You are on Érudit's new platform. Enjoy! Switch to classic view

Chronique d’archives

  • Donald O’Farrell

…more information

  • Donald O’Farrell
    Archives nationales du Québec à Rimouski

Article body

Archives nationales du Québec, Centre de Québec et de Chaudière-Appalaches, 1210, avenue du Séminaire, Sainte-Foy, Québec G1V 4N1. (www.anq.gouv.qc.ca)

Le Centre d’archives de Québec fait connaître ses plus récentes acquisitions.

  • Fonds Paul Bégin (P811). — 1961-2003. — environ 73 mètres linéaires de documents textuels. — environ 2300 photographies. — environ 5 gravures. — 439 vidéos. — environ 320 bandes magnétiques. — environ 120 documents informatiques.

    Le Fonds reflète la carrière de Paul Bégin en tant que militant politique au sein du Parti québécois et de plusieurs autres partis ou mouvements liés à l’indépendance du Québec, de député et de ministre dans les cabinets Parizeau, Bouchard et Landry. Il témoigne également de sa vie personnelle et de sa carrière d’avocat. Le tout constitue une source unique de renseignements sur le mouvement souverainiste québécois des quarante dernières années.

    Le Fonds est divisé en sept grandes séries principales qui témoignent des activités de M. Bégin, à savoir : vie personnelle ; militant politique au sein du Parti québécois et de mouvements souverainistes ; député de la circonscription électorale de Louis-Hébert ; président du caucus des députés de la région de la Capitale nationale ; ministre de la Justice ; ministre de l’Environnement ; ministre du Revenu.

  • Fonds Jacques-Ferdinand Verret (P819). — 1857-1946. — 1 mètre linéaire de documents textuels. — 1 carte.

    Ce Fonds d’archives illustre la vie personnelle et professionnelle de Jacques-Ferdinand Verret commerçant au Trait-Carré de Charlesbourg dès la fin du XIXe siècle. Les documents témoignent de la vie d’un homme d’affaires fortement impliqué dans la vie sociale de Charlesbourg. Ce poète amateur était surtout un entrepreneur perspicace (vente de miel et de graines) et un homme engagé (il commente les événements entourant l’exécution de Louis Riel).

    Le Fonds compte 41 volumes constituant le journal intime de M. Verret. Il nous raconte sa jeunesse, sa vie familiale, les activités du Club canadien de Charlesbourg ainsi que plusieurs aspects de la vie quotidienne à Charlesbourg et à Québec. Des documents promotionnels et financiers reliés aux différents commerces de M. Verret, des notes sur le travail et les techniques de l’apiculture de même qu’une carte de Charlesbourg de 1857 complètent le contenu du fonds.

  • Fonds Famille Jean-Charles Michaud (P824). — 1898-1963. — 0,06 mètre linéaire de documents textuels. — 114 photographies. — 2 dessins. — 1 gravure. — 13 films (00 :03 :00). — 37 bobines, n&b et couleur, 16 mm.

    Le Fonds témoigne de la vie des membres de la famille de Jean-Charles Michaud de même que des activités de ce dernier dans le domaine de la généalogie, de la photographie et du film. Il illustre aussi les activités de son grand-père, Jean-Baptiste Michaud, le fondateur de la maison J.-B. Michaud & Fils, la plus ancienne maison d’affaires de Lévis. Le tout constitue une source intéressante de documents visuels sur le Québec de la première moitié du xxe siècle.

    Le Fonds comprend des photos de famille et du bâtiment de J.-B. Michaud & Fils, des dessins, des notes généalogiques, des programmes de concert et de la correspondance avec Pierre-G. Roy, premier archiviste du gouvernement de la province de Québec. Plusieurs films illustrent des scènes de vie familiale au Québec (Couvent de Sillery, Collège et ville de Lévis, fête de Noël, ski au Lac Beauport, baignade dans le fleuve Saint-Laurent à Kamouraska, etc.).

