Dossier

Suzanne Lamy. D’un texte l’autre

  • Andrée Yanacopoulo

This document's content is inaccessible due to copyright reasons.

De l'amie disparue, des traces vives du coeur à grand-peine enfouies (forcloses, dirait Lacan que, tout eo le critiquant, Suzanne Lamy admirait), il reste, et c'est notre plus beau prétexte à communion, des textes. Un texte doit se défendre tout seul., aimait-elle à répéter. Je ne crois pas que les siens, certains du moins, s'oublient. Contrairement, je pense, aux écrivains masculins dont on dit qu'il leur faut, les cinq à dix ans suivant leur mort, sombrer dans le purgatoire des oubliettes, les femmes qui se sont réclamées de leur féminitude pour se faire, même en vain, entendre ne peuvent, une fois disparues, que mourir une seconde fois ou alors connaître le paradis, la reconnaissance enfin avouée, enfin libérée de cet androcentrisme auquel l'institution littéraire n'échappe pas plus que la politique ou la scientifique.

Des textes donc. Sur elle: sur sa production tant critique que fictionnelle, sur ses activités de journaliste et d'animatrice du milieu - et d'elle: deux inédits dont l'un est parmi les derniers qu'il lui a été donné de livrer publiquement; c'est une critique de la Constellatiosa du Cygee de Yolande Villemairel, critique sans concession, dure, trop a-t-on dit, dont pourtant la rigueur même témoigne d'une attention particulière. L'autre, Radom2, est un texte que Radio-Canada a diffusé peu de mois après sa mort et s'apprête à éditer (concurremment avec des textes d'autres auteurs); il s'agit véritablement de son dernier écrit.

Suzanne Lamy, plus présente parce que désormais absente - chair devenue verbe? Sait-on jamais... Hommage lui soit rendu ici et maintenant, et que vivent ces textes!

Notre reconnaissance à Mary Jean Green (Darmouth College, Hanover, New

Hampshire): ce texte lui avait été promis par Suzanne Lamy et elle a

néanmoins accepté que nous nous en servions. H doit sous peu paraître dans

Québec Studies, numéro 5.

Nos remerciements à Patricia Lamy qui en a gracieusement autorisé la

reproduction.