Vous êtes sur la nouvelle plateforme d’Érudit. Bonne visite! Retour à l’ancien site

Chronique d’archives

  • Donald O’Farrell

…plus d’informations

  • Donald O’Farrell
    Archives nationales du Québec à Rimouski

Corps de l’article

Archives nationales du Québec, Centre de Montréal, de Laval, de Lanaudière, des Laurentides et de la Montérégie, 535, avenue Viger Est, Montréal, Québec, H2L 2P3. (www.anq.gouv.qc.ca)

Le Centre d’archives de Montréal fait connaître ses plus récentes acquisitions.

  • Fonds Lucien Bouchard (P718). – 1944-2004 (surtout 1982-2003). – 63,48 mètres linéaires de documents textuels. – 7195 photographies  : 723 négatifs, 5741 épreuves couleur, 712 épreuves n & b, 19 diapositives couleur, 20 planches contacts. – 2 gravures : affiches. – 2 caricatures et dessins humoristiques. – 1 plan : couleur – 1 dessin d’architecture. – 327 vidéos (env. 505 :00 :59). – 150 bandes magnétiques (env. 143 :00 :00) : 146 cassettes, 3 bobines, 1 cartouche. – 11 disques compacts. – 322 documents électroniques : disquettes. – 11 objets : 1 écusson, 2 macarons, 3 épingles, 5 timbres.

    Ce fonds porte sur la vie personnelle et professionnelle de Lucien Bouchard. Il traite surtout de sa carrière politique au fédéral et à Québec jusqu’à sa démission de la vie publique en 2001.

    Ce fonds comprend les séries suivantes : la personne ; le militant politique ; le député ; le Premier ministre ; les documents photographiques ; les documents filmiques ; les documents sonores.

  • Fonds Famille Sauvé (P719). – 1899-1968. – 2 documents textuels. – 2073 photographies : 6 négatifs sur verre, 1 négatif n & b, 2029 épreuves n & b, 37 épreuves couleur – 2 dessins : crayons, n & b. – 21 films (5 h 20 min 11 s) : n & b, couleur ; 16 mm. – 1 élément sonore. – 11 bandes magnétiques : cassettes. – 35 disques  ; 35 rpm, 78 rpm.

    Ce fonds est principalement constitué de photographies relatives à la vie privée et politique de Paul Sauvé et de son père Arthur Sauvé. Nous y retrouvons, entre autres, les bandes magnétiques relatives à Antonio Barrette, à Maurice Duplessis, aux conférences de presse, serments et discours de Paul Sauvé à l’occasion de son 25e anniversaire de vie politique. Le fonds contient aussi le film original, des copies de film et une bande sonore du film intitulé « L’homme des Deux-Montagnes », film mettant en vedette Paul Sauvé ; un reportage de Radio-Canada sur les funérailles du Premier ministre Paul Sauvé à Saint-Eustache le 5 janvier 1960 (cortège funèbre et messe) ; une émission spéciale de Radio-Canada présentée le 2 janvier 1960, jour du décès du Premier ministre Paul Sauvé.

  • Fonds Ambroise Lafortune (P721). – [Vers 1930-1995]. – env. 39 mètres linéaires de documents textuels. – env. 45 000 photographies.

    Ce fonds porte sur les activités personnelles et professionnelles d’Ambroise Lafortune.

    Le fonds d’archives est divisé en onze séries : vie personnelle ; prêtrise ; scoutisme, guidisme et autres mouvements de jeunesse ; voyages ; participation à des émissions de télévision ; participation à des émissions radiophoniques ; implications sociales ; conférences ; publications ; documents iconographiques ; photographies, diapositives, négatifs et illustrations ; livres dédicacés.

  • Fonds Fédération québécoise des organismes communautaires Famille (P722). – 1960-1990. – env. 3 mètres linéaires de documents textuels. – env. 300 photographies. – env. 5 vidéos : cassettes.