Bibliothèque nationale du Québec, Division des archives privées, 2275, rue Holt, Montréal, Québec H2G 3H1.

En plus de nombreux compléments à ses fonds, la Bibliothèque s’est enrichie des fonds suivants :

  • Fonds Hélène-Ouvrard (MSS-133). — 1941-1999. — 7,75 mètres linéaires de documents textuels et autres documents.

    Le fonds documente la carrière d’Hélène Ouvrard comme rédactrice et surtout comme auteure de romans, de contes et de nouvelles.

    On remarque dans le fonds principalement des manuscrits, des dactylogrammes et de multiples versions de ses différentes publications. Le fonds recèle aussi un important journal intime, des inédits, une volumineuse correspondance, plusieurs scénarios de films, des textes pour la radio ou pour des conférences et des documents audiovisuels.

  • Fonds Jean-Fournier-de-Belleval (MSS-174). — 1725-1997. — 0,12 mètre linéaire de documents textuels et iconographiques.

    Le fonds regroupe des documents relatifs à la famille de Jean Fournier de Belleval et à son travail comme concepteur de costumes et de décors de théâtre.

    Le fonds est constitué de dessins de costumes et de décors de théâtre, de dossiers professionnels, de photographies, de programmes, d’imprimés ainsi que de notes généalogiques sur la famille de Belleval dont certaines pièces datent de la Nouvelle-France.

  • Fonds Paule-Daveluy (MSS-477). — [1936 ?]-1998. — 1,89 mètre linéaire de documents textuels.

    Le fonds témoigne des oeuvres littéraires de Paule Daveluy et de son rôle au sein de l’organisme Communication-jeunesse.

    Le fonds contient des versions des oeuvres imaginées ou traduites par Paule Daveluy autant dans le domaine de la littérature pour la jeunesse que du roman pour adultes. On remarque en outre ses dossiers professionnels se rapportant à l’administration de Communication-jeunesse.

  • Fonds Jacques-Folch-Ribas (MSS-478). — 1963-1999. — 2,20 mètres linéaires de documents textuels, iconographiques et sonores.

    Le fonds reflète les activités de Jacques Folch-Ribas comme auteur littéraire, chroniqueur, critique et historien d’art ainsi que de ses liens avec sa profession d’architecte et d’urbaniste.

    On trouve dans le fonds les diverses versions de ses oeuvres écrites surtout dans le domaine du roman, de la nouvelle, du conte, du théâtre et de la radio. Le fonds renferme aussi ses textes comme chroniqueur littéraire et comme conférencier, des textes d’autres auteurs le concernant, des dossiers professionnels, des imprimés, des documents iconographiques et sonores ainsi qu’une imposante correspondance principalement avec des personnalités des mondes littéraires québécois et français.

Musée McCord d’histoire canadienne, 690, rue Sherbrooke Ouest, Montréal, Québec H3A 1E9.

Le Centre d’archives et de documentation du Musée a le plaisir d’annoncer ses plus récentes acquisitions.

  • Fonds Gilberte Christin de Cardaillac (P573). —1906-1977. — 1 mètre linéaire de documents textuels. — autres documents.

    Le fonds porte sur la vie de Gilberte Christin de Cardaillac (1906-1977), les différents événements qui ont marqué le cours de son existence tant sur le plan social que familial. Certains documents témoignent également de ses talents d’artiste peintre-aquarelliste.

    Le fonds est composé de 14 albums, de documents juridiques, de lettres, d’imprimés et des condoléances reçues par Bertrand lors du décès de sa mère.

  • Fonds Pierre-Vincent Valin (P583). — 1870-1873. — 0,31 mètre linéaire de documents textuels.

    Ce fonds porte sur la carrière de Pierre-Vincent Valin, constructeur de navires à Québec et politicien, ainsi que sur divers aspects de sa vie personnelle.

