Vous êtes sur la nouvelle plateforme d’Érudit. Bonne visite! Retour à l’ancien site

Introduction

  • Alexia Moyer

Corps de l’article

Contributors to this seventh issue of CuiZine are taking an interest in that which has often been relegated to the realm of the mundane, the quotidian. They offer us depictions and explorations of the banal fried egg, the humble leek, the unloved brussels sprout, the little-lauded community cookbook, and the underdeveloped plot of urban land. This issue is a looking over of the overlooked. The result? Such food items, publications and practices are given pride of place. This batch of contributors is taking a step back, probing practices, uncovering histories, and assigning or assessing value.

Jean-Pierre Lemasson’s l’oeuf sur le plat is an exercise in egg erudition. Lemasson describes the look, the taste, and the gestures that accompany this quotidian habit/pleasure. Yannick Portebois attends to a cheap, hardy, somewhat lonely assemblage of vegetables: leeks and brussels sprouts. Rachel Black writes about, and engages in, guerrilla gardening: the appropriation and cultivation of abandoned and underused urban spaces. Black traces the characteristics and the implications of this movement in pre-Olympic Vancouver. Nicole Gastonguay reimages such everyday objects as pickles and sardines using yarn, a few well-placed goggle eyes, and undeniable wit and whimsy.

Over the next few issues, we will hear from a handful of scholars on the subject of community cookbooks – those spiral-bound, marshmallow salad-laden biographies and histories. First up are Kristine Kowalchuk and Julia Christensen who write, amongst other things, about beet rolls and Kraft dinner goulash. Can you guess the communities from which such delicacies hail?

To our regular cast of research articles and creative work, we add a new series: CanLit Food. We ask our readers/contributors to represent, scrutinize and/or reinterpret food in Canadian literature. Rita Taylor initiates this series with her photographic representations of Catharine Parr Traill’s recipe for stewed tomatoes (The Backwoods of Canada) and Mary di Michele’s vegetable patch (Mimosa and Other Poems). What CanLit meals whet (or dampen) your appetite?

Continuing our efforts to put you in touch with food events across the country, we bring you an interview with Simon Mayer, librarian at the Bibliothèque et Archives nationales du Québec’s national collection and curator of Le livre de cuisine au Québec. Through the lens of a formidable coterie of cookbooks, this exhibit puts us in touch with Québec’s institutions, its industries, its ideologies and its foodways.

The books reviewed for this issue include collections of essays: Food and Trembling (Jonah Campbell) and Kitchen Party (Sheryl Kirby); cookbooks: The New Best of Better Baking.com, A Treasury of Jewish Holiday Baking (Marcy Goldman) and 500 Tapas (María Segura); a memoir, Prairie Feast (Amy Jo Ehman); and Food Studies readers, Food (Jennifer Clapp) and Edible Histories (Franca Iacovetta, Marlene Epp, and Valerie Korinek) – carefully considered by a diverse and enthusiastic group of readers.

This issue has passed through, and been crafted by, many hands. To our team of contributors, anonymous reviewers, and editorial assistants Stephanie Watt and Deborah Hemming, we extend our gratitude. With thanks to McGill Library and Érudit for supporting and producing this issue of CuiZine. We acknowledge funding from the Prestige Journal fund of the Faculty of Arts at McGill University for editorial support.

We leave you to feast on this latest issue with two final announcements: First, CuiZine is now indexed through CAB abstracts and Global Health Database. Second, to meet and work with the next generation of food studies scholars, we have launched our first Best Student Paper Award. Visit our splash page (http://cuizine.mcgill.ca/) for details. Results will be announced in the next issue.

Cette septième édition de CuiZine se penche sur ce qui est souvent considéré comme banal ou anodin. Nos contributeurs décrivent et explorent le très commun oeuf au plat, l'humble poireau, les mal-aimés choux de Bruxelles, le rarement remarqué livre de recettes communautaires et les parcelles de terre en friche au milieu de nos villes. La présente édition met à l'honneur les aliments, les oeuvres, ou les pratiques culinaires que l'on néglige d'habitude. Les auteurs contribuant à cette édition prennent du recul, s'interrogent sur certaines pratiques, révèlent des histoires oubliées et questionnent la façon dont certaines valeurs sont établies.

