Vous êtes sur la nouvelle plateforme d’Érudit. Bonne visite! Retour à l’ancien site

Panorama des Chaires de recherche du Canada et des chaires universitaires en ethnologieCanada Research Chairs and University Chairs in Ethnology : a Panorama

Chaire de recherche du Canada en oralité des francophonies minoritaires (Cofram)

  • Jean-Pierre Pichette

…plus d’informations

Corps de l’article

La collaboration entre la Chaire de recherche en oralité des francophonies minoritaires (Cofram) et le Groupe de recherche en études acadiennes (Gréa) de l’Université Sainte-Anne a été cette année particulièrement intense. Leurs missions respectives coïncident d’ailleurs, sur le plan du développement des recherches multidisciplinaires dans le vaste champ des études acadiennes. On pourra lire dans les deux numéros du bulletin du Gréa le sommaire de leurs activités conjointes, notamment dans l’organisation et la conclusion de réunions scientifiques : accueil de chercheurs, de conférenciers, colloques, publication de la revue Port Acadie et lancement de divers ouvrages (Gréa no 2, automne 2006 ; Gréa no 3, hiver 2007 ; disponibles sur le site www.usainteanne.ca/documents/GREA_2.pdf et GREA_3.pdf).

Réunions scientifiques

A. Colloque international

Faisant suite à des échanges qui prirent naissance en 1991 et qui ont récemment mené aux premières Journées d’études de la chaire Cofram à la Pointe-de-l’Église en octobre 2005 puis, en juin 2006, aux premières Rencontres britto-franco-canadiennes à Brest, les organisateurs ont convenu d’examiner le phénomène de la résistance des marges dans un colloque international en août 2007. Concerté par la Cofram et le Gréa, avec la collaboration du Centre de recherche bretonne et celtique (Crbc, Université de Bretagne occidentale, Brest), de l’Unité de recherche en médiation culturelle (Urmc, Université de Liège), de leurs partenaires européens et de la Société québécoise d’ethnologie (Sqe, Québec), ce rendez-vous a rassemblé une quarantaine de chercheurs d’Europe, d’Afrique et d’Amérique qui ont réfléchi autour du thème fédérateur de « La résistance des marges » en fonction des axes suivants : exploration, transfert et revitalisation des traditions populaires des francophonies d’Europe et d’Amérique.

B. Édition des actes

Avec la planification de la rencontre internationale signalée ci-dessus, c’est l’édition des actes des colloques antérieurs qui a retenu le plus clair de nos énergies à ce chapitre au cours de l’année 2006-2007. Ainsi, les actes du colloque national de juin 2006, Patrimoine religieux de la Nouvelle-Écosse. Signes et paradoxes en Acadie, sont maintenant sous presse et paraîtront comme numéro triple de la revue Port Acadie ; de même, le compte rendu de la réunion de Rouen, que j’ai rédigé, vient de paraître : « La Résistance des marges d’après les traditions des minorités françaises d’Amérique », dans Le Québec à la rencontre de la Normandie. Actes du colloque de l’Amopa, 30-31 mai & 1er juin 2006. Textes réunis par Aurélien Boivin et Cécile Fouache (Québec et Rouen, Amopa, 2007 : 135-142).

C. Chercheurs invités

En novembre 2006, la Cofram recevait deux chercheurs dans le cadre de ses activités conjointes avec le Gréa. Ce fut d’abord Bernard Émont qui, le 1er novembre, donna la troisième conférence de la Cofram. Chargé de conférences à l’Université de Paris IV et spécialiste de la Nouvelle-France, le professeur traita d’une « gaillardise » de Marc Lescarbot dans un exposé fort documenté : « Lescarbot et la fascination de l’univers marin à travers le Théâtre de Neptune et l’ensemble de son oeuvre ». Cette rencontre marquait le quatrième centenaire de la création de la première oeuvre littéraire française d’Amérique, soit le Théâtre de Neptune en la Nouvelle-France, « représenté sur les flots de Port-Royal le quatorzième de novembre mille six cens six ». Le 22 novembre, Martin Fournier, coordonnateur, anima un atelier de présentation du projet d’Encyclopédie du patrimoine culturel de l’Amérique française. Partie d’une tournée de plusieurs centres universitaires acadiens, sa visite avait pour but de faire connaître la nature de ce projet et de répondre aux interrogations des partenaires en suscitant des collaborateurs.

Ensuite, du 11 au 15 juin 2007, le Centre acadien accueillit madame Patricia Heiniger-Casteret, ethnologue occitane de l’Université de Pau, qui inaugura un séjour de recherche au Canada par un stage au Laboratoire de littérature orale (Labor) avec l’intention de développer une série de cours de maîtrise sur la production et l’analyse des sources orales, sur leur valorisation et leur rapport avec le discours identitaire et sur la sensibilisation au « patrimoine vivant ». L’idée d’associer, autour des centres d’archives orales, les expériences franco-canadiennes reconnues dans les milieux scientifiques et les expériences françaises issues d’activités associatives est d’une très grande actualité en France à l’heure où des universités découvrent la documentation orale et que les centres d’ici ont déjà créé des protocoles particuliers pour le traitement de tels fonds. Intéressée aussi au phénomène des « néo-conteurs », l’ethnologue en profita pour interroger les artisans du Festival de la parole de la baie Sainte-Marie.

