emploi et leur devenir. L’une des premières grandes qualités du livre consiste à traiter toutes les dimensions du sujet à partir de quatre grandes parties : Asseoir la stratégie navale ; Stratégie navale des moyens, Une stratégie pour le XXIe siècle ; Tactique, opératique et stratégie navale. Les stratégies maritime et navale, les structures de forces et la stratégie des moyens navals, les fondements de la puissance navale, les types d’opérations navales, les principes de la guerre navale et la diplomatie navale sont autant de sujets traités par l’auteur à partir de nombreux exemples historiques ou contemporains.

La dimension géographique est prise en compte dans tous ses aspects, même si on peut regretter l’absence de cartes précises et quelques développements plus approfondis. Ainsi, dans le chapitre II, la relation entre géopolitique et puissance navale montre la diversité des conceptions de théoriciens bien connus (Mackinder, Spykman), mais aussi leur réactualisation, qui contribue à redynamiser l’approche géopolitique dans les stratégies de puissance navale. De même, dans le chapitre sur les opérations navales combinées, le rapport à l’espace est considéré comme central « dans la mesure où elles participent à la détermination du niveau et des structures de forces nécessaires, de même qu’à leur soutien dans la durée » (p. 338). Les différents facteurs géographiques sont ainsi traités (position géostratégique des forces, facteur météorologique, configuration du théâtre d’opérations, éloignement des bases) à partir d’exemples d’opérations navales.

Les fondements de la stratégie navale au XXIe siècle constitue une somme de travail importante dans le domaine d’étude de la stratégie navale. Ce livre s’impose comme un ouvrage essentiel de synthèse et de réflexion pour mieux comprendre les mutations et les enjeux stratégiques du monde maritime et des puissances navales.