Comptes rendus : Théories, idéologies et problèmes internationaux

JOUVE, Edmond. Relations internationales. Paris, Presses Universitaires de France, 1992, 480 p.[Record]

  • France Maltais

702

Études internationales, volume xxiv, n° 3, septembre 1993

miste quant à l'avenir de notre planète, puisqu'il considère que les solutions sont d'abord politiques. Pourtant, depuis 1988, les populations et les gouvernements sont de plus en plus conscients de leurs responsabilités respectives pour éviter la pollution de l'eau, de l'air et de la terre.

Chacun sait maintenant que c'est d'abord en évitant de les produire que nous éviterons l'accumulation des déchets. Mais est-ce suffisant ? Qui sait, l'exportation illégale de déchets dangereux chez les voisins et/ou leur déversement dans les océans continuent peut-être. En somme, même si ce n'est pas nouveau, nous apprécions cet ouvrage synthétique pour sa contribution à la circulation de l'information et à la compréhension des enjeux environnementaux internationaux.

Nicole Boucher

École de service social Université Laval, Québec

Jouve, Edmond. Relations internationales. Paris, Presses Universitaires de France, 1992, 480 p.

Les relations internationales dans le domaine de la science politique peuvent représenter un véritable casse-tête pour ceux qui n'y sont pas familiers. Conscient de ce problème, Edmond Jouve propose un ouvrage de référence volumineux qui est susceptible de soutenir les politologues en herbe dans leur quête de savoir et de compréhension des phénomènes politiques sur la scène internationale.

Plusieurs concepts sont abordés dans les différents chapitres qui composent ce livre. Sur ce plan, l'État

et les acteurs internationaux figurent au centre de l'analyse qui est faite des différents phénomènes ou événements qui ont caractérisé la sphère politique pour la période contemporaine. Elle bénéficie également d'une recherche historique sagement intégrée à l'ouvrage. La dialectique de l'action politique internationale répond en quelque sorte à un héritage politique qui marque encore aujourd'hui son influence. Certaines régions étant fortement éprouvées elles doivent composer avec un legs historique qui conditionne la place qu'elles occupent dans le monde et l'échiquier des relations internationales représente fort bien le jeu des forces politiques en présence.

Cet aspect historique représente très certainement une des principales forces de l'étude de Jouve. Elle permet à des facteurs tels que l'industrialisation, les droits de l'homme, les entreprises multinationales, le problème très criant de la dette du Tiers-Monde et du partage des richesses, etc., d'être justement évalués, pondérés et situés dans un cadre dynamique, systémique et pluridisciplinaire. Les modèles explicatifs ne sont pas présentés d'une façon hermétique, mais plutôt démonstrative ce qui donne suffisamment de marge de manœuvre au lecteur pour qu'il puisse se situer dans la démonstration.

Néanmoins, comme toutes les études qui s'attaquent à une problématique aussi large que le champ des relations internationales, l'ouvrage de Jouve souffre d'un manque de profondeur qui devient à la longue assez frustrant. La plupart des thèmes qui sont abordés dans ce livre

703

le sont d'une façon parfois superficielle et incomplète. La dimension économique des relations internationales est nettement négligée, bien que sur le plan international, la distinction entre le domaine politique et le domaine économique est souvent ambiguë, voire complémentaire. L'auteur a néanmoins le mérite de nous proposer des lectures complémentaires qui sont fondamentales, actuelles et sagement sélectionnées.

Enfin, le livre de Jouve accentue grandement le rôle et la place qu'occupe la France dans l'échiquier mondial. On présente cette dernière comme un acteur central et même dominant de la scène internationale et on construit délibérément une rhétorique qui défend cette position. En conséquence, le titre de l'ouvrage paraît trompeur et mériterait davantage un libellé qui rende vraiment compte de cette dimension de la problématique qui est ...