You are on Érudit's new platform. Enjoy! Switch to classic view

Recensions

Bourcier, S. (2008). L’agressivité chez l’enfant de 0 à 5 ans. Montréal, Québec : Éditions du CHU Sainte-Justine

  • Jean-Pascal Lemelin

…more information

  • Jean-Pascal Lemelin
    Université de Sherbrooke

Article body

Ce livre, paru dans la Collection du CHU Sainte-Justine pour les parents, est le troisième ouvrage sur les 0-5 ans de Sylvie Bourcier, professeure au certificat Petite Enfance et Famille de l’Université de Montréal. Il s’adresse donc surtout aux parents, mais aussi aux éducateurs appelés à intervenir quotidiennement auprès des jeunes enfants. L’auteure vise deux objectifs principaux qui transcendent les différentes parties du volume. D’abord, permettre aux parents de mieux comprendre le sens des comportements agressifs de leur enfant, et de mieux distinguer l’agressivité normale de l’agressivité pathologique qui nuit à l’adaptation ultérieure de l’enfant. Ensuite, proposer aux parents et éducateurs des moyens concrets leur permettant d’aider les enfants à mieux canaliser leur agressivité, dans le but de soutenir le développement de ceux-ci et d’améliorer la qualité de vie des familles.

L’ouvrage, qui fait un survol plutôt complet des principaux aspects liés à l’agressivité chez l’enfant, comporte douze chapitres. Le premier permet de distinguer l’agressivité normale des troubles du comportement, de présenter les facteurs de risque associés à l’agressivité et de souligner l’importance d’intervenir tôt auprès des enfants agressifs. Le chapitre 2 présente les étapes du développement normatif de l’agressivité chez l’enfant, alors que dans le chapitre 3, l’auteure s’attarde sur les antidotes aux comportements agressifs particulièrement efficaces : encadrement parental approprié, attention positive envers l’enfant, favoriser le développement de l’expression verbale et du jeu chez l’enfant. Les cinq chapitres suivants sont consacrés aux enfants qui mordent (chapitre 4), qui frappent, poussent et pincent (chapitre 5), qui font des crises de colère (chapitre 6), qui s’opposent (chapitre 7) et qui agressent verbalement (chapitre 8). Le chapitre 9 est consacré au thème de la rivalité fraternelle. Le chapitre 10 porte sur les stratégies de résolution de conflits, alors que le chapitre 11 concerne les enfants ayant de la difficulté à se calmer et à tenir en place. Finalement, le chapitre 12 propose aux parents un ensemble d’attitudes éducatives qui peuvent être facilement adoptées par ceux-ci au quotidien afin de favoriser le développement des habiletés sociales chez leur enfant et de prévenir les problèmes liés à l’agressivité.

Rédigé dans un langage accessible, le livre est stimulant et il regorge de conseils pratiques. Les nombreuses vignettes dont il est agrémenté permettent d’illustrer les problématiques abordées. Des tableaux permettent aussi au lecteur de synthétiser rapidement les éléments les plus saillants propres aux différentes thématiques. L’auteure n’effleure cependant que très brièvement le rôle des différences sexuelles dans le développement des différentes formes d’agressivité et escamote presque entièrement celui, plutôt important, des facteurs génétiques, pour expliquer les différences entre les enfants sur le plan de l’agressivité physique.

Somme toute, ce livre est à même d’être fort apprécié par toute personne qui s’intéresse à l’agressivité chez le jeune enfant ou qui oeuvre auprès d’enfants agressifs, et d’être fort utile aux parents et aux éducateurs à qui il est destiné. Les professeurs enseignant le développement de l’enfant pourraient également voir dans ce volume un outil pédagogique pertinent.