Thèses / Dissertations

Corps de l’article

Burkhardt, Kate J., 2004 Crime, cultural reintegration and community healing: Narratives of an Inuit community, Ph.D., University of Windsor, 449 pages.

The magnitude and severity of violent and sexual assaults committed against Inuit women in the Nunavut Territory is tremendously alarming. This is of particular importance when considering the paucity of programming initiatives designed for Inuit offenders that target such offences. Current rehabilitation strategies for offenders in Nunavut (NU) emphasize the importance of victim-offender reconciliation and traditionally based healing programs. However, such approaches often ignore the needs of female victims, and may subject them to secondary harm. The birth of Nunavut has empowered Inuit to tailor correctional initiatives to meet their needs, and created the opportunity for tremendous reform within the existing justice structure. Research related exclusively to criminality amongst Inuit would greatly facilitate this process. The purpose of my project was to seek insight and understanding regarding Inuit experiences of violence against women, while highlighting aspects of such violence that were distinct to Inuit. I conducted semi-structured interviews in Iqaluit, NU with male inmates at the Baffin Correctional Centre, female victims at Qimavik Women's Shelter, as well as employees in justice-related positions. I utilized qualitative methodology to analyze the interviews, with grounded theory techniques as my primary investigative framework. Ultimately, my objectives were to provide suggestions for intervention programming with Inuit offenders that would not re-victimize women. The treatment guidelines I developed focused upon personal and community healing of Inuit, largely through cultural redefinition and reintegration.

Crime, réintégration culturelle et guérison communautaire: récits d'une communauté inuit, Ph.D., University of Windsor, 449 pages.

La magnitude et la sévérité des assauts sexuels et violents commis contre les femmes inuit dans le territoire du Nunavut est extrêmement alarmante. Ceci est particulièrement important lorsque l'on considère la pauvreté des initiatives visant les assaillants inuit responsables de tels crimes. Au Nunavut, les présentes stratégies de réhabilitation mettent l'emphase sur l'importance d'une réconciliation entre la victime et son assaillant basée sur des programmes de guérison. Néanmoins, de telles approches ignorent souvent les besoins des femmes victimes et peuvent leur faire subir d'autres traumatismes. La naissance du Nunavut a permis aux Inuit d'instaurer des initiatives correctionnelles spécifiques à leurs besoins ainsi qu'une large réforme dans la structure de la justice. Des recherches sur la criminalité chez les Inuit devraient grandement faciliter ce processus. Le but de mon projet était de comprendre les expériences inuit de la violence contre les femmes, tout en identifiant les aspects d'une telle violence distincts aux Inuit. J'ai fait des entrevues semi-dirigées à Iqaluit avec des détenus du Baffin Correctional Centre, avec des femmes victimes au Qimavik Women's Shelter, ainsi qu'avec des employés du système judiciaire. J'ai utilisé une méthode qualitative pour analyser les entrevues, ainsi qu'un modèle théorique. Mes objectifs étaient de donner des suggestions pour des programmes d'intervention avec les assaillants inuit qui n'allaient pas traumatiser les femmes une deuxième fois. Les directives que j'ai développées se basent sur la guérison personnelle et communautaire chez les Inuit, grâce à une redéfinition et réintégration culturelle.

CUSACK-McVEIGH, Holly M., 2004 Stories find you: Narratives of place in a central Yup'ik community, Ph.D., University of Alaska Fairbanks, 348 pages.

Yup'ik narratives of place make powerful statements about the health or illness of the world. Such stories illustrate how the land itself is responsive to human thought and action. The land, in essence, is a being among beings, and a particularly powerful and sensitive one. The sentient world responds to joy as well as to sorrow. This is an essential aspect of place in southwestern Alaska. In Hooper Bay, stories confer both personal and political power, allowing people to instruct others about dangerous situations, and indirectly make statements about events that are otherwise unspoken for fear of "making bad things worse." Narrative discourse of place empowers people who have experienced a history of domination and control. Man-made places, like the land, are also barometers of change. Stories allow people to speak about unspeakable tragedies that reflect the tensions of their relationships with outsiders. Other stories define and exclude those outsiders, such as missionaries and teachers, who are particularly associated with the institutions that represent domination. I argue, then, that for Yupiit in Hooper Bay, stories are not simply symbolic expressions but are active in social life. As Elsie Mather says, "Storytelling is part of the action of living" (Morrow and Schneider 1995: 33).

Les histoires te trouvent: récits de lieux dans une communauté yup'ik, Ph.D., University of Alaska Fairbanks, 348 pages.

