Comptes rendus : Théories, idéologies et problèmes internationaux

VAN DER WESTHUIZEN, Janis. Ideas, Cultural Forces and the Development of International Relations. Halifax, Centre for Foreign Policy Studies, Dalhousie University, 1998, vi-79 pp.[Record]

  • Lawrence T. Woods

Études internationales, volume xxxi, n° 1, mars 2000

nance globale, n'est pas analysé : celui du développement. Et de ce point de vue, la vision est celle des pays occidentaux industrialisés.

Raûl Bernal-Meza

DifCCtCUY, CERIAL

Argentine

Ideas, Cultural Forces

and the Development

of International Relations.

van der Westhuizen, fanis. Halifax,

Centre jor Foreign Policy Studies,

Dalhousie University, 1998, vi-79 pp.

Ce court ouvrage devrait être lu par tous les étudiants en Relations Internationales, qu'ils soient au premier cycle ou aux cycles supérieurs de formation. Bien que cette étude se contente de retracer le développement des diverses approches (principalement anglo-saxonnes) au sein de la discipline des Relations Internationales depuis le début du 20e siècle, l'auteur effectue ce survol de façon originale et stimulante en réintégrant ces approches dans le contexte et les influences de leur époque. Ces influences incluent la musique populaire (les Beatles, Bob Dylan, Dire Straits, Nirvana) et les tendances dans d'autres formes d'art telles que la peinture et l'architecture. Les comparaisons établies entre les grandes écoles de pensée en Relations Internationales au cours de ce siècle - les principaux penseurs et théories sont d'ailleurs utilement soulignés en caractères gras - font de ce survol de la littérature une fascinante et utile introduction à la matière qui se lit très bien et qui compléterait aussi très bien des livres tels que James Dougherty et Robert L Pfaltzgraff Jr Contending Théories of International Relations ou

bien Iver B. Neumann et Ole Waever (dir.), The Future of International Relations. Comme introduction à la discipline et comme première étape avant d'aborder des ouvrages plus complexes, comme ceux qui viennent d'être mentionnés, cette courte étude s'impose.

L'ouvrage clair et bien documenté de van der Westhuizen cherche à rendre moins confuse l'histoire de l'émergence des Relations Internationales comme discipline en prenant une approche chronologique et en examinant « la façon par laquelle les idées et les forces culturelles ont façonné la civilisation occidentale durant le vingtième siècle et en retour ont affecté la façon dont [les Relations Internationales] se sont développées» (p. 3)) L'auteur tire une conclusion très pénétrante. Il souligne le besoin de considérer l'épistémologie, la culture, l'histoire, la reconceptualisation de la sécurité et l'émergence de mouvements sociaux critiques créateurs d'espace politique.

On ne peut qu'espérer que l'auteur - qui est un doctorant d'origine sud-africaine au Centre d'études sur la politique étrangère de l'université Dalhousie - nous offrira bientôt un traitement plus complet du sujet en utilisant la même perspective. S'il le fait, l'avenir des Relations Internationales suivra peut-être les lignes directrices qu'il recommande. Il faudra notamment consacrer du temps à explorer les différences entre les Relations Internationales, la politique internationale et les études internationales - les deux derniers concepts étant mentionnés par l'auteur au début de l'étude sans être par la suite abordés - et l'auteur de ces lignes

aurait apprécié encore plus de comparaisons culturelles. Il reste aussi beaucoup à faire pour étendre notre réflexion sur les Relations Internationales à d'autres contextes occidentaux ou non occidentaux et remonter plus loin dans le temps étant donné l'influence d'idées plus anciennes qui ont contribué au développement des Relations Internationales. De ce point de vue, et au sujet de l'histoire en particulier, la citation de Winston Churchill: « le plus loin vous regardez en arrière, le plus loin en avant vous verrez probablement » utilisée par van der Westhuizen est très pertinente.

En résumé, les différents éléments de l'argumentaire ci-présent se retrouvent dans cette étude et sont rassemblés de belle ...