L'oeuf sur le plat de Jean-Pierre Lemasson est un véritable exercice d'érudition sur l’oeuf. Lemasson y décrit l'aspect, le goût et les gestes accompagnant cette habitude/volupté quotidienne. Yannick Portebois étudie un assortiment de légumes ordinaires, aussi robustes qu'incompris: les poireaux et les choux de Bruxelles. Rachel Black écrit et pratique la guerrilla du jardinage: l'appropriation et la culture d'espaces urbains abandonnés et sous-utilisés. Black retrace l'évolution et les effets de ce mouvement dans un Vancouver en pleine préparation pour les Jeux Olympiques. Nicole Gastonguay remodèle des objets de tous les jours tels que les cornichons ou les sardines à l'aide de pelotes de laine, d'yeux globuleux bien placés, et d'un sens aigu de l’humour et de l'imaginaire.

À partir de cette édition, et au fil des suivantes, nous entendrons ce que certains chercheurs ont à dire sur les livres de recettes communautaires − ces biographies et histoires dont la reliure à spirale déborde de salade à la guimauve. Ainsi, pour ouvrir cette série, Kristine Kowalchuk et Julia Christensen nous parlent, entre autres choses, de rouleaux aux betteraves et de goulash au Kraft dinner. Pouvez-vous deviner de quelles contrées nous viennent ces mets exquis ?

Nous avons aussi ajouté un nouvel ingrédient à notre menu habituel d'articles et d'oeuvres créatives: CanLit Food ou Nourritérature canadienne. Nous y incitons nos lecteurs/auteurs à représenter, scruter et/ou interpréter la nourriture présente dans la littérature canadienne. Rita Taylor inaugure cette série avec ses clichés de la recette pour tomates en conserve de Catharine Parr Traill (The Backwoods of Canada) et son portrait des légumes tout droit sortis de Mimosa and Other Poems par Mary di Michele. À vous de nous dire quels repas de la littérature canadienne vous ouvrent (ou vous coupent) l'appétit !

Toujours à l'affût d'évènements liés à la nourriture à travers le pays, nous incluons aussi une entrevue avec Simon Mayer, bibliothécaire de la Collection nationale de Bibliothèque et Archives nationales du Québec. Il nous parle de l'exposition Le livre de cuisine au Québec, qu'il a organisé, et qui permet au public de découvrir les institutions, les industries, les idéologies et les circuits alimentaires de La Belle Province.

Cette édition comprend aussi des critiques d'essais: Food and Trembling (Jonah Campbell) et Kitchen Party (Sheryl Kirby); de livres de recettes: The New Best of Better Baking.com, A Treasury of Jewish Holiday Baking (Marcy Goldman) et 500 Tapas (María Segura); d'une autobiographie, Prairie Feast (Amy Jo Ehman); et d'un ouvrage de référence en Études Culinaires, Food (Jennifer Clapp), et Edible Histories (Franca Iacovetta, Marlene Epp, et Valerie Korinek). Ces critiques ont toutes été effectuées avec soin par un groupe de lecteurs aussi divers qu'enthousiastes.

Ce volume est passé, et a été façonné, par de nombreuses mains. Nous exprimons notre gratitude à nos auteurs, à notre équipe de relecteurs anonymes, ainsi qu'à nos assistantes éditoriales Stephanie Watt et Deborah Hemming. Nous remercions aussi McGill Library et Érudit pour le financement et la production de cette édition de CuiZine. Nous tenons enfin à mentionner le Prestige Journal fund de la Faculté des Arts de l'Université McGill pour le financement du support éditorial.

Deux derniers avis avant de vous laisser vous délecter de cette édition : tout d’abord, CuiZine est maintenant indexé par CAB abstracts et Global Health Database. De plus, pour encourager les contributions de jeunes chercheurs et chercheuses, nous allons décerner pour la première fois un Prix de la Meilleure Communication Étudiante. Veuillez visiter notre page d’accueil (http://cuizine.mcgill.ca/) pour plus de renseignements à ce sujet.