    Ce fonds porte sur la Fédération québécoise des organismes communautaires Famille qui, depuis sa création, constitue un milieu exceptionnel de solidarité dans le domaine communautaire. Sa contribution à la mise sur pied de plusieurs organismes provinciaux du secteur famille illustre son envergure ainsi que ses activités communautaires liées à la famille au Québec. Les revendications de la Fédération prônent la mise en place d’une politique familiale pour aider au développement des familles. Cette politique touche donc de nombreux domaines comme le travail, la fiscalité, l’éducation, la santé, le logement, les loisirs et la conciliation famille-travail. Des sujets connexes ont été développés comme la périnatalité, la violence familiale, la paternité, le développement des enfants et l’adoption internationale. La promotion de la famille est aussi un domaine important pour la Fédération. Pensons, entre autres, à la Journée de la famille, la Semaine de la famille et le Prix de la famille. Certains documents rappellent la fondation des premières « unions de famille » dont celle créée par Simone Monet-Chartrand, à Longueuil durant les années 1960. Nous retrouvons aussi dans ce fonds les documents relatifs à la remise des Prix de la Famille (1981-2001), les rapports annuels, les mémoires et prises de position et des exemplaires de la revue Le Familier (1970-2003).

  • Fonds Christos Sirros (P723). – env. 1981-2004. – env. 5 mètres linéaires de documents textuels. – env. 50 photographies. – 44 documents audiovisuels.

    Le fonds d’archives comprend notamment les archives publiques de Christos Sirros rassemblées dans le cadre de ses fonctions à titre d’adjoint parlementaire de la ministre de la Santé et des Services sociaux, de ministre délégué aux Affaires autochtones ; de porte-parole de l’opposition officielle en matière de solidarité sociale ; de président délégué de la section du Québec de la Confédération parlementaire des Amériques (COPA).

  • Fonds Cour supérieure. District judiciaire de Montréal. Greffes de notaires (CN601). – [env. 1775–1850]. – 2 mètres linéaires de documents textuels.

    Ces documents complètent des greffes de notaires conservés aux Archives nationales du Québec et répondront aux besoins de nombreux chercheurs de différentes disciplines, dont l’histoire de l’art. Cette collection contient des répertoires et des index concernant vingt greffes de notaires, notamment ceux des notaires suivants : Antoine Robin (CN603,S88), Jean-Marie-R. Châtellier (CN601,S85) et Jacques Dufault (CN606,S07). Cette collection contient aussi 3835 actes notariés qui complètent 149 greffes de notaires pour les districts judiciaires de Montréal, de Laval, de Lanaudière, des Laurentides et de la Montérégie. Parmi ces greffes, signalons ceux des notaires suivants : Jean-Baptiste Dupuy (CN607,S18), Henry Josua Oldham (CN605,S32), Augustin Châtellier (CN606,S3) et Toussaint Limoges (CN606,S17). Les sujets abordés concernent principalement les marchés et devis de construction d’églises. Ce complément aux fonds de notaires contient aussi de nombreux actes concernant des particuliers, notamment des contrats de mariage, des contrats de vente et des inventaires après décès.

  • Fonds Quebec Women’s Institutes (QWI) (P412). – 1911-1996. – 3,15 mètres linéaires de documents textuels. – autres documents.

    Le fonds témoigne des activités de cet organisme féminin actif dans le milieu rural anglophone du Québec. Le fonds est composé des dossiers administratifs et des projets développés par les sections locales de cette organisation féminine présente dans toutes les régions du Québec.

  • Fonds Imperial Order Daughters of the Empire (IODE) (P678). – 9 mètres linéaires de documents textuels. – autres documents.

    Le fonds témoigne des activités de cet organisme patriotique de bénévolat fondé par des femmes de la communauté anglophone. Le fonds est composé de documents, tels que des procès-verbaux et des rapports annuels, témoignant des activités de la Section nationale du Canada, de la Section provinciale du Québec et des sections municipales de Montréal, Québec et Sherbrooke de l’IODE.

  • Fonds Agnes Hallock (P731). – [Vers 1860]. – 0,03 mètre linéaire de documents textuels.

    Ce fonds témoigne de l’enseignement donné par une institution religieuse montréalaise dans la deuxième moitié du XIXe siècle.

    Il comprend un cahier d’écolier dans lequel Mme Hallock parle de ses études en philologie, enseignement ménager, géographie, littérature et sciences.