Laboratoire de littérature orale

A. Dépôts

Une vingtaine de collections, conçues comme travail de recherche des étudiants d’ethnologie de l’Université Sainte-Anne, ont enrichi les archives du Laboratoire de littérature orale et, partant, celles du Centre acadien. Cette documentation, qui totalise 583 pièces (487 enregistrées et 96 manuscrites), se compose surtout de chansons populaires, de genres narratifs brefs (légendes, anecdotes, mystifications) et de formulettes diverses (superstitions, comptines, virelangues, sobriquets), et leurs aires d’enquête touchent plusieurs provinces : la Nouvelle-Écosse principalement, mais aussi le Nouveau-Brunswick et le Québec. Quelques autres fonds documentaires audiovisuels, réalisés par les services de notre technicien, ont aussi été versés au Labor en cours d’année : ce sont les captations des deux premières éditions du Festival de la parole de la baie Sainte-Marie (2005 et 2006), une manifestation à laquelle la Cofram est associée, qui forment un corpus de plusieurs dizaines d’heures.

B. Traitement des collections

Le traitement de la collection sonore du titulaire se poursuit au Labor. Une équipe travaille toujours à la transcription préliminaire des enregistrements sonores de ce fonds et elle s’est concentrée sur les enquêtes menées au Québec et en Ontario. Les trois assistants assignés à cette tâche ont commencé à intégrer en les vérifiant les relevés effectués antérieurement puis à produire une première version écrite des pièces enregistrées. Parallèlement à cette activité essentielle, notre secrétaire a commencé à insérer ces premiers documents dans la banque informatisée de cette collection en vue de sa consultation éventuelle.

C. Guide d’écoute

L’indexation de la collection J.-Alphonse-Deveau, entreprise au cours de l’été dernier, a retenu un membre de l’équipe durant toute l’année universitaire et devrait s’achever en 2007. L’outil de recherche qu’il prépare servira de modèle pour le traitement des autres collections sonores du Centre acadien et facilitera leur consultation puisque les fiches d’entrevues, dorénavant aussi complètes que les documents l’autorisent, seront munies de la liste chronométrique des sujets abordés.

D. Terrain

En plus du travail des assistants de recherche au cours de la période estivale, une première mission de terrain, conduite à l’intérieur d’un cours sur la fête, s’est déroulée en mars 2007 : la « Mission Mi-Carême ». Centrée sur la tradition très vivante qui prend place d’année en année à Saint-Joseph-du-Moine et à Chéticamp, dans l’Île-du-Cap-Breton, en dehors de la saison touristique, cette mission a passionné les étudiants inscrits qui, tout en participant véritablement à cette célébration traditionnelle, l’ont documentée par des moyens techniques actuels pour le bénéfice du Labor et des chercheurs du Centre acadien. Ils ont été frappés par le rôle que paraît jouer ce rituel dans la reprise en main de l’activité économique de ces communautés affectées par l’effondrement de la pêche. L’équipe du Labor prépare une exposition et un documentaire vidéo sur cette expérience.

Publications

A. Rabaska

Le quatrième volume de Rabaska, revue d’ethnologie de l’Amérique française, a paru à l’automne 2006 (Québec, Sqe, vol. 4, 2006, 267 p.) et il a été lancé à Québec en décembre. Produite par la Cofram, cette publication de la Société québécoise d’ethnologie unit en partenariat les universités de Moncton (Ronald Labelle), du Québec à Montréal (Yves Bergeron), de Régina (Dominique Sarny) et, bien entendu, la Sqe (Jean Simard) autour de l’Université Sainte-Anne (J.-P. Pichette). Les textes d’une cinquantaine d’auteurs composent la dizaine de rubriques et de subdivisions habituelles de cet annuel unique en son genre. En parcourant le volume, on notera le travail du personnel du laboratoire : titulaire, secrétaire et assistants de recherche.

B. Cahiers Charlevoix

Collectif voué à l’étude de l’Ontario français, la Société Charlevoix est présentement formée de neuf universitaires qui se rencontrent deux fois l’an pour discuter des travaux de recherche qu’ils consacrent à l’Ontario français et qu’ils diffusent ensuite dans les Cahiers Charlevoix. En 2006, ils ont publié le septième volume de cette série : Cahiers Charlevoix 7. Études franco-ontariennes (Sudbury, Société Charlevoix et Prise de parole, 2006, 335 p.). Outre l’« Avant-Propos » (p. 5-12) que je signe à titre de rédacteur depuis le premier cahier, j’y ai également fait paraître une longue étude : « Le Chercheur de trésors ou l’influence d’un livre. Marius Barbeau et le Romancero du Canada » (p. 85-143), portant sur l’un des ouvrages ethnologiques les plus marquants de l’Ontario français. Les autres coauteurs de ce volume sont : Gaétan Gervais, Yves Frenette, Simon Laflamme, Raymond Mougeon, Michel Bock et Michel Gaulin.

C. Autres

En tant que titulaire de la Cofram, j’ai préparé les analyses et l’index des types des vingt-six contes du beau recueil de Joseph-Médard Carrière, une publication posthume préparée à l’Université de Sudbury : Contes du Détroit, recueillis par Joseph-Médard Carrière, présentés par Marcel Bénéteau et Donald Deschênes (Sudbury, Prise de parole, « Agora », 2005). Pour plus de détails, on consultera La Mouvée, bulletin d’information de la Cofram, no 2, décembre 2006, qui est disponible sur le site www.usainteanne.ca/documents/la_mouvee_2.pdf.