Notices bibliographiques

KOVRIG, Bennett. Of Walls and Bridges. The United States and Eastern Europe. New York, New York University Press, 1991, 439 p.[Record]

  • Manon Tessier

Etudes internationales, volume xxiv, n° 1, mars 1993

vernement. Une bibliographie contenant des sources anglaises et allemandes complète cet ouvrage.

M.CLÎIOYI TESSIER

Kovrig, Bennett. Of Walls and Bridges. The United States and Eastern Europe. New York, New York University Press, 1991, 439 p.

Bennett Kovrig, connu pour The Myth of Liberation écrit en 1973, dresse dans son nouveau livre un survol de la politique américaine en Europe de l'Est depuis la Deuxième Guerre mondiale, soit de l administration Roosevelt à l'administraiion Bush. L'entreprise est ambitieuse. L'auteur consacre de longs chapitres à l'histoire de cette relation en abordant les questions des droits de la personne, de l'économie et de la sécurité. Ces chapitres amènent l'auteur à se pencher sur l'objectif poursuivi par les États-Unis dans cette région: la réduction voire l'élimination de la domination soviétique et communiste en Europe de l'Est.

L'entreprise de l'auteur est ambitieuse disions-nous. Le traitement aussi. Kovrig conclut son chapitre sur la sécurité par ces mots: «America's unique consistency of purpose, its material wealth, and its military power hâve been essential assets in the protracted struggle for Europe. The United States must remain actively engagea as stabilizer and guarantor for the foreseeable future». Une remarque similaire clôt le chapitre sur l'économie: «... the United States can again play a critical part in the collective response to the challenge of liberalism that is sweeping Eastern

Europe». La conclusion de ce livre, si l'auteur en avait écrit une, aurait sans doute rappelé l'importance de la ténacité américaine à combattre l'élimination de l'influence soviétique pavant ainsi la voie à la llbéralisation des nations est-européennes du joug communiste...

Manon Tessier

Smith, Wayne S. (éd.) Toward Resolution ? The Falklands/ Malvinas Dispute. Boulder et Londres, Lynne Rienner Publishers, 1991, 168p.

Lorsque, le 21 mai 1982, les forces britanniques débarquent aux îles Falklands, l'opinion publique mondiale est alertée. Pourquoi le gouvernement de madame Thatcher a-t-il décidé de restaurer l'Union fack sur un archipel isolé dans l'Atlantique Sud ? Ce n'est qu'en février 1990 que Londres et Buenos Aires consentent à rétablir leurs relations diplomatiques. Toward Resolution ? The Falklands/Malvinas Dispute explique que le conflit n'est pas réglé pour autant, et des solutions sont suggérées.

Recueil de huit textes édité grâce à une subvention de l'École des hautes études internationales de lluniversité Johns Hopkins, le livre offre d'abord une chronologie historique détaillée, qui permet au non-spécialiste de situer les enjeux dans leur contexte et de comprendre par la suite comment les belligérants invoqueront tour à tour des arguments juridiques (notamment les théories de la découverte, de l'occupation effective et de la succession d'États), qui font l'objet de la première partie.