Les récits yup'ik sur les lieux sont d'importantes déclarations concernant l'état de santé du monde. De tels récits illustrent comment la terre répond à la pensée et aux actions humaines. La terre, en essence, est un être parmi d'autres êtres mais un particulièrement fort et sensible. Ce monde sensible répond à la joie ainsi qu'à la tristesse. Il s'agit d'un aspect essentiel du lieu dans le sud-ouest de l'Alaska. À Hooper Bay, les récits confèrent un pouvoir personnel et politique, permettant aux gens d'instruire les autres à propos de situations dangereuses, et indirectement de les informer sur des situations dont on ne parle pas en général par peur de rendre les choses pires qu'elles ne le sont. Le discours narratif sur les lieux confère du pouvoir aux gens qui ont une histoire de domination et de contrôle. Les lieux créés pas les humains, comme la terre, sont aussi les baromètres du changement. Les récits permettent aux gens de parler de tragédies qui reflètent les tensions de leurs relations avec les étrangers. D'autres récits définissent et excluent ces étrangers, tels que les missionaires et les professeurs, qui sont particulièrement associés à des institutions représentant la domination. Je propose que pour les Yupiit de Hooper Bay, ces récits ne sont pas seulement des expressions symboliques mais sont aussi ancrés dans la vie sociale. Comme le dit Elsie Mather, «Raconter une histoire fait partie de l'action de vivre» (Morrow et Schneider 1995: 33).

Loukacheva, Natalia, 2004 Autonomy and indigenous peoples of the Arctic: Legal status of Inuit (case study of Greenland and Nunavut), S.J.D., University of Toronto, 298 pages.

In the foregoing study, an attempt has been made to present a comparative empirical and normative survey of the concept of governance in the Arctic jurisdictions of Greenland and Nunavut. In so doing, the thesis addresses the question of whether there is an emerging right to autonomy for indigenous peoples among Inuit in Nunavut and Greenland. This thesis first analyses several methodological and theoretical aspects of the concept of autonomy in general and the right to indigenous self-government in international and constitutional law in particular. It then compares Greenland and Nunavut from the perspective of historical, political, social, economic and legal factors that conditioned the road to modern governance structures of these Arctic jurisdictions. With this analysis in hand, the study turns to an examination of the legal scope of autonomy in the Arctic. Finally, it explores the jurisdiction of Greenland and Nunavut in non-transferable areas as an important indicator of the concept of autonomy for Northern hinterlands. This study draws on the aspirations of Inuit authorities to take over responsibilities in international relations, judicial and legal systems, and security or defence matters as means of promoting their autonomy and examines potential sources of legal authority for these actions. This thesis concludes that even the confusing legal concept of autonomy can be rendered more determinate by means of comparative constitutional analysis of measures that secure autonomy in Arctic areas where indigenous Inuit peoples are the majority. Despite a relatively weak legal ground for normative recognition of the right to autonomy, an empirical analysis of Greenland and Nunavut governance systems reveals that autonomy is not a static phenomenon. It is a dynamic concept constantly developing and evolving towards more recognition at the de jure level.

Autonomie et peuples autochtones de l'Arctique: le statut légal des Inuit (études de cas au Groenland et au Nunavut), S.J.D., University of Toronto, 298 pages.

Cette thèse présente une étude comparative empirique et normative sur le concept de gouvernance dans les juridictions arctiques du Groenland et du Nunavut. On s'y demande s'il y a bien un droit émergeant relatif à l'autonomie des peuples autochtones parmi les Inuit du Nunavut et du Groenland. Cette thèse analyse d'abord plusieurs aspects méthodologiques et théoriques du concept d'autonomie en général ainsi que le droit des Autochtones à l'autonomie dans le droit international et constitutionnel en particulier. Ensuite, on y compare le Groenland et le Nunavut dans la perspective des facteurs historiques, politiques, sociaux, économiques et légaux ayant construit la route vers les structures de gouvernance modernes dans ces juridictions de l'Arctique. L'étude examine alors l'étendue légale de l'autonomie dans l'Arctique. Finalement, on y explore la juridiction du Groenland et du Nunavut dans les domaines non-transférables comme indicateur important du concept de l'autonomie dans ces régions nordiques. Afin d'examiner les sources potentielles d'autorité légale, l'étude se penche sur les aspirations des autorités inuit à assumer des responsabilités dans les relations internationales, les systèmes juridiques et légaux, et les domaines de la sécurité ou de la défense comme moyens pour promouvoir leur autonomie. La thèse conclut que même si le concept d'autonomie est confus au niveau légal, il peut devenir plus déterminant en utilisant une analyse comparative des mesures liées à l'autonomie dans les régions de l'Arctique où les Inuit sont majoritaires. Malgré une base légale relativement faible pour une reconnaissance normative du droit à l'autonomie, l'analyse empirique des systèmes de gouvernance du Groenland et du Nunavut a révélé que l'autonomie n'est pas un phénomène statique. C'est un concept dynamique qui se développe constamment et évolue vers plus de reconnaissance au niveau juridique.

