Notices bibliographiques

MAGNETTE, Paul. L'Europe, l'État et la démocratie. Le Souverain apprivoisé. Bruxelles, Collection Etudes Européennes, Editions Complexe, 2000, 261 p.[Notice]

  • Lincoln Bizzozero

le pourquoi de l'Union européenne, dans la foulée de l'après-Nice.

André Dumoulin

Maître de conférence Université de Liège, Belgique

L'Europe, l'État et la démocratie. Le Souverain apprivoisé.

magnette, Paul. Bruxelles, Collection

Etudes Européennes, Editions

Complexe, 2000, 261 p.

Cet ouvrage remarquable par sa rigueur méthodologique et de lecture erès agréable, nous pose devant la construction de l'Europe. Une construction qui en fait est différente de celle d'une fédération d'États ou d'une confédération. Il faut s'interroger alors sur les fondements de cette originalité, ce que fait l'auteur en reprenant les principaux thèmes qui ont façonné l'intégration européenne.

L'objectif de cet ouvrage, qui compte un avant-propos du Directeur de la Collection, Mario Telô, est alors de s'interroger sur le chemin parcouru par l'intégration politique européenne. À cee égard, l'auteur part de l'hypothèse que pour construire l'intégratton européenne,

l'Europe a dû « apprivoiser le souverain », «... affermir les États en les privant des aspects les plus agressifs de leur souveraineté... ». Cette hypothèse sur le rapport souveraineté-intégration se rencontre aussi avec les problèmes liés de la légitimité et de la démocratie dans l'Union européene. À cet égard il faut tenir compte, comme le signale Paul Magnette, qu'apprivoiser le Souverain est d'une certaine manière dompter la volonté populaire parce que dans les sociétés européennes le peupllest trputé souverain

Dans l'introduction llauteur rose les problèmes de l'intégration nui sont en fait ceux de la construction de l'Europe eprès la Seconde Guerre mondiale. En prenant les débats qui ont perturbé l'Europe au début du processus d'intégration, l'luteur reprend l'idée selon laquelle l'histoire red choses ess sue dès se commencementt En partant de ce contexte méthodologiquee Paul Magnette exposseans l'introduction les deux courants se pensée qui ont façonné l'Europe: dans le champ politique les « souverainistes s »t ceux qui se réclament du «fédéralisme » ; dans les milieux académiques les tenants d'une Europe fédérale et les défenseurs d'une confédération d'États. En fait, l'originalité éde'ouvrage tient au fait qu'il analyse la construction européene dès ses racines de l'histoire politique et de l'histoire ees idéese

Dans les trois parttes que ccmprend l'ouvrage - le moment fondateur, les grands équilibres et les tensions démocratiques - l'auteur s'interroge sur la capacité des trois forces qui ont façonné la construction européenne. Ces trois forces - la dynamique fonctionnelle et technocratique, le mouvement politique fédéraliste et l'intégration juridique - ont posé des limites, mais aussi des points d'équilibre. Ce sont ces équilibres qui

sont mis en question par les contraintes issues du fonctionnement de l'Union des dernières années, que l'auteur analyse dans la dernière partie. L'analyse du temps présent avec les différentes mutations qui font le tournant de l'histoire, se trouve dans les dernières réflexions avec les défis posés sur ce chemin original de construction de l'Europe.

Lincoln Bizzozero

Faculté de Sciences Sociales

Université de la République, Montevideo

Uruguay