Vous êtes sur la nouvelle plateforme d’Érudit. Bonne visite! Retour à l’ancien site

Bibliographie

  • Jean-Louis Pautrot

Corps de l’article

Liste non exhaustive établie par
Jean-Louis Pautrot

Ne figurent ici que les livres et principaux essais de Quignard, quelques entretiens, ainsi que les ouvrages et articles qui analysent directement son oeuvre. Pour compléter cette bibliographie, surtout en ce qui concerne les recensions de lecture, nous nous permettons de renvoyer aux ouvrages de Chantal Lapeyre-Desmaison et d’Adriano Marchetti mentionnés ci-dessous.

1. De Pascal Quignard

Quignard, Pascal, L’être du balbutiement, Paris, Mercure de France, 1969.

———, Alexandra de Lycophron, Paris, Mercure de France, 1971.

———, La parole de la Délie. Essai sur Maurice Scève, Paris, Mercure de France, 1974.

———, Écho, suivi d’Épistolé Alexandroy, Paris, Le Collet de Buffle, 1975.

———, Michel Deguy, Paris, Seghers, coll. « Poètes d’aujourd’hui », 1975.

———, Le lecteur, récit, Paris, Gallimard, 1975.

———, Sang, Malakoff, Orange Export Ltd., 1975.

———, Hiems, Malakoff, Orange Export Ltd., 1975.

———, Sarx, Paris, Maeght, 1977.

———, Les mots de la terre, de la peur et du sol, Paris, Clivages, 1978.

———, Carus, Paris, Gallimard, 1979.

———, Inter Aerias Fagos, Malakoff, Orange Export Ltd., 1979.

———, Le secret du domaine, Paris, Éditions de l’Amitié, 1979.

———, Sur le défaut de terre, Paris, Clivages, 1979.

Quignard, Pascal et Pascal Lainé, Blasons anatomiques du corps féminin, Paris, Gallimard, 1982.

Quignard, Pascal, Les tablettes de buis d’Apronenia Avitia, roman, Paris, Gallimard, 1984.

———, Le voeu de silence, Saint-Clément-la-Rivière, Fata Morgana, 1985.

———, Ethelrude et Wolframm, s.l., Claude Blaizot, 1986.

———, Le salon du Wurtemberg, roman, Paris, Gallimard, 1986.

———, Une gêne technique à l’égard des fragments, Saint-Clément-la-Rivière, Fata Morgana, 1986.

———, La leçon de musique, Paris, Hachette, coll. « Textes du xxe siècle », 1987.

———, « La déprogrammation de la littérature. Entretien avec Pascal Quignard », Le Débat, no54, printemps 1989, p. 77-88.

———, Les escaliers de Chambord, roman, Paris, Gallimard, 1989.

———, Albucius, Paris, P.O.L., 1990.

———, Kong Souen-Long, sur le doigt qui montre cela, Paris, Michel Chandeigne, 1990.

———, La raison, Paris, Le Promeneur, 1990.

———, Petits traités, 8 t., Paris, Maeght, 1990.

———, Tous les matins du monde, roman, Paris, Gallimard, 1991.

———, La frontière, Paris, Gallimard, 1992.

———, « Préface », dans Sénèque le père, Sentences, divisions et couleurs des orateurs et des rhéteurs (controverses et suasoires), Paris, Aubier, 1992.

———, Le nom sur le bout de la langue, Paris, P.O.L., 1993.

———, « Petit traité sur les anges », préface dans Apulée, Le démon de Socrate, trad. Colette Lazam, Paris, Payot & Rivages, 1993.

———, L’amour conjugal, Paris, Patrice Trigano, 1993.

———, L’occupation américaine, roman, Paris, Seuil, 1994.

———, Le sexe et l’effroi, Paris, Gallimard, 1994.

Quignard, Pascal et Pierre Skira, Les septante, Paris, Patrice Trigano, 1994.

Quignard, Pascal, La nuit et le silence. Georges de La Tour, Paris, Flohic, 1995.

———, Rhétorique spéculative, Paris, Calmann-Lévy, 1995.

———, La haine de la musique, Paris, Calmann-Lévy, 1996.

———, « Traité sur Esprit », dans Jacques Esprit, De la fausseté des vertus humaines, Paris, Aubier, 1996 [1678].

———, « Portraits crachés », essai en prologue à Histoires d’amour du temps jadis, trad. et présentation Dominique Lavigne-Kurihara, Arles, Philippe Picquier, 1998.

