Comptes rendus : Histoire des relations internationales

Morley, James William (Ed.) The Fatefule Choice : Japan’s Advance into Southeast Asia, 1939-1941. New York, Columbia University Press, 1980, 381 p.[Record]

  • Wen Chung-Chi

Il est un support à la politique anti-inflationniste pour les pays qui sont capables de la pratiquer (p. 53)

tandis que

lorsque les taux d'inflation varient de pays à pays, les taux de change fixes ne peuvent pas fonctionner, (p. 53)

L'ouvrage de P. Salin constitue une tentative aussi captivante que provocatrice de remise en question de plusieurs idées bien enracinées en ce qui a trait à l'efficacité du rôle discrétionnaire de l'État dans le domaine monétaire: pour substituer au système monétaire « inter-national » un ordre monétaire international, les gouvernements « doivent abandonner leurs monopoles de création monétaire, renoncer à leurs politiques monétaires et à leurs politiques de change (p. 252) ». Tous ceux qui s'intéressent aux réformes dans le domaine monétaire liront cet ouvrage avec beaucoup d'intérêt.

François Gauthier

Faculté a"administration Université Laval

HISTOIRE DES RELATIONS INTERNATIONALES

MORLEY, James William (Ed.) The Fateful Choice : Japan's Advance into South-east Asia, 1939-1941. New York, Co-lumbia University Press, 1980, 381 p.

Entre 1962 et 1963 un groupe d'historiens japonais, patronés par l'Association japonaise des relations internationales, ont publié une collection d'études en sept tomes portant le titre Taiheiyô sensô e no michi: kaisen gaikô shi (Le chemin de la guerre du Pacifique : une histoire diplomatique des origines de la guerre). Cet ouvrage a connu un succès immédiat. Les auteurs de ce projet collectif voulaient réexaminer avec objectivité et un soin minutieux les décisions japonaises qui avaient conduit le Japon vers la guerre du Pacifique. Ils ont consulté, en plus des sources connues, une masse de documents officiels inaccessibles aux chercheurs dans le passé,

tels que ceux de l'armée et de la marine impériales, les documents de plusieurs ministères, les documents personnels de plusieurs ministres et officiers. De plus, ils se sont servis des données obtenues par les interviews avec un nombre de participants principaux dans les événements importants de l'époque. Toute tentative d'imposer une interprétation globale à l'ensemble de ces études individuelles a été expressément évitée afin de laisser à chaque auteur la responsabilité de présenter les faits comme il les voyait. Leur but était de fournir un guide aux futurs chercheurs, et non pas de prouver des thèses préconçues. Leur approche objective est très louable, et leur ouvrage, une mine d'informations précieuses. Cet ouvrage japonais fait l'objet maintenant d'un projet de traduction en anglais pour en rendre les parties les plus originales accessibles à un public plus large, dans une collection intitulée Japan's Road to the Pacific War dont The Fateful Choice est le deuxième volume à paraître.

The Fateful Choice, composé de cinq études en extraits, est divisée en deux parties. Dans la première partie qui traite de la politique japonaise pour la défense du Nord, Ho-soya Chihiro examine en grand détail les motivations très complexes et changeantes de divers éléments japonais pour arriver à une entente avec l'Union soviétique entre 1939 et 1941, le rôle de l'Allemagne dans cette relation triangulaire, les effets de la guerre en Europe et ensuite entre Berlin et Moscou sur les négociations aboutissant à la conclusion du Traité de neutralité de 1941 entre l'URSS et le Japon. La réduction de la tension dans le Nord a en quelque sorte encouragé le Japon à poursuivre une stratégie d'expansion vers l'Asie du Sud-Est avec les conséquences tragiques. Cette poussée vers le Sud constitue le thème des quatre études dans la deuxième partie du livre. Ici l'attention est portée sur les efforts déployés par les Japonais pour profiter de l'affaiblissement des Puissances coloniales européennes ...