Compte rendu de lectureBook reviewReseña de lectura

Michael Fritsch et Michael Wyrwich, Regional Trajectories of Entrepreneurship, Knowledge, and Growth. The Role of History and Culture. International Studies in Entrepreneurship, Springer, 2019[Record]

  • Marcus Dejardin

…more information

  • Marcus Dejardin
    Université de Namur et Université catholique de Louvain, Belgique

Michael Fritsch et Michael Wyrwich sont bien connus des chercheurs croisant un intérêt pour l’entrepreneuriat et une attention pour les processus économiques posés dans leur contexte régional. Le premier est professeur d’économie à l’Université Friedrich Schiller de Iéna. Le second est professeur associé en entrepreneuriat et management des PME à l’Université de Groningen. Pour ce nouvel ouvrage, ils ont rassemblé une série d’articles scientifiques empiriques publiés entre 2014 et 2018 abordant la difficile question de la contribution de la culture dans l’explication de l’entrepreneuriat et de ses effets, notamment en termes de croissance économique régionale. Ce remarquable ouvrage est plus qu’une simple collection d’articles. Ainsi qu’indiqué dans la préface, la construction de l’ouvrage fut l’occasion pour les auteurs d’actualiser quasiment l’ensemble de leurs analyses en exploitant des bases de données étendues. Le livre par son format offre aussi l’avantage de pouvoir rapporter de manière plus exhaustive le matériau et les résultats du travail de recherche. De nombreuses contributions scientifiques ont examiné les liens entre les caractéristiques des régions, la variété des ressources territoriales, l’entrepreneuriat et ses motivations (de nécessité et d’opportunité), le type d’activités développées (d’innovation, ou non) et la performance des régions évaluée en termes d’emplois créés, de productivité ou de valeur ajoutée. Cependant, la grande majorité de ces contributions reposent sur des estimations exploitant des données pour des périodes relativement récentes et courtes. Il est exceptionnel de trouver des contributions empiriques en entrepreneuriat dont les résultats découlent d’estimations à partir de données antérieures au milieu des années 1970. Nous manquons de perspectives historiques sur de longues périodes relativement au phénomène entrepreneurial et c’est précisément cette lacune que les travaux de Michael Fritsch et Michael Wyrwich permettent d’adresser. Pour les auteurs, de profondes racines historiques expliqueraient, tout au moins en partie, les performances régionales différenciées que nous pouvons constater aujourd’hui. Considérant la culture comme une institution informelle dont les origines sont fortement ancrées dans l’histoire et l’entrepreneuriat comme facteur de croissance et de prospérité, les auteurs s’interrogent sur le rôle que pourrait jouer la culture dans ce qu’elle peut avoir de favorable à l’entrepreneuriat. Certaines régions auraient une culture davantage entrepreneuriale que d’autres. Ce trait caractéristique entrerait alors dans l’explication de leur prospérité économique. Mais comment rendre compte du caractère entrepreneurial de la culture ? Comment distinguer la contribution de la culture entrepreneuriale parmi d’autres facteurs pouvant aussi contribuer à la prospérité régionale ? La persistance de l’entrepreneuriat sur de longues périodes dans certaines régions serait le signe de leur culture entrepreneuriale. La persistance de l’entrepreneuriat malgré d’importants chocs adverses comme des changements majeurs de régime politique, des guerres ou même des mouvements importants de population permettrait aussi d’asseoir cette dimension culturelle. Les contributions rassemblées se rapportent à l’Allemagne sur une période s’étalant de 1907 à ce jour. Cette période est intense en événements particulièrement perturbateurs pour le pays et ses 96 régions économiques intégrées (bassins d’emploi). Citons la Première Guerre mondiale ; une période d’hyperinflation ; la crise économique des années 1930 ; des changements de régime politique ; la période nazie et ses atrocités ; la Seconde Guerre mondiale ; l’occupation alliée ; les mouvements de population ; la division en Allemagne de l’Est, sous la coupe soviétique, et de l’Ouest. Ce contexte historique mouvementé permet aux auteurs d’analyser le rôle joué par la culture dans le développement des régions. Les auteurs introduisent le lecteur aux notions d’institutions formelles et informelles. Ils ...

Appendices