———, Vie secrète, Paris, Gallimard, 1998.

———, « 1640 », Scherzo, no9, septembre-octobre-novembre 1999, p. 7-18.

———, « L’étreinte fabuleuse », Critique, nos620-621, janvier-février 1999, p. 186-192.

———, « La voix perdue », dans Adriano Marchetti (dir.), Pascal Quignard. La mise au silence, Seyssel, Champ Vallon, 2000, p. 7-35.

———, « L’image et le jadis », Revue des sciences humaines, no260, octobre-décembre 2000, p. 9-18.

———, Terrasse à Rome, roman, Paris, Gallimard, 2000.

———, Pascal Quignard le solitaire. Rencontre avec Chantal Lapeyre-Desmaison, Paris, Flohic, 2001.

———, Dernier royaume I : Les ombres errantes, Paris, Grasset, 2002.

———, Dernier royaume II : Sur le jadis, Paris, Grasset, 2002.

———, Dernier royaume III : Abîmes, Paris, Grasset, 2002.

2. Essais et travaux sur Pascal Quignard

Altuncu, Talat, Pascal Quignard, romancier au défaut de langue, thèse de doctorat, Strasbourg II, 1998.

Argand, Catherine, « L’entretien : Pascal Quignard », Lire, février 1998, p. 85-91.

———, « L’entretien : Pascal Quignard », Lire, septembre 2002, p. 96-102.

Blanckeman, Bruno, « À propos de Pascal Quignard », Revue des lettres modernes, « Écritures contemporaines 2 », 1999, p. 83-97.

———, Les récits indécidables : Jean Echenoz, Hervé Guibert, Pascal Quignard, Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 2000.

Bonnefis, Philippe, Pascal Quignard, son nom seul, Paris, Galilée, 2001.

Charney, Hanna, « Les silences de la voix : de Quignard à Des Forêts », L’Esprit créateur, vol. XXXIV, no3, p. 35-41.

Coste, Claude, Les malheurs d’Orphée. Littérature et musique au xxe siècle, Paris, L’improviste, 2003.

Coyet-Dublanchet, Sylviane, « Sous prétexte de biographie : Tous les matins du monde de Pascal Quignard », Lendemains, nos78-79, 1995, p. 18-26.

Declercq, Gilles, « Le retrait de la langue. Rhétorique de l’ineffable dans l’oeuvre de Pascal Quignard », dans Jacinthe Martel et Robert Melançon (dir.), Inventaire, lecture, invention, Montréal, Paragraphes, 1999.

Deguy, Michel, « L’écriture sidérante », dans Adriano Marchetti (dir.), Pascal Quignard. La mise au silence, Seyssel, Champ Vallon, 2000, p. 45-64.

Donadille, Christian, « Pascal Quignard ou le jansénisme de l’écriture », Europe, vol. LXXVIII, no851, mars 2000, p. 213-223.

Dop-Miller, Catherine, « Les récits latins de Pascal Quignard », dans Joseph Brami, Madeleine Cottenet-Hage et Pierre Verdaguer (dir.), Regards sur la France des années 1980 : le roman, Saratoga (Calif.), ANMA LIBRI, 1994, p. 169-178.

Drevet, Patrick, « Quignard avant Quignard », Scherzo, no9, septembre-octobre-novembre 1999, p. 19-28.

Elson, Christopher, « Sidérer : Deguy, Quignard, Lévi-Strauss et l’écriture du désastre », dans Michael Bishop et C. Elson (dir.), Contemporary French Poetics, Amsterdam, Rodopi, 2002, p. 125-141.

Eygun, François-Xavier, « L’art et la littérature : autour de Sallenave, Quignard et Sollers », Dalhousie French Studies, vol. XXXI, été 1995, p. 91-96.

Fisette, Jean, « Faire parler la musique… à propos de Tous les matins du monde », Protée, vol. XXV, no2, automne 1997, p. 85-96.

Gauthier, Patricia, « La peinture, la mort : fiction et tentations de la fiction chez Pascal Quignard », La Licorne, no35, 1995, p. 211-221.

Guyon, André, « Vers le matin du monde : Albucius, de Pascal Quignard », Cahiers du Cerf, no XX, « Récits fin de siècle et quête de mémoire », 1994, p. 70-82.

