En raison des circonstances exceptionnelles dues à la COVID-19, Érudit souhaite assurer à ses utilisateurs et partenaires que l'ensemble de ses services demeurent opérationnels. L’équipe d’Érudit est en mode télétravail jusqu'à nouvel ordre et certaines opérations pourraient en être ralenties. Merci de votre compréhension. Plus de détails

Commentaires critiquesCritical commentaries

Pourquoi choisir de travailler dans le secteur privé de l’ergothérapie? Réflexion sur les motivations des ergothérapeutes à opter pour la pratique privée et leurs implications éthiques

  • Marie-Josée Drolet,
  • Chantal Pinard et
  • Rébecca Gaudet

…plus d’informations

  • Marie-Josée Drolet
    Département d’ergothérapie, Université du Québec à Trois-Rivières, Trois-Rivières, Canada
    marie-josee.drolet@uqtr.ca

  • Chantal Pinard
    Département d’ergothérapie, Université du Québec à Trois-Rivières, Trois-Rivières, Canada
    chantal.pinard@tlb.sympatico.ca

  • Rébecca Gaudet
    Département d’ergothérapie, Université du Québec à Trois-Rivières, Trois-Rivières, Canada
    rebecca.gaudet@uqtr.ca

Couverture de Pourtours et défis d'une éthique en réadaptation, Volume 1, numéro 3, 2018, p. 1-91, Canadian Journal of Bioethics

Veuillez télécharger l’article en PDF pour le lire.

Télécharger