  • Fonds Gérald Perron (P720). – 1964-2000. – 0,12 mètre linéaire de documents textuels. – autres documents.

    Ce fonds d’archives porte sur les activités professionnelles de Gérald Perron dans le domaine de l’horticulture et de l’aménagement paysager et témoigne de la contribution de M. Perron au développement de l’horticulture et des nouvelles tendances des années 1980, notamment en ce qui concerne l’intégration de l’éclairage à bas voltage, des bassins d’eau et de l’irrigation dans les projets d’aménagement paysager.

    Les documents textuels comprennent, entre autres, de la correspondance relative à l’organisation de séminaires sur les bassins d’eau, cascades, jets d’eau et fontaines et des textes relatifs à des projets d’éclairage présentés aux concours d’aménagement paysager de l’Association Paysage Québec.

Archives nationales du Québec, Centre de Québec et de Chaudière-Appalaches, 1210, avenue du Séminaire, Sainte-Foy, Québec, G1V 4N1. (www.anq.gouv.qc.ca)

Le Centre d’archives de Québec fait connaître ses plus récentes acquisitions.

  • Fonds André Vachon (P840) – 1894-2002. – 5,95 mètres linéaires de documents textuels. – 681 photographies. – 2 dessins. – 865 gravures. – 18 caricatures et dessins humoristiques. – 2 cartes. – 1 bande magnétique (18 min 27 s). – 1 objet (médaille).

    Le fonds André Vachon illustre la vie personnelle et la carrière professionnelle d’un historien, d’un auteur et d’un administrateur passionné par la vie de la société québécoise et des francophones. De par les fonctions prestigieuses qu’André Vachon a occupées au cours de sa carrière (Directeur général des Presses de l’Université Laval, Conservateur des Archives nationales du Québec, Titulaire de la Chaire d’études acadiennes de l’Université de Moncton), ce fonds témoigne, grâce à une correspondance abondante, à des articles et à des travaux scientifiques, du milieu intellectuel et de celui de la recherche dans le Québec du début de la Révolution tranquille. Les chercheurs seront également intéressés par les divers documents faisant partie de la série Collection André Vachon (documents iconographiques anciens sur l’histoire du Québec et du Canada, documents concernant Pierre-Georges Roy, l’Union nationale ou encore le curé Lavergne).

    Le fonds se compose des séries suivantes : Vie personnelle (S1) ; Vie professionnelle (S2) et Collection André Vachon (S3).

  • Fonds Claude Francis (P844) – 1935-2000. – 0,81 mètre linéaire de documents textuels. – 1128 photographies. – 12 films. – 5 bandes magnétiques.

    Ce fonds reflète une partie de la vie de la comédienne, enseignante et écrivaine Claude Francis, tant d’un point de vue personnel, essentiellement à travers des photographies qu’elle a prises, que du point de vue artistique comme actrice ou enseignante au conservatoire (Conservatoire d’art dramatique Francis-Sinval créé en 1948, en collaboration avec Sybille Sinval à Québec), le dernier angle d’approche étant lié à ses travaux en littérature.

    Ce fonds se compose de trois séries : S1, Vie personnelle - S2, Carrière artistique - S3, Publications. La série illustrant la carrière artistique de madame Francis est particulièrement intéressante pour les chercheurs passionnés par l’histoire du théâtre au Québec. On y retrouve des coupures de presse et des programmes relatifs à des spectacles dans lesquels elle a joué personnellement ou dans lesquels ont joué les élèves du Conservatoire Francis-Sinval, dont la troupe portait le nom de « Théâtre de la Grande Hermine ». Les photos illustrent la participation de Claude Francis, de Sybille Sinval ou des élèves du Conservatoire à des pièces de théâtre. Les scènes sont françaises et québécoises (Institut canadien de Québec et Palais Montcalm). Certaines photos montrent des enfants sur scène.

  • Fonds Julien Cloutier (P845) – 1959-2004. – 0,40 mètre linéaire de documents textuels. – 3010 photographies : 1742 négatifs, 499 épreuves, 769 diapositives. – 5 documents électroniques.

