You are on Érudit's new platform. Enjoy! Switch to classic view

Recensions

Roy, G.-R. et Désilets, M. (2005). Le Grammaticiel. Sherbrooke : Les Didacticiels GRM

  • Hélène Brazeau

…more information

  • Hélène Brazeau
    Université de Sherbrooke

Article body

Il s’agit d’un logiciel conçu grâce à la collaboration de deux didacticiens de la grammaire, Mario Désilets et Gérard-Raymond Roy. Il consiste en un outil d’analyse grammaticale ayant pour but de mieux faire comprendre l’organisation de la phrase et les accords orthographiques qui en résultent. Le Grammaticiel est destiné d’abord aux élèves du primaire et du secondaire. Cependant, comme il s’agit d’un logiciel à usage ouvert, il peut aussi convenir à toute personne (du primaire à l’université) qui éprouve des difficultés d’orthographe ou de compréhension syntaxique. D’un niveau scolaire à l’autre, c’est la complexité des phrases à analyser et le nombre de concepts périphériques qui changent; le logiciel étant conçu autour d’un noyau de concepts, il devient alors possible d’adapter la matière et de l’enrichir au fur et à mesure de la progression scolaire.

Ce noyau de concepts se compose de différentes règles grammaticales, réparties selon quatre plans. Le premier concerne la phrase et aborde les relations d’accord entre le sujet, le verbe, le complément direct et l’attribut, le complément indirect du verbe et le complément de phrase. Sur le second plan, soit celui de l’analyse interne, ce sont les concepts de nom, de pronom, de déterminant, d’adjectif et d’adverbe qui sont mis en lumière. Le troisième plan est consacré au concept du verbe, traité d’une manière originale qui met en évidence les structures fondamentales du verbe complexe, à savoir le participe passé précédé d’un auxiliaire et l’infinitif précédé d’un « coverbe » dans les phrases ordinaires et dans les phrases fusionnées. Cette façon de conceptualiser le verbe facilite la compréhension de la structure syntaxique de la phrase et permet de simplifier l’accord des participes passés. Finalement, le dernier plan aborde l’accord des participes passés, traités de façon simple par le recours à un arbre de décision. En prenant appui sur l’observation des mots en contexte et sur la symétrie de ces mots, cette manière de présenter l’accord du participe passé favorise la compréhension et évite la mémorisation des cas particuliers, notamment pour les verbes pronominaux.

Les stratégies de résolution de problèmes sont privilégiées par Le Grammaticiel afin de permettre à l’élève de découvrir progressivement le système qui régit les divers agencements des relations grammaticales en français écrit. Le recours continuel à des manipulations linguistiques précises (remplacement, déplacement et effacement), dans des contextes variés et dans des phrases de plus en plus complexes, conduit l’élève à saisir leur pertinence et leur généralité, de même qu’à maîtriser leur utilisation; l’élève pourra ainsi réinvestir la compétence acquise en situation d’écriture. En outre, l’analyse hiérarchique (en arbre), permet d’établir les relations de sens entre un terme noyau et les expansions qui s’y rattachent et illustre l’établissement correct des accords grammaticaux.

Le Grammaticiel inclut des exercices adaptés aux différents cycles scolaires, mais permet aussi à l’enseignant d’ajouter des exercices conçus sur mesure. Il est utilisable en mode autonome et en mode exercice. En mode exercice, l’élève doit analyser une suite de phrases en identifiant les diverses catégories et fonctions des mots ou des groupes de mots. Chaque exercice contient des consignes particulières qui s’affichent automatiquement dès que la première phrase à analyser est sélectionnée. Ces consignes sont identiques pour tous les exercices, mais l’élève peut en tout temps obtenir un rappel des procédures générales. En mode autonome, qui fonctionne de manière semblable au mode exercice, le logiciel permet à l’élève d’analyser et de corriger des phrases qu’il compose lui-même ou qui proviennent de ses propres textes. Ce mode se révèle aussi utile pour l’enseignant qui désire analyser des phrases de son choix sur grand écran devant la classe.

Ces deux modes d’utilisation différents offerts par le Grammaticiel permettent de procéder à une rétroaction et une évaluation des apprentissages. En mode exercice, le logiciel peut fournir à l’élève une rétroaction graduelle sous forme d’indices prédéterminés par le concepteur de l’exercice. Cette rétroaction est fournie sur demande, autant de fois que cela est nécessaire, à mesure que l’élève progresse dans son analyse. Avant l’évaluation finale, il peut à tout moment changer son analyse, soit parce qu’il constate de lui-même que sa phrase modifiée devient agrammaticale, soit parce qu’il est informé qu’il reste au moins une erreur non résolue lorsqu’il demande une rétroaction. Le mode autonome, quant à lui, n’offre pas de rétroaction; il n’existe aucun corrigé pour les analyses autonomes. Aussi, la rétroaction doit-elle être donnée par l’enseignant ou par un pair. Le Grammaticiel fournit alors à ce dernier des outils facilitant le classement et la consultation efficace des modifications apportées aux phrases, des corrections effectuées et des raisonnements syntaxiques développés. En effet, le logiciel garde en mémoire les transformations effectuées sur la phrase originale, ce qui donne accès, au moins partiellement, au raisonnement utilisé par l’élève.

Pour faciliter la supervision pédagogique, toutes les analyses et tous les résultats obtenus sont conservés par le Grammaticiel. Ainsi, il devient possible pour l’enseignant de consulter ces données à l’aide de divers rapports, à l’écran ou sur papier. L’évaluation de l’élève par l’enseignant peut dès lors être sommative ou formative, selon que ce dernier s’intéresse uniquement aux statistiques de performance, calculées par le logiciel dans les rapports abrégés, ou qu’il s’attarde à l’analyse des erreurs les plus fréquentes telles qu’elles apparaissent dans les rapports détaillés.

Le Grammaticiel possède des avantages indéniables au point de vue du développement et de l’acquisition du savoir grammatical. En tant que logiciel ouvert et interactif, il conduit l’apprenant à s’approprier tous les aspects fondamentaux de l’organisation de la phrase et des accords de même qu’à observer méthodiquement des faits de langue en contexte, en s’appuyant sur des procédures reconnues. Contrairement aux exerciseurs habituels basés sur la multiplicité des règles traditionnelles, il priorise le recours à des stratégies, des manipulations linguistiques et des schémas de connaissances qui favorisent la réflexion chez l’apprenant et l’encourage à adopter une démarche de résolution de problèmes. De plus, le Grammaticiel contribue à la formation des enseignants en les amenant d’abord à comprendre eux-mêmes ce qu’ils demandent à leurs élèves. Pour finir, soulignons le fait que les concepteurs ont su avantageusement tirer profit de l’intérêt pour la technologie informatique afin de favoriser le développement des stratégies grammaticales; le fait d’utiliser l’ordinateur peut en effet motiver l’apprentissage des élèves rebutés par les exercices traditionnels faits en classe.