Martin, Stephanie Lynne, 2005 Determinants of well-being in Inupiat and Yupiit Eskimos: Do communities matter?, Ph.D., The University of Texas at Dallas, 162 pages

This research explores the importance of family ties, social support, and communities for individual well-being among Inupiat and Yupiit Eskimos in Alaska. It uses the theoretical work of Sen (1985, 1993, and 2000) and Ringen (1995), defining well-being as a function of personal resources and opportunities to use those resources, to develop a model of well-being. The analysis combines data on 663 randomly selected individuals from the Alaska portion of the Survey of Living Conditions in the Arctic with US census and community-level data. This is the first research to use survey data to analyze subjective well-being among Inupiat and Yupiit Eskimos. The empirical analysis addresses problems of identification and endogeneity common in social science research. It uses an ordered-probit equation to estimate individual satisfaction. The equation includes explanatory variables estimated from two reduced-form equations: a probit equation estimating individual employment and a censored regression estimating subsistence participation. The results of the model show the relative effects of individual and household characteristics, family ties, and social support on satisfaction in different types of communities. Among the general findings are that family ties, social support, and living in a long-inhabited, whaling community all increase satisfaction with life as a whole. The analysis found no significant relationship between individual subsistence participation and satisfaction. The explanation may be in the narrow definition of subsistence as individual participation. The analysis also shows that having a job makes people less satisfied with opportunities to hunt and fish, and with life as a whole. This finding is at odds with goals of Native communities to increase wage employment. It may be explained by jobs being necessary for material satisfaction but taking time away from activities that are important for satisfaction with life as a whole. The key to the quality of life is maintaining family ties and social support. The empirical analysis demonstrates the importance of participating in groups at the level of household, extended family, informal networks, and community for jobs, subsistence participation, and satisfaction.

Les déterminants du bien-être chez les Inupiat et Yupiit: Est-ce que les communautés comptent?, Ph.D., The University of Texas at Dallas, 162 pages

Cette recherche explore l'importance des liens familiaux, le support social et communautaire pour le bien-être individuel chez les Inupiat et Yupiit de l'Alaska. Elle utilise le travail théorique de Sen (1985, 1993 et 2000) et Ringen (1995), définissant le bien-être comme étant une fonction des ressources personnelles et des opportunités d'utiliser ces dernières, afin de développer un modèle du bien-être. L'analyse combine des données sur 663 individus sélectionnés de façon aléatoire dans la portion de l'Alaska faisant partie du Survey of Living Conditions in the Arctic, ainsi que les recensements des É.-U. et des données provenant de communautés. Il s'agit de la première recherche utilisant des données de sondages pour analyser subjectivement le bien-être des Inupiat et Yupiit. L'analyse empirique se penche sur les questions d'identification et d'endogénéité, communes dans la recherche en sciences sociales. Elle utilise une équation pour évaluer la satisfaction individuelle. L'équation inclut des variables estimant si un individu a un travail rémunéré et s'il participe à des activiés de subsitance. Les résultats du modèle montrent les effets relatifs des caractéristiques individuelles et des ménages, des liens familiaux et du support social influencant la satisfaction dans différent types de communautés. Ainsi, les liens familiaux, le support social et avoir vécu dans une communauté de chasseurs de baleine établie depuis longtemps accroissent tous la satisfaction dans la vie. L'analyse ne trouve aucune relation importante entre la participation individuelle dans des activités de subsistance et la satisfaction. Une telle conclusion pourrait être liée à une définition trop réductrice de la participation à de telles activités. L'analyse montre aussi qu'avoir un emploi rend les gens moins satisfaits des opportunités de chasse et pêche, et de leur vie en général. Ceci peut être expliqué par le fait que les emplois sont nécessaires pour la satisfaction matérielle mais prennent du temps qui aurait pu être alloué pour des activiés importantes pour la satisfaction dans la vie en général. La clé pour une bonne qualité de vie est de maintenir des liens familiaux et un support social. L'analyse empirique démontre l'importance de participer à des groupes au niveau des ménages, dans la famille étendue, dans des réseaux informels et dans la communauté pour être satisfait des emplois et activités de subsistance.

McAuley, Alexander, 2004 Illiniqatigiit: Implementing a knowledge-building environment in the eastern Arctic, Ed.D., University of Toronto, 171 pages

Between its creation in 1985 and the creation of Nunavut in 1999, the Baffin Divisional Board of Education (BDBE) worked to create an Inuit system of education in the 15 eastern arctic communities that made up the Baffin region of the Northwest Territories. As a part of this effort to create a school environment that built on Inuit language and culture while preparing students to participate in an increasingly global context, CSILE/Knowledge Forum, a collaborative, network-based computer supported knowledge building environment, was implemented in a number of Baffin schools between 1992 and 2000. This implementation process brings together initiatives that juxtapose two theoretical frameworks. The first, Cummins' intervention for collaborative empowerment, underlies the BDBE's bilingual program development; the second, Bereiter and Scardamalia's emerging knowledge building framework, underlies the design of CSILE/Knowledge Forum. This thesis explores the intersection between these two frameworks through the implementation of CSILE/Knowledge Forum in Baffin schools. Through a combination of personal narrative and examination of CSILE/Knowledge Forum databases, the thesis argues that the intervention for collaborative empowerment brings to knowledge building a focus on the role that power structures play in classrooms such as those in the Baffin where representatives of a dominant minority teach a majority of students from a different cultural and linguistic background. For its part, through its emphasis on collective cognitive responsibility, knowledge building brings a framework for educator self-examination and transformation that is critical to and lacking in the intervention for collaborative empowerment.