    Le fonds témoigne de la vie personnelle du céramiste Julien Cloutier au sein des Frères des écoles chrétiennes et de sa vie professionnelle comme enseignant, céramiste et artiste passionné par la sculpture. Les chercheurs trouveront des documents sur l’histoire de l’art, sur la céramique au Québec, sur les métiers d’art et sur l’enseignement. Ce fonds se compose de deux séries : S1, vie personnelle - S2, vie professionnelle.

    Le fonds contient des notes personnelles de Julien Cloutier, ses réflexions, de la correspondance, différents articles de journaux, un journal de bord lors de son voyage au Cameroun et un autre sur celui en Europe et quelques documents sur la généalogie de son épouse Yvette Chabot. On retrouve également ses publications, sa thèse, son mémoire sur l’enseignement des arts, différents documents concernant La Boutique d’argile enr. et l’Atelier de céramique Julien inc. Le fonds contient aussi plusieurs articles de journaux et photos portant sur la poterie, la céramique et la sculpture.

Archives nationales du Québec, Centre du Saguenay–Lac-Saint-Jean, 930, rue Jacques-Cartier Est, Bureau C-103, 1er étage, Chicoutimi, Québec, G7H 7K9 (www.anq.gouv.qc.ca)

Le Centre d’archives de Chicoutimi fait connaître sa plus récente acquisition.

  • Fonds Louis et Marguerite Saint-Pierre (P58). – 1885-1998. – 1,20 mètre linéaire de documents textuels. – 1478 photographies.

    Ce fonds renseignera le chercheur sur les familles Saint-Pierre, Dessaint et Ward. La famille Saint-Pierre a fait partie de la deuxième vague de peuplement du Saguenay-Lac-Saint-Jean dans le premier quart du XXe siècle.

    Le fonds est constitué de documents iconographiques et textuels retraçant la vie de certains membres de la famille, principalement Antoinette, Marguerite, Louis et Georges Saint-Pierre. Plusieurs photos témoignent du passage des années et des changements qu’il provoque, autant sur les personnes que sur leur environnement respectif. Parmi celles-ci, notons plusieurs photographies d’expositions et d’oeuvres de Georges Saint-Pierre, mais aussi des toiles de Marguerite. L’un des albums montre la construction et des activités au Sanatorium du Lac-Édouard. Une collection d’images très variées complète les documents iconographiques, dont de nombreuses photographies provenant de la région de Kamouraska prises au tournant des xixe et xxe siècles. Plusieurs documents personnels tels que diplômes, certificats d’enregistrement lors de la Seconde Guerre mondiale, des actes notariés, des bons des secours directs et des reçus font partie des documents personnels. Il y a également plusieurs journaux intimes de Louis Saint-Pierre.

Bibliothèque nationale du Québec, Division des archives privées, 2275, rue Holt, Montréal, Québec, H2G 3H1.

La Bibliothèque s’est enrichie des fonds suivants.

  • Fonds Mario-Merola (MSS-083). – 1948-2000. – 1,60 mètre linéaire de documents textuels et iconographiques ainsi que des plans d’architecture.

    Le fonds porte principalement sur les activités de Mario Merola comme artiste, enseignant, poète et éditeur.

    On remarque dans le fonds principalement des dessins originaux et préparatoires, des études et des maquettes ayant servi à la réalisation de la plupart de ses catalogues et livres. On y trouve également des dessins de costumes que l’artiste a réalisés au moment où il travaillait pour Radio-Canada. Le fonds renferme par ailleurs une série d’articles, de conférences et de poèmes, une abondante correspondance et plus de 1000 photographies surtout de ses oeuvres. Quelques documents personnels et des plans d’architecture complètent le tout.

  • Fonds Kittie-Bruneau (MSS-476). – [194- ?] -2001. – 0,18 mètre linéaire de documents textuels et iconographiques.

    Le fonds témoigne de la carrière de Kittie Bruneau comme peintre et graveure.

    Le fonds est constitué de nombreux dessins, d’imprimés, d’une correspondance d’affaires, de textes la concernant, de dossiers professionnels, de papiers personnels et de documents iconographiques la plupart relatifs à ses expositions.

