Vous êtes sur la nouvelle plateforme d’Érudit. Bonne visite! Retour à l’ancien site

Chronique d’archives

  • David Tremblay

…plus d’informations

  • David Tremblay
    Archiviste, Ville de Québec, coadministrateur du Réseau des services d’archives du Québec (RAQ)

Couverture de                Volume 70, numéro 1-2, été–automne 2016, p. 5-239, Revue d’histoire de l’Amérique française

Corps de l’article

Archives Deschâtelets-NDC, 460, 1re Rue, bureau 600, Richelieu, Québec, J3L 4B5. info@archivesdndc.com

Archives Deschâtelets-NDC a le plaisir de faire connaître la création d’un nouveau guide de recherche.

  • Intitulé Les codex historicus de Marie Immaculée, ce guide se veut une aide aux chercheurs qui s’intéressent à l’histoire des Oblats de Marie Immaculée à travers les codex historicus. Le codex est un journal historique des activités missionnaires des Oblats. Chaque mission, école, paroisse ou résidence tient son codex. Après une brève présentation des Oblats, ce guide expose l’origine du codex historicus et la place qu’il tient dans l’organisation de la vie en communauté. Ensuite, la collection des codex historicus détenue aux Archives Deschâtelets-NDC est dévoilée. Quoique ce centre d’archives soit celui des Oblats de l’Est du Canada, on y retrouve beaucoup de documents provenant de l’Ouest et du Nord canadiens, de même que des documents qui témoignent des missions oblates canadiennes à l’étranger. Après une description de chacun des types de codex détenu par les archives, une liste des codex suit, présentée par ordre alphabétique du lieu selon la province ou le pays auxquels ils sont rattachés. Nous souhaitons aux chercheurs d’heureuses découvertes et soulignons que plusieurs de ces codex ont été numérisés et qu’il est possible de les consulter aux Archives Deschâtelets-NDC à Richelieu.

Archives Lanaudière, 270, boulevard L’Ange-Gardien, L’Assomption, Québec, J5W 1R7 www.archives-lanaudiere.com

Archives Lanaudière a le plaisir de faire connaître ses plus récentes acquisitions.

  • Fonds Octavie de Gonzague (P0240). – 1910-1988. – 8 documents textuels. – 210 documents iconographiques.

    Le fonds témoigne de la vie personnelle d’Octavie de Gonzague et de sa famille. Il est composé de photographies de famille, de cartes mortuaires, de cartes postales de la région de Saint-Michel-des-Saints ainsi que de lettres reçues par Octavie de Gonzague.

  • Fonds Raymond Hénault (P0241). – 1975-2010. – 10,5 ml de documents textuels. – 345 documents iconographiques.

    Le fonds témoigne des activités de bénévolat de Raymond Hénault au sein d’événements sportifs et culturels de la région de Repentigny et Saint-Gabriel-de-Brandon. Il est composé principalement des dossiers de planification, des revues de presse, des documents publicitaires et des photographies du Maski-Courons, du vélo-virée et du Feu et Glace de Repentigny.

  • Fonds Joseph Eudore Beauchamp (P0242). – 1880-1959. – 2,01 ml de documents textuels. – 56 documents iconographiques.

    Le fonds témoigne des activités de notariat de Joseph Eudore Beauchamp dans la région de l’Assomption ainsi que de ses activités familiales. Il est composé des dossiers de notariat et d’actes notariés de monsieur Beauchamp. Il comprend aussi des photographies de la famille Beauchamp.

Bibliothèque et Archives nationales du Québec, BAnQ Québec, Pavillon Louis-Jacques-Casault, Cité universitaire, C.P. 10450, Québec, Québec, G1V 4N1. www.banq.qc.ca

BAnQ Québec a le plaisir de faire connaître ses plus récentes acquisitions.

  • Fonds Côté Chabot Morel, architectes (P981). – 1963-2005. – environ 5000 dessins d’architecture.

