Comptes rendus : Théories, idéologies et problèmes internationaux

Laurent, Paul Gordon (Ed.). Diplomacy : New Approaches in History, Theory, and Policy. New York, The Free Press, 1979, 302 p.[Record]

  • Gérard Beaulieu

803

pe, à promouvoir l'autonomie ou l'indépendance à mesure que leur position leur semblait se marginaliser au sein d'un État fédéral ou unitaire. Tel est le cas de la Belgique et de l'Ecosse ou Flamands et Écossais ont tenté par la voie électorale de contrecarrer pour les ou la prédominance du français dans l'administration publique et pour les autres, grâce à leurs succès électoraux, de menacer les partis traditionnels unionistes. Les auteurs analysent dans chaque cas le comportement politique de ces deux groupes ethno-nationaux, mais également les réactions qu'ils ont suscité, s'attardant quelque peu sur la conjoncture économique récente*plutôt que sur des cycles longs pour faire ressortir la causalité sociale de ces mouvements.

Par ailleurs, la formation de minorités ethniques en Allemagne Fédérale s'est réalisée depuis deux décennies grâce au flux permanent de travailleurs immigrés. En effet, ces derniers en dépit de leur position de sous-prolétaires aux droits limités, s'y établissent de manière quasi-permanente. L'auteur suggère que plus d'informations soient fournies aux immigrants sur les capacités d'absorption de la société d'accueil et qu'une politique d'investissements dans les pays de départs soit soutenue afin de résoudre la question du sous-emploi ; pensant ainsi se démarquer des politiques de mobilité et d'immobilité de la main-d'oeuvre que structure la nouvelle division internationale du travail. Le cas des coréens au Japon est bien décrit par G.F. Rhode qui note qu'en dépit d'un rapatriement considérable de Coréens après la Deuxième Guerre mondiale; ceux qui demeurèrent sont des citoyens de seconde zone; ayant une situation de classe semblable à celle des travailleurs migrants en Europe. Méprisés et divisés selon le partage idéologico-politique qui régit la Corée, ayant un haut taux de criminalité ils constituent un sous-prolétariat dont l'auteur pense que l'amélioration de son sort peut être garantie par une conscientisation ethnique plutôt que classiste alors que toute son analyse montre que l'ethnicité est le fondement symbolique justifiant leur infériorisation.

L'étude des problèmes de naturalisation et donc d'américanisation des immigrants de-

puis la fondation constitutionnelle des États-Unis d'Amérique est selon J.P. Roche un chemin tortueux où les législations des États ont souvent été en contradiction avec celles de l'État fédéral qui systématisera une politique à mesure que les vagues d'immigration ont modelé le melting-pot américain et généré des mouvements xénophobes et racistes au nom de la race teutonique et à rencontre des catholiques (Irlandais ; Italiens) des slaves ; des juifs et des asiatiques. Les Noirs et les Amérindiens ont des difficultés à se faire reconnaître comme citoyens des États-Unis car les pères fondateurs les avaient exclus de la terre promise. Enfin, l'introduction théorique d'U. Ra'Anan offre plutôt un débat sémantique et des typlogies dont l'intérêt demeure limité en ce sens que la reconnaissance de la nationalité selon les liens de sang (jus sanginis) ou de territoire (jus solis) et leur combinaison n'est pas instructive, d'autant plus que les mythes et les appels au sang et au sol n'ont fait que restreindre le droit des gens et garantir le droit des États à régimenter leurs peuples respectifs.

Mikhael Elbaz

Département a" anthropologie Université Laval

Lauren, Paul Gordon (Ed.). Diplomacy : New Approaches in History, Theory, and Policy. New York, The Free Press, 1979, 302 p.

Ce volume est un ouvrage américain qui fait état de ce qui se fait aux États-Unis surtout, dans le domaine des relations internationales. Les nouvelles approches préconisées sont des approches interdisciplinaires qui touchent à la fois l'histoire et ...