Lalvée-Laurent, Brigitte, « Pascal Quignard et les fantasmes d’Albucius », Critique, no527, avril 1991, p. 276-297.

Lapeyre-Desmaison, Andrée-Chantal, L’art de la mémoire comme principe d’organisation rhétorique de l’oeuvre de Pascal Quignard, thèse de doctorat, Université de Bordeaux III, 1998.

———, Mémoires de l’origine. Un essai sur Pascal Quignard, Paris, Flohic, 2001.

Locatelli, Aude, La lyre, la plume et le temps : figures de musiciens dans le « Bildungsroman », Tübingen, Max Niemeyer, 1998.

Lyotard, Dolorès (dir.), « Pascal Quignard », Revue des sciences humaines, no260, octobre-décembre 2000.

Lyotard, Jean-François, « Donec Transeam », dans Misère de la philosophie, Paris, Galilée, 2000, p. 285-297 (repris dans l’entrée précédente, p. 245-256).

Marchetti, Adriano (dir.), Pascal Quignard, la mise au silence, Seyssel, Champ Vallon, 2000.

Miguel-Ollagnier, Marie, « Quignard secret », Travaux de littérature, no13, Paris, L’Adirel, 2000, p. 319-335.

Mourier, Pierre-François, « Éloge de l’animisme », Quai Voltaire, no5, printemps 1992, p. 37-45.

Mura-Brunel, Aline, « Le temps des “oeuvres migrantes” : le modèle et le genre, mémoires du littéraire », dans Jean Bessière et Philippe Gilles (dir.), Problématique des genres, problèmes du roman, Paris, Champion, 1999, p. 125-140.

Pautrot, Jean-Louis, « De La leçon de musique à La haine de la musique : Pascal Quignard, le structuralisme et le postmoderne », French Forum, vol. XXII, no3, septembre 1997, p. 343-358.

———, « La voix narrative chez Pascal Quignard : de l’oracle à la fraternité », dans Michael Bishop et Christopher Elson (dir.), French Prose in 2000, Amsterdam et New York, Rodopi, 2002, p. 173-181.

———, « Pascal Quignard et la pensée mythique », The French Review, vol. LXXVI, no4, mars 2003, p. 752-764.

Piel, Jean, « Pascal Quignard : un foisonnement d’images », Critique, no 474, novembre 1986, p. 1086-1091.

Poignault, Rémy, « Fronton revu par Pascal Quignard », dans Présence de l’antiquité grecque et romaine au xxe siècle. Actes du colloque tenu à Tours, 30 novembre–2 décembre 2000, Tours, Centre de recherches A. Pignaniol, 2002, p. 145-174.

Quinsat, Gilles, « Pascal Quignard ou l’ironie de la pensée », Critique, nos397-398, juin-juillet 1980, p. 571-579 (repris dans Écrit en marge, Seyssel, Champ Vallon, 1987, p. 117-130).

Rabaté, Dominique, « Mélancolie du roman : la fiction dans l’oeuvre de Pascal Quignard », Revue des lettres modernes, « Écritures contemporaines », 1998, p. 29-45 (repris dans Poétiques de la voix, Paris, Corti, 1999, p. 271-293).

Richard, Jean-Pierre, « Sensation, dépression, écriture », Poétique, no71, septembre 1987, p. 357-374.

Riendeau, Pascal, « Les Petits traités de Pascal Quignard : une nouvelle éthique du lecteur et de la lecture », Dalhousie French Studies, vol. LXIV, automne 2003, p. 101-110.

Salgas, Jean-Pierre, « Pascal Quignard : “Écrire n’est pas un choix, mais un symptôme” », Quinzaine littéraire, no565, 1er-15 mars 1990, p. 17-19.

Sautel, Nadine, « Pascal Quignard, la nostalgie du perdu », Magazine littéraire, no412, septembre 2002, p. 98-103.

Scherzo, no 9, « Pascal Quignard », septembre-octobre-novembre 1999.

Winkleman, Mark Leslie, Pascal Quignard : l’identité de l’écriture, thèse de doctorat, University of Illinois at Urbana-Champaign, 1995.

Wybrands, Francis, « Un trouble au pays de l’écriture : Les Petits traités de Pascal Quignard », Études, vol. CCCLXXXVI, no1, janvier 1997, p. 91-94.

———, « Hors partage. En marge de Vie secrète de Pascal Quignard », Études, vol. CCCXCV, no6, décembre 2001, p. 653-660.

Parties annexes