Comptes rendus : Union soviétique

Barry, Donald D. et Barner-Barry, Carol. Contemporary Soviet Politics : An Introduction, Second edition. Englewood Cliffs (N.J.), Prentice-Hall, Inc., 1982; 432 p.[Record]

  • B.G. Spiridonakis

responsables des deux tiers de la production industrielle nationale. Après avoir satisfait les exigences du Plan (on ne précise pas si celles-ci sont élevées ou pas, ce qui peut faire une grande différence) ces entreprises sont autorisées à produire suivant leurs objectifs particuliers.

Afin de mener à bien ce type d'expérience, on a recours comme par le passé, aux slogans en guise de stimulants. Avec pour différence que ceux-ci ont été adaptés aux besoins de la cause. Ainsi, les célèbres « Apprendre de Daquing ou de Dazhai » ou encore « Chacun mange dans la même assiette » ont fait place à: « Meilleur travail, meilleur salaire »; « Un seul modèle ne suffit pas »; « La pratique est le seul indicateur de ce qui est valable », etc. Quant à F autosuffisance, on se fait fort de citer Deng Xiaoping pour qui l'autosuffisance n'est pas synonyme de rejet de l'aide extérieure, elle consisterait avant tout à miser sur la sagesse du peuple...

Comme toujours, une hirondelle ne fait pas le printemps. C'est pourquoi l'auteur ne manque pas de signaler qu'en Chine comme dans d'autres pays socialistes, une réforme se voit souvent accompagnée de décrets assurant à l'État l'essentiel du contrôle de l'économie.

De cette façon, l'État continue d'avoir la main haute sur le volume et la structure de la production ainsi que sur l'allocation des matières premières. Malgré les velléités d'octroyer une plus grande autonomie aux entreprises, l'État intervient toujours d'une façon ou d'une autre à l'intérieur de leur mécanisme de gestion excepté lorsqu'il s'agit de « joint-ventures » lesquelles, sont de plus en plus encouragées. Sûrement que les autorités chinoises sont conscientes que le socialisme décentralisé, ou celui « de la goulache » tel que pratiqué en Hongrie, n'est pas la panacée de tous les maux et qu'il vaut mieux recourir à la prudence dans l'utilisation du mécanisme du marché dans le cadre de la planification nationale. Comme le fait remarquer l'auteur en conclusion: « China must wrestle with some of the inhérent contradictions between the use of socialist planning and the market mechanism ».

L'auteur dédie son livre aux praticiens et aux universitaires. À vrai dire si ces derniers peuvent en tirer davantage profit que les premiers, comme on l'a mentionné plus haut, ceux qui s'intéressent à un pays où vit le quart de l'humanité, trouveront dans ce livre, bien construit et fort bien présenté, des informations qui les inciteront à maintenir leur intérêt.

André Joyal

Département d'économie

Université du Québec à Trois-Rivières

UNION SOVIÉTIQUE

Barry, Donald D. et Barner-Barry, Carol. Contemporary Soviet Politics: An Introduction, Second édition. Englewood Cliffs (N.J.), Prentice-Hall, Inc., 1982; 432 p.

Les auteurs de ce manuel ont eu une expérience vécue de l'Union soviétique en leur qualité d'étudiants à l'Université de Moscou en 1961-1962, ainsi qu'à l'occasion de leurs voyages postérieurs à cette période. La première édition étant de 1978, on peut deviner qu'ils y ont mis du temps, de la patience et de l'effort. Cette deuxième édition, si proche de la première, revisée et mise à jour, peut suggérer une certaine popularité. Lecture faite, le soussigné n'hésiterait pas à recommander l'acquisition de ce livre par la bibliothèque de sa propre institution. Comme il ne s'agit pas d'un livre d'histoire, il serait injuste de le prendre pour ce qu'il ne prétend pas être. Par contre, comme tour d'horizon du fonctionnement des institutions politiques du régime soviétique à l'heure actuelle, et comme ...