Vous êtes sur la nouvelle plateforme d’Érudit. Bonne visite! Retour à l’ancien site

Comptes rendus : Régionalisme et régions – Afrique

Coopération pour la paix en Afrique de l’Ouest. Agenda pour le 21e siècle/Cooperating for Peace in West Africa. An Agenda for the 21st Century.Ayissi, Anatole (dir.). Genève, Suisse, unidir, Nations Unies, 2001, 164 p. et 154 p.

  • André Joyal

…plus d’informations

  • André Joyal
    Département d’économie
    Université du Québec à Trois-Rivières, Canada

Corps de l’article

On comprendra qu’il s’agit d’un ouvrage bilingue. Il ne suffit que de tourner le volume pour avoir la version dans l’autre langue. Les subtilités propres à la langue de Molière font qu’il a nécessité dix pages de plus que pour la version dans la langue de Shakespeare. L’Institut des Nations Unies pour la recherche sur le désarmement, une organisation intergouvernementale des Nations Unies, comme on le sait, conduit des recherches sur le désarmement et la sécurité. Cet ouvrage dont l’unidir est responsable s’intéresse à la situation de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (cedeao). Comme l’écrit dans la préface S.E. Olusegun Obasanjo, président de la République fédérale du Nigéria, vingt-cinq ans après la création de la cedeao la paix, la prospérité et la coopération demeurent toujours un rêve évanescent dont la réalisation se fait hélas trop attendre. Il souhaite donc qu’à la fin du premier quart de ce siècle la situation se sera modifiée radicalement dans le sens tant souhaité. C’est pourquoi l’unidir a pris l’initiative de publier une collection d’instruments juridiques faisant ainsi mieux connaître l’ambition de construction de la paix de la cedeao comme en fait foi cet ouvrage.

La première partie qui se veut l’introduction, apparemment sous la plume d’Anatole Ayissi, avec ses vingt-cinq pages constitue tout ce que l’ouvrage contient comme texte véritable. Le reste se rapporte à la présentation de douze documents accompagnés de leurs nombreux articles et parfois des signatures des chefs d’État. On y trouve, entre autres choses, le récit de la naissance de la cedeao, avec la description de ses objectifs, avec l’article 4 qui décrit les principes fondamentaux de coopération. Il est également fait allusion au Programme de coordination et d’assistance en matière de sécurité et de développement (pcased) qui vise l’édification de la paix en appui à des activités qui favorisent un environnement sûr et stable pour le développement socio-économique. Il s’agit en fait d’un projet régional du Programme des Nation Unies pour le développement (pnud) fonctionnant dans le cadre du Centre régional des Nations Unies pour la paix et le désarmement en Afrique (crnudpa). L’ouvrage n’offre pas en annexe un glossaire des acronymes, mais le lecteur averti saura s’y retrouver parmi cette jungle de sigles.

L’auteur reconnaît que l’Afrique offre actuellement l’image d’une terre de violence sans fin et de conflits apparemment insolubles et, en même temps, un environnement où les nouvelles opportunités de paix s’avèrent bien présentes. À ses yeux, l’Afrique de l’Ouest comme l’ensemble du continent se situe à un tournant crucial de son histoire. Il lui semble que depuis dix ans les peuples de cette région du monde font la démonstration d’efforts en vue de la transformer en un système de paix viable. La suite de l’ouvrage, à travers les articles les plus importants de divers documents, met en évidence les instruments susceptibles de conduire à cet état dont tous les amis de l’Afrique noire souhaitent voir la réalisation dans un avenir pas trop éloigné.

Ces documents, entre autres textes, vont du traité de la cedeao à la Déclaration des ministres des Affaires étrangères sur les enfants-soldats en passant par le Code de conduite pour la mise en oeuvre du moratoire sur l’importation, l’exportation et la fabrication des armes légères et au Protocole relatif au mécanisme de prévention, de gestion, de règlement des conflits, de maintien de la paix et de sécurité.

Un livre spécialisé pour spécialistes.