You are on Érudit's new platform. Enjoy! Switch to classic view

Rubrique sur la mobilisation des connaissances

Nos travaux profitent à la société

  • Sophie Reboud

…more information

  • Sophie Reboud
    CEREN – Groupe ESC Dijon Bourgogne
    Honorary Research Fellow – University of Western Australia

Article body

Voici le cinquième texte de notre rubrique « Mobilisation des connaissances ». Pour cette chronique, nous avons fait appel au professeur Olivier Torrès, de l’Université de Montpellier. Cette histoire est celle d’un problème de santé resté longtemps méconnu, et que le travail pionnier d’Olivier Torrès, puis de l’équipe qu’il a construite autour de lui, a permis de révéler et de commencer à traiter.

Les efforts de cette équipe se sont concrétisés en un observatoire, dispositif de transfert exemplaire en ce qu’il permet de collecter des informations, de les comprendre et de les traiter à la fois à destination de la recherche et du monde professionnel. Il permet également un dialogue permanent et s’élargissant progressivement entre tous les acteurs concernés par cette question, depuis les principaux concernés, les dirigeants, jusqu’aux décideurs politiques, en passant par les chercheurs, et tous les acteurs accompagnant les entreprises.

Ici, c’est la recherche et les chercheurs qui ont joué le rôle de lanceur d’alerte, mais leur rôle est allé au-delà en structurant l’observatoire et en faisant connaître sans relâche ses résultats et leur importance. À travers une telle histoire, on peut réellement dire que « nos recherches profitent à la société ».

Comme dans les chroniques précédentes, nous retrouvons les thèmes qui nous sont chers dans cette rubrique : une problématique interpelant une équipe de chercheurs, un rapprochement avec les praticiens et les raisons de ce dialogue, les principaux défis rencontrés et les bénéfices que chacun des acteurs a pu retirer de cette démarche partagée.

Bonne lecture !