You are on Érudit's new platform. Enjoy! Switch to classic view

Recensions

Duquette, G. (2011). Vivre et enseigner en milieu minoritaire : théories et interventions en Ontario français. Paris, France : L’Harmattan

  • Chantal Laurin

…more information

  • Chantal Laurin
    Université du Québec à Montréal

Cover of La littérature de jeunesse : le lecteur, l’oeuvre, les passeurs et le passage, Volume 39, Number 1, 2013, pp. 7-255, Revue des sciences de l’éducation

Article body

L’ouvrage a pour but d’aider les enseignants de l’Ontario français à mieux comprendre et intervenir auprès de leur clientèle. Il vise aussi à aider les jeunes francophones, minoritaires en Ontario, à mieux se connaître et à s’apprécier davantage, et cela en lien avec leur contexte de vie. Divisé en trois sections, il aborde la théorie, l’intervention ainsi que les perspectives d’avenir.

La première section du livre est divisée en quatre parties. L’auteur énonce, d’abord, les principes de base qui font référence au développement de l’enfant et de l’adolescent, puis au rôle de la famille dans le processus, avant de s’intéresser au développement langagier, au bilinguisme et aux langues secondes. Puis sont abordés le milieu minoritaire à travers le bilinguisme, sa perspective historique et sa dimension sociale. Dans un troisième temps, l’auteur traite de l’identité et du bilinguisme selon les différentes facettes identitaires des élèves de 16 ans et plus, inscrits dans les écoles de langue française de l’Ontario. Le bilinguisme de ces mêmes élèves est analysé en lien avec leurs perceptions, leurs valeurs et leur comportement langagier. Enfin, l’auteur aborde l’hégémonie et l’aliénation dans les institutions scolaires en Ontario français ; conséquences qui découlent des relations qui s’exercent entre les sous-groupes qui composent le milieu minoritaire.

La seconde section traite des interventions pédagogiques et sociales en milieu scolaire, en insistant sur ce qui se fait actuellement et sur ce qui doit être amélioré : il s’agit ici de jeter les bases pour aider cette société en milieu minoritaire à mieux progresser et à se (re)construire.

Enfin, dans la dernière section sont énoncées les perspectives d’avenir en expliquant les défis à relever qui favoriseraient l’unité dans la diversité.

Ce livre est important, puisqu’il traite du milieu minoritaire et des difficultés que vivent les immigrants de ce milieu. Pour l’auteur, les enseignants sont peu sensibilisés à cette réalité et ne comprennent pas toujours les enjeux qui y sont reliés. Cette situation impose pourtant un changement dans la façon d’enseigner et de choisir le matériel didactique proposé à cette clientèle, pour que les élèves se sentent davantage reconnus. Ce livre propose des pistes théoriques, d’intervention et de réflexion sur ce sujet peu abordé dans les études antérieures.

Toutefois, il aurait été pertinent d’approfondir davantage la section des interventions afin de fournir aux enseignants un outil de référence incontournable. Comme l’auteur aborde les différents manuels scolaires présentés aux élèves, il aurait été pertinent de faire ressortir les caractéristiques qui font qu’un manuel est plus utile pour favoriser l’unité dans la diversité en milieu minoritaire francophone.

Pour assurer une meilleure compréhension, le livre aurait pu être plus concis. D’ailleurs, les idées auraient pu être mieux organisées et mieux ficelées les unes aux autres, pour permettre une plus grande cohérence dans et entre les chapitres.

Enfin, ce livre témoigne de l’expérience professionnelle pertinente de l’auteur et permet de mettre en lumière une réalité trop souvent négligée en milieu scolaire. Cependant, l’auteur aurait eu intérêt à actualiser les sources utilisées et à corriger les coquilles qui en dérangent la lecture.