Illiniqatigiit: Mettre en oeuvre d'un environnement incitant la construction du savoir dans l'Arctique de l'est, Ed.D., University of Toronto, 171 pages

Entre sa création en 1985 et la création du Nunavut en 1999, le Baffin Divisional Board of Education (BDBE) travailla à l'élaboration d'un système inuit d'éducation pour les 15 communautés formant alors la région de Baffin dans les Territoires du Nord-Ouest. Faisant partie de cet effort de créer un environnement scolaire basé sur la langue et la culture inuit tout en préparant les étudiants à un contexte globalisant, le CSILE/Knowledge Forum fut initié. Ce réseau d'internautes fut expérimenté dans un certain nombre d'écoles de la région de Baffin entre 1992 et 2000. Cette mise en oeuvre amena des initiatives qui juxtaposaient deux modèles théoriques. Le premier, celui de Cummins sur la prise en charge en collaboration, est sous-jacent au développement du programme du BDBE. Le second, celui de Bereiter et Scardamalia sur la construction du savoir, est à la base du CSILE/Knowledge Forum. Cette thèse explore l'intersection de ces deux modèles lors de l'instauration du CSILE/Knowledge Forum dans les écoles de Baffin. À travers une combinaison de récits personnels et l'étude des données du CSILE/Knowledge Forum, je propose que l'intervention pour la prise en charge en collaboration donne au modèle d'apprentissage une emphase sur le rôle que jouent les structures de pouvoir dans les classes d'école telles que celles de Baffin où les représentants d'une minorité dominante enseignent à une majorité d'étudiants d'origine culturelle et linguistique autre. Pour sa part, avec son emphase sur la responsabilité cognitive collective, le modèle sur la construction du savoir amène l'éducateur à s'examiner et à se transformer, ce qui est critique mais qui manque dans l'intervention pour la prise en charge en collaboration.

McClenahan, Patricia Lee, 2004 Prehistoric and historic subsistence-settlement patterns on the Central Alaska Peninsula, Alaska, Ph.D., University of Arkansas, 217 pages.

The Alaska Peninsula, Alaska, is the home of three major historic hunter-gatherer cultures: the Alutiit, the Central Yup'ik, and the Unangan. Regional questions pertaining to the subsistence-settlement patterns of the late prehistoric and historic inhabitants of the central Alaska Peninsula have not yet been fully entertained. At the same time, the region holds excellent potential for answering important questions about subsistence strategies and places. This dissertation examines the archaeological, ethnographic, and environmental record bearing on the lifeways of the people of the central Alaska Peninsula during the past 1,000 years. The primary focus is on creating and testing predictive models of subsistence-settlement behavior of the inhabitants of the Peninsula, in order to determine which location model or models have value for predicting habitation sites on the central Alaska Peninsula. A socioeconomic approach utilizing a modified gravity model developed by Jochim (1976) is first applied to the study region. Secondly, a hybrid model that incorporates aspects of the Jochim model but also includes environmental variables is developed using logistic regression analysis and Geographic Information Systems (GIS). The independent variables distance to nearest anadromous stream, aspect, distance to the nearest caribou herd, distance to the coast, elevation, distance to the nearest freshwater stream, slope, surficial geology, and soils are found to have the best predictive value for habitation site location on the Peninsula. Both models are evaluated by application to the central Alaska Peninsula study area. The logistic regression model is found to have predictive value, while the Jochim model holds some predictive value if modified to incorporate precise species distributions in a GIS application. The Logistic Regression model correctly classifies about 80% of the habitation sites within a 20% mapped area, representing a high gain model. A GIS archaeological probability surface produced by logistic regression will provide future archaeologists a prospecting tool for the Alaska Peninsula.

Modes d'établissement et de subsistance préhistoriques et historiques pour la péninsule de l'Alaska centrale, Ph.D., University of Arkansas, 217 pages.