    Ce fonds d’archives illustre les activités professionnelles de la firme d’architectes Côté Chabot Morel sur un peu plus de 40 ans. Les dossiers concernent la création de près d’une centaine de projets de construction d’édifices publics et privés, d’écoles, d’hôpitaux et de résidences. Parmi les projets majeurs de la firme, mentionnons  : la requalification du secteur de la Pointe-aux-Lièvres en écoquartier, le plan directeur d’aménagement de la promenade Samuel-De Champlain, les phases 1 et 2 du Centre de foires de Québec, la construction des sièges sociaux de l’École nationale d’administration publique (ENAP), de la Télé-Université (TÉLUQ), de l’Université du Québec et de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) dans le quartier Saint-Roch à Québec.

Bibliothèque et Archives nationales du Québec, BAnQ Rimouski, 37 rue Moreault, Rimouski, Québec, G5L 1P4. www.banq.qc.ca

BAnQ Rimouski a le plaisir de faire connaître ses plus récentes acquisitions.

  • Fonds George Holmes (P107). – 1839-1841. – environ 0,06 ml de documents textuels.

    Le fonds témoigne de la vraie histoire qui a inspiré le roman Kamouraska d’Anne Hébert, soit le meurtre, en 1839, du seigneur Achille Taché de Kamouraska par George Holmes, médecin de Sorel et amant de dame Joséphine D’Estimauville.

    Le fonds contient des lettres, des dépositions et des actes d’accusation lors du procès de 1841 contre la veuve pour complot afin d’assassiner son mari. Les documents d’archives ont été numérisés et sont disponibles pour consultation dans Pistard. Ce fonds a été transféré de BAnQ Québec vers BAnQ Rimouski en avril 2016.

Bibliothèque et Archives nationales du Québec, BAnQ Vieux-Montréal, Édifice Gilles-Hocquart, 535, avenue Viger Est, Montréal, Québec, H2L 2P3. www.banq.qc.ca

BAnQ Montréal a le plaisir de faire connaître ses plus récentes acquisitions.

  • Fonds Grands Ballets Canadiens (P954). – 1956-1994. – environ 7,5 ml de documents textuels. – env. 20 000 photographies. – 478 vidéos.

    Le fonds d’archives présente les activités des Grands Ballets Canadiens, notamment en ce qui a trait aux nombreuses tournées de la troupe. Plus spécifiquement, il se compose de nombreux dossiers entourant l’organisation et la mise en scène de spectacles, tant au Québec qu’à l’international. Il renseigne sur les danseurs, les chorégraphes et les directeurs ayant oeuvré aux Grands Ballets Canadiens, sur les stratégies de communications et de relations publiques déployées ainsi que sur l’évolution de l’organisme au niveau financier.

    Le fonds contient, notamment, des calendriers de tournées, des distributions, des descriptions de ballets, des ébauches de programmes, des notes et des mémos, des communiqués de presse, des critiques journalistiques et des prospectus. Il renferme également de la correspondance reçue de plusieurs organismes politiques et culturels ainsi que des photographies et des vidéos montrant plusieurs représentations de la troupe.

Bibliothèque de l’Assemblée nationale du Québec, Service des archives et de la numérisation, Hôtel du Parlement, 1045, rue des Parlementaires, Québec, Québec, G1A 1A3. www.assnat.qc.ca/fr/Bibliotheque/index.html

La Bibliothèque de l’Assemblée nationale du Québec a le plaisir de faire connaître ses plus récentes acquisitions.

  • Fonds Yvon Vallières (P42). – 1910-2012. – 10,03 ml de documents textuels. – 2 affiches. – 1 carte postale. – 2926 négatifs. – 2457 photographies. – 1924 photographies (fichiers numériques). – 12 planches-contacts. – 2 cartes. – 2 bobines de film (0 :55 :29). – 27 vidéocassettes (19 :29 :58). – 2 cassettes sonores (1 :38 :36). – 1 enregistrement sonore (fichier numérique) (0 :09 :52). – 10 enregistrements vidéos (fichiers numériques) (2 :59 :45). – 2 autocollants. – 1 cocarde. – 2 plaques. – 3 objets.

