Notices bibliographiques

Jamar, Joseph (Ed.) Intégrations régionales entre pays en voie de développement. Bruges, De Tempel, 1982, 302 p.[Record]

  • Hélène Galarneau

601

mes parus dans la collection « Law in Eastern Europe » éditée à Leyde) dont le tome II était également consacré à un thème assez proche «Social Engineering through Law»; le champ d'investigation en était plus large (englobant des problèmes comme ceux de la délinquance ou de l'automobile...) alors que le présent ouvrage est centré sur les relations entre le droit et le développement économique. Celui-ci confirme, si besoin en était, que toute étude émanant de ce groupe d'éminents chercheurs constitue une contribution de haute valeur à la connaissance du droit soviétique, et suscite toujours le plus grand intérêt chez tous les juristes intéressés par ce vaste champ d'études.

Colette Begaux-Francotte

Centre d'étude des pays de l'Est Université Libre de Bruxelles

3. NOTICES BIBLIOGRAPHIQUES Hélène Galarneau*

Jamar, Joseph (Ed.) Intégrations régionales entre pays en voie de développement. Bruges, De Tempel, 1982, 302 p.

A l'heure où les Nations Unies sont en crise et où les approches globales visant à mettre en place un nouvel ordre économique international se révèlent très peu efficaces, l'intégration régionale semble constituer une alternative pour les pays en développement. C est dans cette perspective que sont étudiées ici quatre expériences d'intégration régionale entre pays en voie de développement: l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (asean), la plus « originale » des tentatives de coopération régionale, le Marché Commun de l'Amérique centrale (MCAC), « modèle parfait des difficultés que peut rencontrer une intégration régionale entre pays en voie de développement », le Pacte andin, intéressant à cause de l'homogénéité d'ordre géographique, culturel et de niveau de développement des pays qui y participent et enfin la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) qui regroupe pour sa part des pays très divers au point de vue ethnique, religieux, linguistique, politique et économique. Chacune de ces expériences fait l'objet d'une monographie qui présente la genèse du regroupement, ses objectifs, les institutions mises en place et trace un bilan de ses réalisations politiques, économiques et commerciales. Joseph Jamar conclut que, si l'approche mondialiste doit se poursuivre, la constitution d'organisations régionales doit être encouragée et ce pour trois raisons: parce qu elles seules permettent la réalisation d'objectifs fondamentaux, tels Vindustrialisation, parce qu'elles assurent une certaine rationalisation des relations commerciales entre pays en développement et pays industrialisés et parce qu'elles contribuent à la concertation Sud-Sud.

* Documentaliste au CQRI