Centre de recherche Lionel-Groulx (CRLG), 261 avenue Bloomfield, Outremont, Québec, H2V 3R6. (http://site.rdaq.qc.ca/crlg)

Le Service des archives du CRLG est heureux d’annoncer l’acquisition des fonds suivants.

  • Fonds Paul-André Comeau (P68). – 1939-1981 ; surtout 1942-1947. – 0,24 mètre linéaire de documents textuels.

    Le fonds témoigne des recherches de Paul-André Comeau sur le Bloc populaire canadien, en vue de la publication d’un ouvrage paru en 1982 sous le titre Le Bloc populaire canadien, 1942-1948. Les documents renseignent notamment sur des dissensions au sein du parti et sur la démission d’André Laurendeau comme chef de l’aile québécoise en 1947.

    Le fonds se compose principalement de documents émanant du Bloc populaire canadien ou qui lui sont relatifs : constitution, programme, listes de membres, procès-verbaux, correspondance, rapports, mémoires, plans et manuscrits de discours, documents financiers et publications. On y trouve également des documents relatifs aux recherches mêmes de Paul-André Comeau : notes et fiches de référence, correspondance, questionnaires et comptes rendus d’interviews accordées par plusieurs anciens membres du Bloc populaire canadien, ainsi que des documents qui permettent d’éclairer le contexte politique de l’époque : sondages d’opinion, coupures de journaux, publications de l’Action libérale nationale, etc.

  • Fonds Ferdinand Bélanger (P71). – 1891-1945. – 1 mètre linéaire de documents textuels. – 40 gravures. – 38 photographies. – 1 plan.

    Le fonds témoigne surtout des activités de Ferdinand Bélanger comme journaliste et rédacteur à L’Action catholique de Québec, de 1922 à 1928. Les documents renseignent aussi sur de nombreux journaux, mouvements et organismes canadiens-français et franco-américains à caractère nationaliste et religieux.

    Le fonds se compose principalement de correspondance personnelle et générale échangée avec un grand nombre de personnalités de l’époque et de nombreux membres du clergé. Outre quelques documents personnels et familiaux, le fonds contient aussi des notes, plans, manuscrits et fiches de référence reliés à ses études ou à son métier de journaliste ; des programmes de spectacles, des tracts et autres imprimés ; des photographies, des cartes postales et des images pieuses.

Musée Mccord d’histoire canadienne, 690, rue Sherbrooke Ouest, Montréal, Québec, H3A 1E9.

Le Centre d’archives et de documentation du Musée a le plaisir d’annoncer ses plus récentes acquisitions.

  • Fonds Famille Drummond (P015). – 1808-1979. – 1,06 mètre linéaire de documents textuels. – 1262 photographies.

    Le fonds porte sur les différents individus de la famille Drummond de Montréal. Le fonds renferme de l’information sur sir George Alexander Drummond, son épouse, Julia Grace Parker (plus tard connue sous le nom de lady Drummond), leurs enfants Julian et Guy Melfort, et leur petit-fils Guy Melfort Jr. Le fonds porte aussi sur des familles liées aux Drummond, comme les Braithwaite, les Hendrie et les Stoker. Le fonds offre de l’information sur les activités, les vies et les carrières de ces personnages, leurs réalisations, leurs écrits et les honneurs qu’ils ont reçus.

  • Fonds Familles Lyman, Corse et Hedge (P080). – 1767-1945. – 0,86 mètre linéaire de documents textuels. – 13 photographies. – 1 dessin.

    Le fonds porte sur la famille Lyman, de même que sur des familles liées, comme les Corse, Hedge et Jones. On y retrouve de l’information sur la vie et les activités des membres des différentes générations de Lyman de la Nouvelle-Angleterre et du Canada. On y retrouve aussi de l’information sur les activités commerciales des familles Lyman, Corse et Hedge, notamment sur les compagnies pharmaceutiques dirigées par les membres de la famille Lyman à Montréal.

  • Fonds Anne Kew (P638). – 1909-2004. – 6610 photographies et autre matériel.