    Ce fonds nous renseigne sur la fonction de député de Richmond exercée par Yvon Vallières de 1973 à 1976 et de 1981 à 2012. Yvon Vallières a aussi occupé plusieurs fonctions parlementaires, dont celle de Président de l’Assemblée nationale de 2009 à 2011. Les dossiers concernant les affaires municipales et l’industrie de l’amiante sont particulièrement complets. On retrouve aussi beaucoup de dossiers concernant son implication au sein du Parti libéral.

    Le fonds contient plusieurs photographies d’Yvon Vallières exerçant ses fonctions de député, dont plusieurs dans Richmond, ainsi que deux films (1966) de René Lévesque, Paul Gérin-Lajoie et Jean Lesage.

Service des bibliothèques et Archives de l’Université de Sherbrooke, 2500, boulevard de l’Université, B2-3008-1, Sherbrooke, Québec, J1K 2R1. www.usherbrooke.ca/biblio

Le Service des bibliothèques et archives de l’Université de Sherbrooke a le plaisir de faire connaître ses plus récentes acquisitions.

  • P76 – Collection Dumont-Hudon relative à Anne Hébert. – 1902, 1937-1996. – 0,12 ml de documents textuels. – 4 photographies n&b. – 1 livre.

    Les documents témoignent de la vie personnelle et familiale d’Anne Hébert ainsi que de son parcours d’écrivaine et fournissent des renseignements autant sur l’aspect biographique que sur son oeuvre et son processus de création. Cette collection, constituée presque exclusivement de lettres, rassemble 203 pièces de correspondance s’étalant surtout des années 1940 à 1990. La très grande majorité (133 lettres) consiste en lettres d’Anne Hébert à son frère Pierre, et dans une moindre mesure à ses parents Maurice Hébert et Marguerite Taché (30 lettres) ainsi que quelques lettres à d’autres membres de sa famille. On y trouve aussi près d’une trentaine de lettres de Pierre Hébert adressées à sa soeur Anne (29 lettres).

Université de Montréal, Division de la gestion de documents et des archives, C.P. 6128, Succursale Centre-ville, Montréal, Québec, H3C 3J7. www.archiv.umontreal.ca

La Division de la gestion de documents et des archives de l’Université de Montréal a le plaisir de faire connaître ses plus récentes acquisitions.

  • Fonds Gabriel Gagnon (P0415). – 1944-2013. – 2,11 ml de documents textuels. – 26 photographies. – 11 bandes sonores. – 2 cassettes sonores. – 1 cassette vidéo.

    Le fonds témoigne des recherches, de l’enseignement et de l’implication politique du sociologue Gabriel Gagnon. Il se compose de dossiers de recherche et de publications ainsi que des dossiers de cours. Il contient aussi des documents au sujet de la revue Possibles  : correspondance, coupures de presse, lancements, textes non publiés. Il se compose également de documents au sujet des implications de Gabriel Gagnon dans différentes formations politiques québécoises, dont le Nouveau Parti démocratique du Québec.

  • Fonds Jacques Rouillard (P0416). – 1920-2010. – 0,92 ml de documents textuels. – 29 photographies. – 60 cassettes audio.

    Le fonds témoigne des recherches et des enseignements de l’historien Jacques Rouillard. Il se compose principalement d’enregistrements sonores d’entrevues réalisées dans les années 1980 auprès de la main-d’oeuvre ouvrière canadienne-française du textile et de la chaussure aux États-Unis. Le fonds comprend également des documents qui tracent l’histoire du Syndicat des professeurs de l’Université de Montréal pour la période 1933-2005, des documents produits par le Comité de révision du SPGUM de la Charte de l’Université de Montréal et des documents au sujet de la préparation du programme «  Mineure en études québécoises  » offert à l’Université de Montréal.

  • Fonds Luc Brouillet (P0417). – [197-]-2006. – 1,33 ml de documents textuels. – 5 photographies. – 2 disquettes.