La péninsule de l'Alaska est le territoire de trois grandes cultures de chasseurs-cueilleurs: les Alutiit, les Yup'ik du Centre et les Unangan. Des questions régionales concernant les modes de subsistance et d'établissement des habitants de la préhistoire récente et de la période historique de cette région n'ont pas encore été complètement élucidées. Par contre, la région a un excellent potentiel pour répondre à d'importantes questions sur les stratégies de subsistance et d'établissement. Cette thèse examine les données archéologiques, ethnographiques et environnementales influençant les modes de vie des habitants de la péninsule du Centre de l'Alaska durant les 1000 dernières années. L'emphase première est dans la création d'un modèle de prédictions sur les comportements de subsistance et d'établissement des habitants de la péninsule afin d'évaluer les meilleurs modèles de localisation pour prédire l'emplacement de sites d'habitations dans cette région. Une approche socio-économique utilisant une version modifiée du modèle de gravité développé par Jochim (1976) est d'abord appliqué à la région d'étude. Deuxièmement, un modèle hybride incorporant des aspects de celui de Jochim mais aussi incluant des variables environnementales est développé en utilisant une analyse de régression logistique et le Geographic Information Systems (GIS). La distance des variables indépendantes vers le cours d'eau anadrome le plus proche, l'aspect, la distance du troupeau de caribou le plus proche, la distance jusqu'à la côte, l'élévation, la distance de la source d'eau fraîche la plus proche, le degré de la pente, la géologie, et les sols fournissent les meilleures prédictions pour la localisation de sites d'habitations dans la péninsule. Les deux modèles y furent évalués. Le modèle de régression logistique obtient les meilleures prédictions mais le modèle de Jochim en contient aussi s'il est modifié en y incorporant les distributions précises des espèces dans une application GIS. Le régression logistique classifia correctement environ 80% des sites d'habitation avec une région cartographiée à 20%, ce qui représente un excellent modèle.

Olofsson, Ebba, 2004 In search of a fulfilling identity in a modern world: Narratives of indigenous identities in Sweden and Canada, Ph.D., Uppsala Universitet, 401 pages.

This thesis deals with the identity of individuals with parents from two different ethnic groups. The focus is on individuals in Sweden with one Saami parent and one Swedish (or other European) parent, and individuals in Canada with one Native (Indian or Inuit) parent and one Euro-Canadian parent. Further, in both contexts the subjects are those individuals with mixed parentage who have chosen to belong to the Saami/Native group. The results are based on fieldwork with participant observation and the gathering of narratives both in Sweden and Canada, as well as anthropological, sociological, and psychological literature. Among the many similarities between the two categories of interviewees in Sweden and Canada, the most important is that individuals in both categories belong to an indigenous population and to a majority population, and consequently are caught in the middle of a conflict between two ethnic groups. This thesis describes how they manage this situation, as well as how various other factors influence those individuals in their choice of ethnic belonging. An analytic model is presented, showing how ethnic identity changes over time and how ethnic identity changes depending on perspective, whether that of the individual or others. Individuals with mixed parentage can reinforce their Saami/Native identities by seeking out Saami/Native cultural islands in the midst of mainstream society in order to practise their cultural identities in that space. Different ways of reinforcing a Saami/Native identity are explored in the thesis.

À la recherche d'une identité satisfaisante dans un monde moderne: récits d'identités indigènes en Suède et au Canada, Ph.D., Uppsala Universitet, 401 pages.

Cette thèse aborde le sujet de l'identité chez des individus dont les parents proviennent de deux groupes ethniques différents. L'emphase de cette recherche est sur des individus de la Suède ayant un parent Saami et un Suédois (ou d'une autre origine européenne), ainsi que sur des individus au Canada avec un parent autochtone (Amérindien ou Inuk) et un parent euro-canadien. De plus, dans les deux contextes, les sujets ont choisi d'appartenir au groupe Saami/Autochtone. Les résultats sont basés sur du travail de terrain avec une observation participante, la collecte de récits en Suède et au Canada, ainsi que sur de la littérature anthropologique, sociologique et psychologique. Parmi les nombreuses similarités entre les deux catégories de personnes interviewées en Suède et au Canada, la plus importante est que les individus des deux catégories appartiennent à une population indigène et à une population majoritaire, et sont donc pris dans un conflit entre ces deux groupes ethniques. Cette thèse décrit comment ils gèrent cette situation et quels sont les facteurs qui influencent leur choix d'auto-identification ethnique. Un modèle analytique est présenté et démontre comment l'identité ethnique change avec le temps et selon la perspective, que ce soit celle de l'individu ou des autres. Les individus avec une parenté mixte peuvent renforcer leurs identités Saami/Autochtones en trouvant des îlots culturels Saami/Autochtones dans la société dominante afin d'y vivre leurs identités culturelles. Différentes façons de renforcer une identité Saami/Autochtone sont explorées dans la thèse.