    Le fonds Anne Kew porte sur la carrière de photographe de cette dernière. Il contient des photographies de différents formats (diapositives, négatifs, épreuves…). Les sujets couverts par ses photographies sont variés : visite royale de 1951 et ses festivités ; photographies publicitaires de la région de Gaspé réalisées pour le ministère du Tourisme du Québec ; scènes de chasse et de pêches dans le Nord du Québec ; scènes de tournage d’un film de la Columbia Pictures à Québec ; scènes de ski de la région de Saint-Donat ; expositions canines, etc.

  • Fonds Famille Caverhill (P645). – 1800-1950. – 0,75 mètre linéaire de documents textuels. – 70 photographies. – 3 plans.

    Cette donation contient une grande variété de documents qui ont été créés ou reçus par quatre générations des membres de la famille Caverhill de Montréal. Les Caverhill, Thomas Sr., ses deux fils Thomas Jr. et John, puis George (fils de Thomas Junior) et ses deux enfants George Rutherfurd et Marjorie, sont de descendance écossaise et ont fait affaire dans le domaine de la quincaillerie et du commerce en gros dès les débuts du xixe siècle à Montréal. Le fonds nous renseigne sur l’entreprise de la famille (Crathern & Caverhill, puis Caverhill & Learmont), sur les familles alliées (les Buchanan et Hutchison), sur leurs intérêts personnels, sur leurs activités sociales, etc.

  • Fonds Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (CSPCA – Montréal) (P661). – 1869-1991. – 1,5 mètre linéaire de documents textuels. – 39 photographies. – 2 dessins architecturaux.

    Ce fonds nous offre des renseignements sur les activités et l’histoire de la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux de Montréal, de son incorporation en 1869 jusqu’en 1991. Le fonds est constitué de documents administratifs, dont les procès-verbaux des réunions des différents comités de l’organisme, de documents financiers, de spicilèges témoignant des activités de la CSPCA, de correspondances, de documents portant sur les biens immobiliers, de photographies et de copies du journal officiel de l’organisme, Animal News/Nouvelles de nos animaux.

  • Fonds Expos de Montréal (P662). – 1969-2004. – Env. 9 mètres linéaires de documents textuels et photographiques.

    Le fonds des Expos de Montréal porte sur les activités de cette équipe de baseball professionnel montréalaise, de sa création en 1969 à son déménagement en 2004. Plus précisément, le fonds porte sur les joueurs, les parties et les événements entourant l’équipe au fil des ans.

    Il contient de nombreux types de documents comme : des filières individuelles sur chaque joueur ayant joué pour l’équipe ; des documents promotionnels divers, comme des guides médias pour chaque année d’existence de l’équipe (1969 à 2004), des albums-souvenir, les sommaires des parties, des dossiers sur divers événements sociaux auxquels les joueurs et l’équipe ont participé, de même que plusieurs milliers de photographies allant de photos de joueurs et d’équipe, en passant par des scènes croquées au parc Jarry et au Stade olympique de Montréal. De nombreux objets qui ont été offerts au Musée McCord s’ajoutent au fonds d’archives.

Musée national des beaux-arts du Québec, Parc des Champs-de-Bataille, Québec, Québec, G1R 5H3.

Le Service des archives est heureux d’annoncer ses plus récentes acquisitions.

  • Fonds Fernand Préfontaine. – 1902-1931.

    Le fonds témoigne de l’activité de Fernand Préfontaine entre 1915 et 1930. Il fut parmi les premières voix critiques à défendre l’art et la modernité au Canada. Ces documents d’archives jettent une nouvelle lumière sur la production en art moderne canadien et, notamment, sur le talent de photographe de Fernand Préfontaine.

    Ce fonds rassemble des photographies et des textes provenant de la Succession Fernand Préfontaine : 1 - sept albums de photographies, 1902-1931, représentant des membres des familles Rolland et Préfontaine ainsi que leurs amis (Ernest Cormier, les Hébert, etc.), des personnalités gravitant autour de la revue Le Nigog fondée par Préfontaine (Ozias Leduc, De Roquebrune, Léo-Pol Morin), des modèles de nus féminins (en relation avec les oeuvres d’Henri Hébert), des vues d’architecture d’ici et d’ailleurs dont le port de Montréal (dont s’est inspiré Adrien Hébert) et des témoignages de voyages ; 2 - un cahier contenant des textes (dont un texte autographe de six pages, À propos de monsieur Philippe Hébert) et des relations de voyages, 1922-1931.