    Le fonds témoigne des recherches et de l’enseignement du botaniste Luc Brouillet. Il se compose notamment de dossiers de cours, de notes de cours, de dossiers de correspondance générale, de correspondance avec différentes associations professionnelles, de dossiers au sujet de congrès et de colloques. Le fonds contient également des documents à propos de l’Herbier Marie-Victorin et de la 3e édition de la Flore laurentienne.

Service des archives et de gestion des documents de l’Université du Québec à Montréal, Pavillon Athanase-David, local D-R400, 1430, rue Saint-Denis, Montréal, QC, H2X 3J8. www.archives.uqam.ca

Le Service des archives et de gestion des documents de l’Université du Québec à Montréal a le plaisir de faire connaître ses plus récentes acquisitions.

  • Fonds Suzanne Duquet (196P). – 1924-2001. – 0,42 ml de documents textuels. – 44 dessins. – 34 oeuvres picturales. – 16 affiches. – 734 documents photographiques. – 2 spicilèges.

    Le fonds témoigne de la vie personnelle et professionnelle de cette artiste en arts visuels et enseignante. Il traite de ses études à l’École des beaux-arts de Montréal, de sa carrière de professeure dans cette même école et à l’Université du Québec à Montréal, institution l’ayant honorée à titre de pionnière et en reconnaissance de ses années de travail.

    Le fonds traite aussi de sa carrière d’artiste, de son processus de création, de l’évolution de son travail, de ses oeuvres personnelles et de commandes pour divers théâtres ainsi que de ses expositions. Il porte également sur ses intérêts artistiques, ses voyages, ses liens avec sa famille et ses amis dont plusieurs artistes dont Anne Hébert et Marie-Claire Blais, de même que sur ses écrits littéraires et poétiques et des conférences prononcées. Le fonds est formé de spicilèges, d’imprimés, de textes, de correspondance, de coupures de presse, de certificats honorifiques, de poèmes, de documents photographiques, d’affiches et d’oeuvres picturales (dessins, croquis, sérigraphies).

  • Fonds Gilles Dostaler (199P). – 1769-2012. – 2,75 ml de documents textuels. – 14 dessins. – 2 affiches. – 60 documents photographiques. – 2 disques optiques. – 1 médaille. – 3 cadres. – 3 objets sur autres supports.

    Le fonds traite de la vie personnelle et professionnelle de Gilles Dostaler, spécialiste de renommée internationale ayant contribué à l’avancement de l’histoire de la pensée économique et professeur émérite de l’Université du Québec à Montréal. Il traite notamment de son enfance, de ses intérêts (chasse, pêche, Mozart) et de ses études. Il témoigne de la réalisation de son mémoire de maîtrise et surtout de sa thèse de doctorat et de ses recherches sur John Maynard Keynes, menées tout au long de sa carrière. Il témoigne aussi de ses liens avec sa famille, ses amis et avec plusieurs grands économistes et historiens de la pensée économique (dont Milton Friedman, Friedrich Hayek, Paul Sweezy et Robert Skidelsky), de ses travaux et publications de recherche en plusieurs langues, de son implication dans divers organismes, associations et revues scientifiques, dont à titre de fondateur de l’Association d’économie politique. Il témoigne aussi de son travail de professeur depuis 1975 au sein des départements de sociologie et des sciences économiques de l’UQAM et de professeur invité dans d’autres universités, de sa participation à des congrès, colloques et séminaires, de voyages à l’étranger, de la rédaction d’un roman et d’hommages lui ayant été rendus.

    Le fonds se compose de documents textuels formés principalement de correspondance, de textes, de notes de recherche et de cours, de procès-verbaux, de documentation, de publications, d’agendas, de dessins, d’affiches, de documents informatiques et photographiques et d’objets.

  • Fonds Jean-Marie Fecteau (200P). – [1821]-2011. – 4,45 ml de documents textuels. – 24 cassettes sonores. – 1 épreuve n&b. – 3 documents informatiques.