Sandlos, John Kurt, 2004 Northern wildlife, northern people: Native hunters and wildlife conservation in the Northwest Territories, 1894-1970, Ph.D., York University, 586 pages

This dissertation examines the conflict between Native hunters and federal wildlife conservation programs within the present-day borders of the Northwest Territories and Nunavut from the late 19th century to the end of the 1960s. From the first conservation legislation specific to the northern Canada in 1894 to the broad range of responses to the so-called caribou crisis of the post-war era, the introduction of wildlife conservation in the Northwest Territories brought a series of dramatic changes to the lives of Dene and Inuit hunters in the region. The imposition of restrictive game laws, the enclosing of traditional hunting grounds within national parks and game sanctuaries, and the first tentative introduction of police and game wardens to the area were all part of a process whereby the nation-state had begun to assert authority over the traditional hunting cultures of the Dene and Inuit. This work traces the historical development of the discord between Aboriginal subsistence hunters and federal wildlife managers over three species that were all thought to be threatened with extinction at various points in the study period: the wood bison, the muskoxen, and the caribou. It also questions the common assumption that conservationists were motivated solely by an enlightened preservationist philosophy of wildlife management. Through a close study of the federal government's proposals to domesticate large ungulates on vast wildlife ranches in Arctic tundra, this work argues that conservationists were also motivated by a desire to conserve wildlife for commercial purposes. In either case, the subsistence hunting cultures of Native people were marginalized and excluded from state wildlife conservation programs, a process that the Dene and Inuit resisted through various forms of protest throughout the study period. The dissertation invokes themes from the literature of environmental history, northern Canadian history, and the history of science in an effort to reveal the intersection between the discourse of wildlife conservation and the expansion of state power in the Northwest Territories.

Les chasseurs autochtones et la conservation de la faune dans les Territoires du Nord-Ouest, 1894-1970, Ph.D., York University, 586 pages

Cette thèse examine le conflit entre les chasseurs autochtones et les programmes fédéraux de conservation de la faune dans les frontières actuelles des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut de la fin du 19e siècle jusqu'à la fin des années 1960. Depuis la première législation en matière de conservation dans le nord du Canada en 1894 jusqu'aux différentes réponses à ce que l'on a appelé «la crise du caribou» durant les années de l'après-guerre, l'introduction de la conservation de la faune dans les Territoires du Nord-Ouest amena une série de changements dramatiques dans les vies des chasseurs dènès et inuit de cette région. L'imposition de lois restrictives, le cloisonnement des territoires de chasse traditionnels à l'intérieur des parcs nationaux et des sanctuaires de la faune, ainsi que la première tentative d'introduire la police et des gardes-chasses dans cette région font tous partie d'un processus par lequel l'État-nation imposait son autorité aux cultures traditionnelles de chasse des Dènès et des Inuit. Cette recherche retrace le développement historique du désaccord entre les chasseurs de subsistance autochtones et les gestionnaires fédéraux de la faune concernant trois espèces que l'on pensait en voie d'extinction à divers moments de la période d'étude: le bison, le boeuf musqué et le caribou. Elle questionne aussi la supposition commune que les partisans de la conservation de la faune étaient motivés strictement par une philosophie de préservation. Les propositions du gouvernement fédéral afin de domestiquer un vaste nombre d'ongulés dans la toundra arctique démontrent qu'ils étaient aussi motivés par le désir de conserver la faune pour des buts commerciaux. Dans un cas comme dans l'autre, les cultures autochtones vivant de la chasse de subsistance furent marginalisées et exclues des programmes fédéraux de conservation de la faune, un processus auquel les Dènès et les Inuit résistèrent par des formes variées de protestation lors de la période étudiée. Cette thèse invoque les thèmes de la littérature sur l'histoire environnementale, l'histoire du nord canadien et l'histoire des sciences afin de trouver l'intersection entre le discours sur la conservation de la faune et l'expansion du pouvoir de l'État dans les Territoires du Nord-Ouest.

Smyth, Steven Eric Ronald, 2005 Constitutional change in the circumpolar periphery: A comparative case study, Ph.D., University of Alaska Fairbanks, 356 pages.

This dissertation probes the origins of intercultural conflict and regional disparity in the circumpolar North. The dissertation asserts that the national governments of Denmark, the United States and Canada have utilized policies of internal colonialism in Alaska, Greenland and the Yukon Territory, and that those policies have shaped inter-cultural relations and contributed to regional disparities in their northern jurisdictions. Michael Hechther's and Dale Johnson's definitions of internal colonialism are utilized for the purposes of this study. The dissertation uses a comparative case study approach, reviewing how national government policies evolved and were applied in Alaska, Yukon and Greenland. It treats Alaska and the Yukon as similar cases, while Greenland is examined in a separate chapter as a dissimilar case. The dissertation provides an historical analysis and comparison of national policies towards aboriginal peoples, and shows how those policies were applied differently in Alaska and the Yukon than they were in the southern United States and Canada. These policies exacerbated conflict between the aboriginal and non-aboriginal populations due to the cultural division of labor that was created. The dissertation then examines the impact of federal policies on the economic development of Alaska and the Yukon. Thirdly, the dissertation examines the history of constitutional change, and compares the struggle for Alaska statehood with efforts to achieve provincial status for the Yukon. The dissertation concludes that policies of internal colonialism have been detrimental to the social and economic well-being of northern peoples, but that responses to these policies have generated creative new approaches and agreements.