  • Fonds Jack Beder. – 1926-1987.

    Le fonds témoigne de l’activité de Jack Beder. Il nous permet de documenter le parcours de cet artiste canadien du XXe siècle, tant au point vue de sa carrière que de ses intérêts particuliers, s’avérant par le fait même une source de premier ordre pour l’élaboration de notre histoire de l’art.

    Ce fonds, provenant de la famille de Jack Beder, regroupe (dans cinq boîtes) des archives personnelles de ce peintre comprenant de la correspondance, des catalogues, des livres, des cartes, des brochures, des listes ainsi que des photographies de ses oeuvres, une revue de presse en rapport avec ses expositions entre 1934 et 2001, des prix, des poèmes et du matériel de peinture de cet artiste et un exceptionnel texte autobiographique (511 p.) où Beder retrace les étapes de sa vie d’homme et d’artiste.

  • Fonds Robert Roussil. – 1925-1987.

    Ce fonds regroupe dix-sept cahiers à anneaux rassemblés dans trois caisses. On y retrouve des documents photographiques, des imprimés (coupures de presse, articles de revues, catalogues d’exposition, monographies et extraits de textes publiés dans des études et ouvrages généraux sur l’art au Québec, au Canada et en Europe), des documents textuels (textes de l’artiste, entrevues de l’artiste et de ses amis, correspondances de l’artiste avec les propriétaires de galeries d’art, les critiques d’art, les organisateurs de symposiums, les propriétaires et les commanditaires de ses oeuvres), dont de nombreuses notes manuscrites du chercheur en relation avec la vie et l’oeuvre de Roussil. Ces ensembles documentaires permettent l’identification de ses oeuvres et éclairent le contexte historique et culturel de leur création.

    Ce fonds contient 123 dossiers thématiques en relation avec les objectifs de la recherche d’Alain Richard : séquences biographiques, événements culturels, oeuvres majeures et regroupements d’oeuvres.

Université de Montréal, Service des archives, Case postale 6128, Succursale Centre-Ville, Montréal, Québec, H3C 3J7.

Le service des archives est heureux d’annoncer ses plus récentes acquisitions.

  • Fonds Association des femmes diplômées des universités (Montréal) (P107). –1946-2003. – 4,34 mètres linéaires de documents textuels, photographies, sceau, plaque de cuivre.

    Le fonds de l’Association des femmes diplômées des universités illustre les activités et le fonctionnement de l’association, de sa création en 1949 à 2003, année de sa dissolution.

    Le fonds est composé des documents constitutifs et des règlements de l’AFDU, d’un sceau, d’une plaque de cuivre, un historique, de rapports divers, de procès-verbaux, de documents financiers, de correspondance, de documents relatifs aux différents comités, aux assemblées générales, aux corporations professionnelles, de mémoires, de listes de membres, de dossiers de personnes-ressources, de dossiers de subventions, de programmes, de bulletins de nouvelles, de dépliants promotionnels et des publicités de l’association dans les médias, de coupures de journaux et de photographies. Le fonds comprend aussi des états financiers, des livres de recettes et déboursés, des documents témoignant d’activités socioculturelles et de documents concernant le 50e anniversaire de l’AFDU.

  • Fonds Paul Lacoste (P 334). – 1959-1993. – 0,14 mètre linéaire de documents textuels.

    Le fonds porte sur la carrière de Paul Lacoste, ancien recteur de l’Université de Montréal, dans le domaine de l’éducation et, plus particulièrement, illustre ses prises de position sur des questions comme la déconfessionnalisation et l’enseignement supérieur.

    Le fonds comprend des allocutions prononcées par M. Lacoste à titre de recteur, documents sur les travaux auxquels il a participé avec divers organismes voués à l’enseignement supérieur, à l’éducation, à l’éducation permanente, à des souvenirs personnels, à la commission des études de l’Université de Montréal ainsi que d’autres sujets, tels que le rôle même de l’enseignement au niveau supérieur.