    Le fonds porte sur les activités professionnelles de cet historien, professeur émérite de la Faculté des sciences humaines de l’Université du Québec à Montréal ayant reçu plusieurs prix et honneurs dont un doctorat honorifique de l’Université d’Angers en France. Il témoigne de ses activités d’enseignement (cours, séminaires, ateliers, direction de mémoires et thèses, avancement de programmes de cycles supérieurs) et de recherche portant principalement sur les régulations sociales, la prison et les institutions d’assistance, dont les rapports entre l’État, la gestion du crime et l’organisation de l’assistance au Québec (XIXe et XXe siècles), travaux ayant favorisé le développement de la discipline historique au Québec.

    Le fonds porte aussi sur le financement de ses projets de recherche, sur son travail d’administration du Centre d’histoire des régulations sociales (CHRS) dont il est cofondateur, sur ses liens avec divers individus et organismes, sur sa participation à des congrès, colloques et symposiums, sur ses conférences, ses publications ainsi que sur l’élaboration de sa thèse de doctorat intitulée La pauvreté, le crime, l’État. Essai sur l’économie politique du contrôle social au Québec, 1791-1840.

    Le fonds se compose principalement de correspondance, de notes de cours et de lectures, de syllabus de cours, de rapports, de demandes de subventions, de textes, de documentation et de documents sonores, photographiques et informatiques.

Société d’histoire et de généalogie Maria-Chapdelaine, 1024, rue des Copains, Dolbeau-Mistassini, Québec, G8L 3N5. www.histoireetgenealogie.com

La Société d’histoire et de généalogie Maria-Chapdelaine a le plaisir de connaître ses plus récentes acquisitions.

  • P06 Fonds Denis Trottier. – 1937-2012. – 0,09 ml de documents textuels. – 153 documents photographiques. – enregistrements sonores (10 :35). – images en mouvement (2 :00).

    Les ajouts au fonds Denis Trottier concernent Daniel Bluteau, décédé en 1998, sportif invétéré et aventurier bien connu dans les années 1980 et 1990, la politique (affiches de ses campagnes électorales, etc.) et l’histoire de la MRC (diapositives). M. Trottier a également fait don de 8 diplômes appartenant à sa mère.

  • P51 Fonds télévision communautaire de Normandin. – 1970-1991. – 0,1 ml de documents textuels. – 2 documents iconographiques. – enregistrements sonores (8 :00). – images en mouvement (750 :00).

    Dans ce fonds, on retrouve des documents administratifs et financiers. Les ajouts de 2015 correspondent à 759 cassettes de type VHS et bobines de toutes sortes sur lesquelles ont été enregistrées des émissions diffusées par la télévision communautaire de Normandin.

  • P75 Fonds Ville de Dolbeau-Mistassini. – 1985-2016. – 0,01 ml de documents textuels. – 18 documents iconographiques. – enregistrements sonores (2 :00).

    L’ajout apporté à ce fonds d’archives est constitué de cartes des villes de Dolbeau et de Dolbeau-Mistassini (après la fusion), d’une revue touristique de Dolbeau-Mistassini, d’un calendrier de la municipalité de Saint-Félicien ainsi que de cinq drapeaux emblématiques du Festival de l’environnement, des Jeux du Québec, etc. Ce matériel a été reçu en avril 2016. La Ville de Dolbeau-Mistassini a également cédé des cadres illustrant les anciens maires de Dolbeau et de Mistassini.

  • P110 Fonds Monastère des Pères Trappistes. – 1890-1940. – 0,18 ml de documents textuels. – 59 documents iconographiques. – 12 cartes et plans.

    Le fonds d’archives versé par le père Eddy Augustin (trappiste) comprend des documents concernant le 25e anniversaire de Dolbeau célébré en 1952, des photos de l’installation du monument en souvenir du père Jean-Dolbeau, 53 photos numérisées illustrant la laiterie, la fromagerie et la beurrerie des Pères Trappistes, l’agriculture, un moulin à scie, la briqueterie, les monastères, la chapelle, etc. de même que 12 cartes de cantons (Dablon, Dequen, Taillon, Dufferin, Parent, etc.) arpentés par P. H. Dumais, Joseph Mercier et d’autres grands arpenteurs. De plus, on retrouve dans ce fonds 0,17 ml de documents textuels à propos de la construction du sanatorium de Roberval en collaboration avec le père trappiste Samuel Scher.