Changement constitutionnel dans la périphérie circumpolaire: une étude de cas comparée, Ph.D., University of Alaska Fairbanks, 356 pages.

Cette thèse sonde les origines du conflit interculturel et de la disparité régionale dans le nord circumpolaire. On y affirme que les gouvernements nationaux du Danemark, des États-Unis et du Canada ont utilisé des politiques de colonialisme interne en Alaska, au Groenland et dans le Territoire du Yukon, et que ces politiques ont modelé les relations interculturelles et contribué à des disparités régionales dans leurs juridictions nordiques. Pour les besoins de cette étude, on utilise les définitions de Michael Hechther et de Dale Johnson sur le colonialisme interne. L'approche de la thèse est l'étude de cas comparée, démontrant comment les politiques des gouvernements nationaux ont évolué et furent appliquées en Alaska, et au Yukon et au Groenland. On y traite de l'Alaska et du Yukon comme des cas similaires alors que le Groenland est examiné dans un chapitre séparé comme un cas différent. La thèse offre une analyse historique et compare les politiques nationales envers les peuples autochtones, et montre comment ces politiques furent appliquées différemment en Alaska et au Yukon que dans le sud des États-Unis et du Canada. Ces politiques exacerbent un conflit entre les populations autochtones et non-autochtones à cause de la division du travail qui en résulta. La thèse examine l'impact des politiques fédérales sur le développement économique de l'Alaska et du Yukon. Enfin, la thèse se penche sur l'histoire des changements constitutionnels et compare la lutte de l'Alaska pour devenir un état et celle du Yukon pour devenir une province. La thèse conclut que les politiques de colonialisme interne ont nui au bien-être social et économique des peuples nordiques, mais que les réactions à ces politiques ont généré de nouvelles approches et ententes.

Steckley, John Lawson, 2003 Aboriginal voices and the politics of representation in Canadian introductory sociology textbooks, Ed.D., University of Toronto, 243 pages.

In this study 77 Canadian introductory sociology textbooks ranging in date from 1961 to 2002 are analysed for the way that they present Aboriginal peoples. This analysis is informed by critical theorists such as Michel Foucault, Dorothy Smith, Jean Baudrillard and Linda Tuhiwai Smith, as well as by the writings of a good number of Aboriginal writers. In the thesis, special focus is placed on three subjects: the sociological myth of culturally determined Inuit elder suicide; the potlatch and the 1990 Oka confrontation. In this work it is argued that as the discipline of sociology developed in Canada, the writers/editors of these introductory sociology textbooks denied Aboriginal voice in the production of knowledge in these texts. In so doing, they portrayed Aboriginal peoples in limited, often distorted ways.

Voix autochtones et politiques de représentation dans les manuels canadiens d'introduction à la sociologie, Ed.D., University of Toronto, 243 pages.

Dans cette étude, 77 manuels canadiens d'introduction à la sociologie publiés entre 1961 et 2002 sont analysés quant à la façon dont ils représentent les peuples autochtones. L'analyse est inspirée par le travail de Michel Foucault, Dorothy Smith, Jean Baudrillard et Linda Tuhiwai Smith, ainsi que par les écrits de plusieurs auteurs autochtones. L'emphase est placée sur trois sujets: le mythe sociologique du suicide culturellement déterminé des aînés inuit, le potlatch et la confrontation à Oka en 1990. Dans cette recherche, on soutient qu'alors que se développait la discipline de la sociologie au Canada, les auteurs et rédacteurs de ces manuels d'introduction à la sociologie ont nié aux Autochtones une voix dans la production du savoir. Ce faisant, ils décrivent les Autochtones d'une façon limitée et déformée.

TYRRELL, Martina, 2005 Inuit perception, knowledge and use of the sea in Arviat, Nunavut, Ph.D., University of Aberdeen, 254 pages.

In the community of Arviat people take advantage of the affordances offered by the sea in hunting, travel and leisure. At this high latitude the sea constantly changes throughout the year, from open water to sea ice. This marked seasonality is central to Arviarmiut interaction with the sea, based on the fluidity and adaptability of social practices. Knowledge, perception and use of the sea are grounded in these practices. Adopting a dwelling perspective, I examine how knowledge of the physical characteristics of the sea and marine animals is acquired, how it grows throughout a person's lifetime, and how sensory perception and embodied orientations are central to use of the sea. The detailed knowledge of marine environmental phenomena and behaviour of marine animals possessed by Arviarmiut is essential to safety and success. Socially, economically and symbolically, the sea plays an important role in community life. However, Arviarmiut have three concerns regarding their future use of the sea. The imposition of quotas limiting the hunting of important marine species is considered to be a threat to a way of life dependent on adaptation and fluidity. Climate change may lead to more danger at sea, as conditions and animals are no longer as predictable as they once were; and there is growing concern over contaminants in the food chain and the impact these have on health and human-animal relationships. Arviarmiut are dealing with these perceived threats to their way of life in novel ways, as they attempt to adapt and to incorporate them into their lives. Many Arviarmiut are confident of their ability to adapt to the changes taking place and to their resilience in retaining their way of life.

