Comptes rendus : Théories, idéologies et problèmes internationaux

HOVI, Jon. Games, Threats & Treaties - Understanding Commitments in International Relations. London, Pinter, 1998, 160 p.[Record]

  • Laure Paquette

qualités requises sont nécessaires pour permettre au diplomate de bien remplir ses tâches et réussir sa mission. Parmi ces qualités on retiendra la maîtrise de l'art de négocier, l'habileté à faire preuve de sincérité dans les contacts avec les officiels du pays hôte, la maîtrise tant de la langue du pays hôte que de celle de l'État accréditaire ainsi qu'une connaissance parfaite de sa propre culture ainsi que celle de l'État hôte. Bien plus, l'habileté à définir des solutions viables et compatibles avec les intérêts du pays hôte, l'adaptabilité au pays hôte, l'éloquence, le bon jugement, la connaissance de l'économie internationale et des sciences militaires ainsi que la maîtrise des pratiques diplomatiques et du droit international sont, parmi tant d'autres, les qualités requises pour un diplomate.

En conclusion, nous dirons que l'ouvrage de Freeman est un livre de chevet pour le diplomate et un vade mecum pour le chercheur intéressé à la gestion de la vie internationale des États. L'auteur, par sa double expérience de diplomate de carrière et de chercheur professionnel en science diplomatique, fait une lecture avertie et approfondie du rôle de la puissance nationale dans la gestion quotidienne des relations extérieures d'un État, de la pertinence des manœuvres diplomatiques dans la vie internationale d'un État et des responsabilités et des qualités du diplomate. Comme le Prince de Machiavel, la lecture de Arts of Power de Freeman est conseillée aussi bien aux gestionnaires des relations extérieures des États qu'aux étudiants en science diplomatique, consulaire et relations internationales. Pour les diplomates cet ouvrage

est un outil pédagogique incontournable et pour les chercheurs, il est un matériel didactique de premier ordre.

Munda Simamba Baruti

Candidat au doctorat en science politique Université Laval, Québec

Games, Threats & Treaties -

Understanding Commitments

in International Relations.

Hovij Jo.. London, Pinter, 1998, 160 p.

Dans un contexte international comme celui que l'on vient de vivre au Kosovo, quelles sont les conditions essentielles pour qu'une menace soit crédible et efficace? Comment peut-on s'assurer de la crédibilité d'une menace faite par un État contre un autre ? Quel est le rôle des engagements dans les négociations internationales ? Comment peut-on expliquer le fait que les États se conforment aux traités internationaux ? Peut-on construire ces traités de façon à s'assurer de cet acquiescement ? Voilà les questions auxquelles s'attardent le professeur Jon Hovi du département de science politique de l'université d'Oslo.

Cet ouvrage s'inspire des travaux de Thomas Schelling et utilise les tout derniers développements des théories du jeu comme outil analytique pour examiner en trois étapes l'art compliqué des engagements au niveau des relations internationales. Aucune connaissance préalable de la théorie des jeux n'est nécessaire, puisque les concepts de base sont présentés d'une façon claire et accessible. Les modèles mathématiques plus avancés se retrouvent dans leurs propres sections dans le texte - on peut suivre l'argumentation du texte sans même les lire, mais

190

Etudes internationales, volume xxxi, n° 1, mars 2000

ils ne sont pas aussi difficiles d'accès que bien d'autres écrits du même domaine. La couverture mentionne que les mathématiques sont en annexe, alors qu'il n'existe aucune annexe. Le sommaire manque aussi d'exactitude.

Dans un premier temps , Hovi analyse le rôle des menaces dans les relations entre États. Pour qu'une menace soit efficace, cinq conditions essentielles doivent être réunies. Primo, la menace doit être pertinente (c'est-à-dire être à la fois possible et aller à contre-courant du désir de l'État menacé). Segundo, la menace ...