  • P252 Fonds Jean-Claude Lebeuf. – 1964-2010. – 4,41 ml de documents textuels.

    Architecte bien connu de la région ayant travaillé sur plusieurs projets de conception de plans d’édifices du secteur, Jean-Claude Lebeuf, qui avait auparavant cédé 2382 plans pleine grandeur à la Société d’histoire et de généalogie Maria-Chapdelaine, donne cette fois des devis ayant été réalisés entre 2005 et 2010. Ces devis d’architecture rapportent des travaux de rénovation, d’agrandissement, de mise aux normes et de réfection en tout genre ayant été effectués dans divers établissements situés dans la MRC de Maria-Chapdelaine et dans la MRC de Chapais.

  • P270 Fonds Parti québécois  : comté de Roberval. – 1995-2009. – 4 ml de documents textuels. – 57 documents iconographiques. – documents sonores (0 :16 :04).

    Ce fonds contient bon nombre de documents et d’objets rappelant le référendum de 1995, à savoir des ordres du jour du comité exécutif du Parti québécois de la circonscription de Roberval, des macarons pour supporter le «  oui  », des avis de convocation aux assemblées, des lettres, des listes d’électeurs et des formulaires d’adhésion au parti politique. De plus, on retrouve des documents plus récents du parti dont des allocutions audio datant de 2007 et de 2009.

  • P276 Fonds Robert Laforest. – 1913-1965. – 28 documents iconographiques. – images en mouvement (0 :52 :47).

    Robert Laforest a déposé des photographies d’hommes travaillant dans un chantier forestier, car son père, Trefflé Laforest, a longtemps été bûcheron et entrepreneur. Une vidéo de près d’une heure montre aussi des images des temps anciens, dont des réunions familiales, des bâtiments comme la première chapelle de Dolbeau, le passage d’un train, des hommes qui mesurent le bois, etc. D’autres photos du fonds montrent Jules-Armand Beauchemin, premier gérant et urbaniste de la ville de Dolbeau, la procession Fête-Dieu et plus encore. M. Laforest a reçu ces documents en héritage.

  • P282 Fonds 75e de Saint-Thomas-Didyme. – 1923-1998. – 1125 documents iconographiques.

    Le fonds du 75e de Saint-Thomas-Didyme rassemble des photographies et des films négatifs qui ont été regroupés par Jean-Marc Paradis, directeur général de la municipalité, dans le cadre des célébrations du 75e anniversaire de fondation, en 2000. Les documents proviennent de différents citoyens de la municipalité qui ont accepté de les céder afin de les mettre en valeur et d’assurer leur préservation. Ils décrivent les événements qui ont composé la vie des familles de Saint-Thomas-Didyme au cours du XXe siècle.

  • P283 Fonds Paul-Henri Spence. – 1906-1994. – 0,01 ml de documents textuels. – 1 document iconographique.

    Né en 1906 à Roberval, Paul-Henri Spence a été député, journaliste, homme d’affaires et a porté bien des chapeaux au cours de sa vie. Il a fondé d’ailleurs la Caisse Populaire de Dolbeau en 1937, entreprise financière encore rentable aujourd’hui. Il a pris part à de nombreuses activités à Dolbeau et est connu de tous. Sa fille aînée, Suzanne Spence, nous a permis de photocopier tous les documents de son père, que ce soit des documents du Parlement ou des notes personnelles.

  • P294 Fonds Hélène Boudreault. – 1894-1986. – 55 documents iconographiques.

    Mme Hélène Boudreault a rassemblé des photos historiques illustrant la ville de Saint-Eugène-d’Argentenay et cet album a été au centre de la fête du 150e anniversaire de la région. L’album a été réalisé en collaboration avec la Bibliothèque centrale de prêt du Saguenay-Lac-Saint-Jean et la Société d’histoire du Lac-Saint-Jean. Dix-sept personnes ont prêté des photos de l’église, du curé Bouchard, des écoles, de la mine de calcite, du travail dans les chantiers, des colonisateurs du village et plus encore.