Perception, savoir et utilisation inuit de la mer à Arviat, Nunavut, Ph.D., University of Aberdeen, 254 pages.

Dans la communauté d'Arviat, les gens prennent avantage de la mer pour la chasse, les voyages et les loisirs. À cette haute latitude, la mer change constamment à travers l'année, étant parfois ouverte, parfois en glace. Les saisons sont donc centrales à l'interaction des Arviarmiut avec la mer et associées à la fluidité et à l'adaptabilité des pratiques sociales. Le savoir, la perception et l'utilisation de la mer sont ancrés dans ces pratiques. En adoptant une perspective sur l'habitation, j'examine comment est acquise la connaissance des caractéristiques physiques de la mer et des animaux marins, comment elle se développe à travers la vie d'une personne, et comment la perception sensorielle et l'apprentissage de l'orientation sont essentiels à l'utilisation de la mer. La connaissance détaillée de l'environnement marin et des comportements des animaux marins que possèdent les Arviarmiut est indispensable à la sécurité et au succès. Socialement, économiquement et symboliquement, la mer joue un rôle important dans la vie de la communauté. Néanmoins, les Arviarmiut ont trois intérêts liés à leur utilisation future de la mer. L'imposition de quotas limitant la chasse d'espèces marines importantes est considérée comme une menace à une façon de vivre dépendante de l'adaptation et de la fluidité. Les changements climatiques peuvent amener plus de dangers dans l'environnement marin si les conditions et animaux ne sont plus prévisibles comme ils l'étaient auparavant; il y a aussi une inquiétude croissante concernant les contaminants dans la chaîne alimentaire et l'impact que ces derniers ont sur la santé et les relations humains-animaux. Les Arviarmiut réagissent à ces menaces compromettant leur façon de vivre par des moyens nouveaux, et ils essayent de s'adapter en les incorporant à leur vie. Plusieurs Arviarmiut sont confiants dans leur habilité à s'adapter à ces changements et à leur résilience en gardant leur façon de vivre.

Vaughan, Margaret Ann Mortensen, 2004 "How can you love the wolf and the Eskimo at the same time?": Representations of Indigenous peoples in nature magazines, Ph.D., The University of Arizona, 321 pages.

This research examined Audubon magazine's representations of Indigenous peoples of the Americas. Textual and image analysis spanned the years 1960 to 2002. Text and images were analyzed using cultural studies methods of critical textual analysis, critical discourse analysis, and ethnographic content analysis. Some of these representations were compared to other environmental magazines. Analysis included nature writing and news stories that covered the Keep America Beautiful Campaign, the use of eagles by Native Americans, the Nez Perce Wolf recovery project, the U'wa struggle against oil companies, and other issues. Contributors utilizing nature writing genre often utilized brief references to Indigenous peoples. These references provided a way to make points about nature, identities, and Indigenous peoples. I concluded that the imagery was not monolithic across time or across a particular topic. The "ecological Indian" image was both challenged and reinforced. A vast array of Indigenous images supported the magazine's goals, one goal being the encouragement of activism among readers. Letters-to-the-editor served as a dialogic space for perspectives not represented in the magazine's articles.

«Comme pouvez-vous aimer les loups et les Inuit en même temps?» Représentations des peuples autochtones dans les magazines sur la nature, Ph.D., The University of Arizona, 321 pages.

Cette recherche examine les représentations des peuples autochtones des Amériques dans le magazine Audubon. On y présente une analyse des textes et des images publiés de 1960 à 2002. Ceux-ci sont étudiés en utilisant les méthodes des études culturelles comprenant les analyses critiques du texte, du discours et du contenu ethnographique. Certaines de ces représentations sont comparées à celles d'autres magazines environnementaux. L'analyse inclut des écrits sur la nature et des nouvelles publiées lors de la Keep America Beautiful Campaign, l'utilisation des aigles par les Autochtones américains, le Nez Perce Wolf recovery project, la lutte des U'wa contre les compagnies pétrolières ainsi que d'autres sujets. Les auteurs écrivant sur la nature utilisent souvent de brèves références aux peuples autochtones. Ces références leur permettent de parler de questions liées à la nature, aux identités et aux peuples indigènes. Je conclus que l'imagerie ne fut pas monolithique à travers le temps ni à propos de sujets spécifiques. L'image de «l'Indien écologique» fut à la fois critiquée et utilisée. Une grande variété d'images furent utilisées pour soutenir les buts du magazine, un de ces derniers étant l'encouragement à l'activisme auprès des lecteurs. Enfin, les «Lettres à la Rédaction» servaient d'espace dialogique absent dans les articles du magazine.