    Le recueil qui compose le fonds de P.-V. Valin contient les copies de lettres envoyées à des relations d’affaires ou à des connaissances. Il y parle de ses contrats, du prix de certains produits et de ses navires. Il y parle également de la santé de sa femme et donne d’autres renseignements de nature plus personnelle. Les copies de lettres sont principalement en anglais et quelques-unes sont en français.

  • Collection Eddy Echenberg (C586). — 1707-1992. — 1,55 mètre linéaire de documents textuels. — 667 cartes postales. — 201 photographies.

    La collection Eddy Echerberg porte sur la vie quotidienne dans la région des Cantons-de-l’Est.

    Elle contient plusieurs milliers de documents éphémères liés à cette région du Québec, notamment les villes de Sherbrooke et de Lennoxville. Cela comprend des publicités, calendriers anciens, catalogues, etc. On y retrouve aussi des documents de certaines entreprises de l’endroit, dont la W. R. Webster. Les photographies illustrent le travail de nombreux photographes de l’endroit (Coaticook, Sherbrooke, Scotstown, Cowansville, Eastman, Granby et Waterloo).

  • Fonds James Murdoch (P589). — 1799-1838. — 0,04 mètre linéaire de documents textuels.

    Le fonds porte sur la vie et le travail de James Murdoch, un tisserand professionnel venu d’Écosse pour s’installer à Richmond, Québec, en 1821.

    Le fonds contient un journal personnel où il décrit son travail avant et après sa traversée de l’Atlantique. Il contient aussi des copies de lettres envoyées à des membres de sa famille en Écosse. Un des grands intérêts de ce journal est le fait qu’il contient de nombreux modèles et patrons de tissage avec leurs noms.

  • Fonds W.C.T.U. (Women’s Christian Temperance Union) (P590). — 1887-1897. — 0,30 mètre linéaire de documents textuels.

    Ce fonds porte sur divers aspects de cette société féminine et de la salubrité de la fin du xixe siècle, donnant un aperçu de la vie des femmes moins fortunées dans un milieu urbain comme Montréal. Il est aussi un témoin important des activités des organismes caritatifs à une époque où les services sociaux étaient quasi inexistants.

    Le fonds se compose d’un registre où sont consignées les arrivées au refuge du WCTU de femmes dans le besoin. On y inscrit diverses informations sur les femmes qui demandent l’asile au refuge, dont le nom de la personne, son lieu d’origine, sa confession religieuse, les troubles dont elle souffre, et souvent des commentaires sur son comportement.

  • Fonds Famille Hélie (P591). — [1870]-1962. — 0,33 mètre linéaire de documents textuels. — 52 photographies.

    Ce fonds témoigne des activités et des intérêts de la famille Hélie, originaire de Saint-Boniface, au Manitoba. Les documents écrits témoignent des activités de M. Louis Salomon Hélie, directeur de la chorale de Saint-Boniface. Le fonds contient également plusieurs diplômes, notamment ceux décernés à Gabrielle Hélie, infirmière, ainsi que des imprimés, dont des ouvrages dédicacés par le chanoine Lionel Groulx. On y retrouve aussi des documents éphémères, dont plusieurs livres de cuisine anciens, un livre de bébé servant à noter les étapes de la croissance de l’enfant et plusieurs billets, dont une série pour les bains au YMCA d’une valeur de 25 sous et un billet de la Commission des Transports de Montréal pour un aller entre Montréal et l’île Sainte-Hélène.

    Le fonds contient en outre des photographies qui témoignent des activités de la famille. Deux photos montrent la chorale de Saint-Boniface, l’organiste et M. Hélie. On y retrouve une photographie autographiée de l’organiste Charles Archambault ainsi que des photos de la maison d’Antoine Hébert et d’Ursule Gagnier à Sainte-Martine. Le fonds contient finalement de nombreuses cartes postales représentant des paysages, ainsi que des portraits de la famille Hélie.

