Résultats de recherche

9 résultats trouvés pour la requête :

(Tous les champs : GAFAM) ET (Fonds : ['Érudit', 'UNB'])

Modifier la requête

Documents repérés

  1. 2.

    Pierre Lévy

    Préface

    Plus d’information

    Ce texte est la préface du dossier “Facebook. L’école des fans”. Le dossier rassemble les principales contributions de Gérard Wormser sur les enjeux politiques et philosophiques de la culture numérique, auxquelles s’ajoutent des textes inédits.

    Mots-clés : réseaux sociaux,Gérard Wormser

  2. 3.
    Plus d’information

    Dès les premières expérimentations, l’association entre littérature et ordinateur a suscité de l’enthousiasme, mais aussi des critiques. Plus récemment, un désenchantement s’est emparé de beaucoup d’auteurs et de lecteurs face à l’emprise qu’exercent les grandes firmes industrielles sur la création et la lecture numériques. L’objectif de l’exploration archéologique que je propose est de prendre du recul face aux idéologies qui traversent les discours catastrophistes, tout comme les discours enchantés. Je passerai en revue des étapes clés de la relation entre littérature et ordinateur, en m’intéressant à différentes formes littéraires écrites et publiées sur ce dispositif. Tout au long de cette exploration, je présenterai des expérimentations historiques et contemporaines qui tiennent compte des évidences et des impensés de cette relation complexe et dessinent des pistes d’exploration pédagogiques tenant compte des potentiels et des champs de tensions.

    Mots-clés : littérature numérique,GAFAM,Flash,Facebook,architexte,hypertexte,blogue,animation

  3. 4.

    Teresa Wennberg

    Le cerveau détroné

    Article publié dans Inter (culturelle, fonds Érudit)

    2018

    Apocalypse

  4. 5.

    Article publié dans Intermédialités (savante, fonds Érudit)

    2018

    cacher

    Plus d’information

    Suite aux révélations d’Edward Snowden, le chiffrement de bout-en-bout devient de plus en plus diffus dans les outils de messagerie—solutions qui proposent de cacher ou déguiser les communications privées et les activités en ligne. La conception d’outils renforçant le droit à la vie privée préconise l’identification d’un « modèle de menace », qui sert à obtenir un consensus sur le seuil d’anonymat et de confidentialité approprié à un contexte d’usage particulier. On discute différents cas d’usage, de situations à bas risque où il n’y a « rien à cacher » à des scénarios à haut risque, de guerre ou d’autorité étatique, pour nous demander comment les utilisateurs, les consultants en sécurité et les développeurs co-construisent des modèles de menace, décident quelles données dissimuler, et comment. On démontre que les oppositions classiques, comme « haut risque » versus « bas risque », vie privée versus sécurité, doivent être redéfinies dans une approche relationnelle, processuelle et contextuelle.

  5. 6.
    Plus d’information

    Si depuis le milieu des années 1990, Internet a principalement été perçu comme un outil au service de la démocratie, c’est davantage son impact négatif sur le débat public qui a été mis en avant dans les médias durant ces dernières années. Cette évolution des imaginaires collectifs d’Internet nous invite à dépasser une analyse binaire « apports/limites » de ses enjeux sociopolitiques pour réfléchir à la manière dont il reconfigure les pratiques et les formes du débat public en fonction de normes qui lui sont propres. Dans cet article, sept éléments constitutifs de la culture de débat en ligne sont passés au crible : le remplacement des gatekeepers traditionnels par les algorithmes des moteurs de recherche et des réseaux sociaux, la disparition des arguments d’autorité au profit d’indicateurs de popularité, l’ancrage des pratiques politiques dans les discussions du quotidien, la dimension identitaire du partage d’information, les formes push button d’expression citoyenne, les mécanismes d’autoconviction et la privatisation des instances de régulation des contenus. Ces mutations posent de nouveaux défis à l’éducation aux médias et à l’information, que les professionnels des systèmes d’information seront certainement appelés à relever dans un futur proche.

  6. 7.
    Plus d’information

    Sans entrer dans une analyse évaluative et comparative des arguments en présence, nous voudrions examiner, dans cet article, la référence à la servitude volontaire lorsqu’elle sert à dénoncer une illusion d’accroissement de la liberté des individus au moyen des technologies d’information et de communication (TIC). En s’appuyant sur sa version originelle (16e siècle), cette référence est-elle justifiée ? Nous voudrions montrer que si une structure de servitude apparait effectivement, le débat opposant les défenseurs des TIC et leurs détracteurs appelle à penser, voire à re-penser le rapport entre l’homme et sa nature technicienne, plutôt que de faire des diatribes ou de faire l’apologie de la société numérique.

    Mots-clés : Philosophie,liberté,servitude volontaire,technologies d’information et de communication,réseaux sociaux

  7. 8.

    Document publié dans Lurelu (culturelle, fonds Érudit)

    2018

  8. 9.
    Plus d’information

    Cette entrevue, réalisée avec Hamid Mowlana (professeur émérite de l’American University), vise à présenter à un public francophone certaines des idées et des concepts portés par ce chercheur qui a singulièrement contribué à l’institutionnalisation de la communication internationale et à sa reconnaissance dans les sciences de la communication. L’entrevue a permis de procéder à une réflexion critique concernant l’évolution de la recherche en communication internationale, les débats et les théories qui animent le champ, ainsi que les méthodes qui y sont mobilisées.

    Mots-clés : Hamid Mowlana,communication internationale,NOMIC,méthodes