  • Fonds Marc H. Choko (P596). — 1960 - [1985]. — 165 photographies.

    Ce fonds porte sur le patrimoine bâti et les édifices de Montréal. Il est le résultat des recherches de M. Choko, professeur-chercheur invité à l’INRS-Urbanisation depuis 1985. Depuis le 1er juin 1999, Marc H. Choko dirige le Centre de design de l’UQAM.

    Il contient des photographies qui illustrent la construction d’édifices à bureaux de la métropole dans les années 1980. Il contient aussi différentes scènes de rues de la ville de Montréal entre les années 1960 et 1980.

  • Fonds Famille Guérin (P610). — 1780-1961. — 0,74 mètre linéaire de documents textuels. — 710 photographies et 5 négatifs. — 7 cartes et plans.

    Ce fonds témoigne des activités des membres de la famille Guérin, des hommes ayant laissé une trace importante dans la vie canadienne. De plus, ces documents illustrent la réussite au Canada de descendants d’immigrants irlandais.

    Il contient de la correspondance envoyée ou reçue par les membres de la famille Guérin, des documents et journaux personnels, des contrats et documents officiels, des documents de voyage, des cartes d’affaires, des certificats et coupons, des documents liés à des événements mondains (cartes d’invitation), des documents financiers, des lettres et contrats liés aux travaux publics exécutés au Canada et en Australie, des documents éphémères, une série de documents sur l’Ordre souverain de Malte, des imprimés, des recherches généalogiques sur la famille Guérin, des cartes et plans, des journaux, des cartes de voeux et cartes postales, la plupart portant du texte à l’endos, et enfin un spicilège.

    Le fonds contient aussi de nombreuses photographies de différents formats : ferrotypes, épreuves à l’albumine, épreuves argentiques sur papier et des négatifs.

  • Fonds Henry Starnes (P612). 1853-1889. — 0,10 mètre linéaire de documents textuels. — 1 photographie.

    Ce fonds porte sur la carrière de Henry Starnes. Il contient des documents le nommant à diverses fonctions militaires et politiques. On retrouve par exemple une commission de capitaine du 12e Bataillon de la Milice de Montréal (1853), une nomination au Conseil législatif de la province du Québec (1867) ou comme orateur du Conseil législatif de la province du Québec en remplacement de Pierre Boucher de la Bruèle (1889).

    Le fonds contient aussi une affiche commémorant la corvée de nettoyage des rues de Montréal au printemps 1888 intitulée « A Souvenir of 9th April 1888 », ainsi qu’une lettre concernant Starnes datée du 17 octobre 1887 envoyée au capitaine J.-B. Labelle de Montréal, signée par John A. Macdonald.

    Enfin, le fonds contient une photographie du Conseil Législatif de la province du Québec datée de 1883 (par Livernois).

Société historique de Montréal, 462, place Jacques-Cartier, Montréal, Québec H2Y 3B3.

La Société historique de Montréal est heureuse d’annoncer l’acquisition des fonds d’archives suivants.

  • Fonds Austin Cuvillier et Alexandre-Maurice Delisle (P8). — 1797-1877. — 1,10 mètre linéaire de documents textuels.

    Le fonds concerne les relations d’affaires de Austin Cuvillier alors qu’il dirigeait la Cuvillier & Sons de Montréal. Un autre volet du fonds permet de découvrir les liens d’affaires entre Alexandre-Maurice Delisle et Charles E. Schiller et les héritiers de Austin Cuvillier.

  • Fonds Cercle littéraire Les Oiseaux bleus (P23). — 1911-1959. — 0,30 mètre linéaire de documents textuels. — 30 photographies. — 1 disque.

    Ce cercle littéraire a été fondé en 1910 par des dames anglaises désirant parfaire leur connaissance et leur maîtrise de la langue française auprès de Mme Fortunat Bourbonnière. Les documents de ce fonds portent sur leur organisation et leurs activités (réceptions et conférences).