  • P299 Fonds François Gaudreault. – 1880-1975. – 359 documents iconographiques.

    En 1883, François Gaudreault est le premier à s’établir à Mistassini, avant même les Pères Trappistes. Il avait espoir d’y installer un moulin à scie rentable grâce aux puissantes chutes de la rivière Mistassibi. Vers 1890, le moulin à scie se révélant moins profitable que prévu, François Gaudreault vend ses installations aux Pères Trappistes, des hommes de religion de l’abbaye d’Oka qui désiraient implanter une nouvelle abbaye sur les lieux. Ainsi, le camp de bois rudimentaire de François devint le premier monastère (temporaire) des Pères. Le fonds François Gaudreault contient des documents sur les familles de François et de ses descendants.

  • P313 Fonds AFÉAS Dolbeau-Mistassini-Saint-Eugène, 1952-2011. – 2,10 ml de documents textuels.

    L’Association féminine d’éducation et d’action sociale de Dolbeau-Mistassini et de Saint-Eugène a été relocalisée dans un plus petit local cette année, ce qui a incité sa présidente, Pauline Frigon, à céder à la Société d’histoire d’anciens procès-verbaux, des états financiers, des rapports financiers annuels, les cahiers de leurs présidentes et divers documents touchant des sujets d’importance pour l’association.

  • P320 Fonds Henri-Paul Brassard. – 1946-2015. – 0,26 ml de documents textuels. – 38 documents iconographiques.

    La carrière d’Henri-Paul Brassard, ancien maire de Dolbeau (1981-1989), commerçant, propriétaire de librairies et ancien enseignant, est détaillée à travers les documents d’archives de ce fonds. On y conserve aussi des documents et des coupures de presse relatant son implication sociale au sein du comité papetière, de Finalu, du comité Aluminerie et plus encore.

Ville de Victoriaville, 1, rue Notre-Dame Ouest, C.P. 370, Victoriaville, Québec, G6P 6T2. www.ville.victoriaville.ca

La Ville de Victoriaville a le plaisir de faire connaître ses plus récentes acquisitions.

  • P43 – Fonds du Centre récréotouristique du Mont Saint-Michel. – 1993-1996. – 0,35 ml de documents textuels. – 910 pages. – 2 dessins techniques.

    En 1988, la Troupe à Wilfrid a présenté un projet de théâtre d’été à la Ville d’Arthabaska. La Ville accepta de céder un morceau de terrain du mont Saint-Michel (mont Arthabaska) pour la construction du théâtre. En 1994, la société Centre récréotouristique du Mont Saint-Michel inc. est créée et l’année suivante on autorisait la construction de l’édifice qui fut inauguré le 14 juin 1996. Malheureusement, des difficultés financières se firent sentir après seulement huit mois d’exploitation. Le Centre adopta alors un plan de relance en sollicitant la contribution de trois partenaires : la Caisse populaire d’Arthabaska, la SADC Arthabaska/Érable et la Ville de Victoriaville. Ce plan fut refusé et le Centre récréotouristique, acculé à la faillite, ferma ses portes après seulement onze mois d’activités. Le fonds du Centre récréotouristique du Mont Saint-Michel porte sur la conception et la réalisation des infrastructures construites sur le mont Arthabaska. Il porte aussi sur les activités de l’organisme. Il contient des rapports, des procès-verbaux, des plans de construction, des contrats et de la correspondance.

  • P50 – Fonds du Comité pour l’inauguration de la croix lumineuse. – 1928-1929. – 48 pages.

    Ce comité fut créé en vue de l’inauguration de la croix lumineuse du mont Saint-Michel le 16 juin 1929 (mont Arthabaska depuis 2001). Il était composé des présidents honoraires  : Mgr Brunault, le sénateur Louis Lavergne et le premier ministre du Québec Louis-Alexandre Taschereau. Les vice-présidents honoraires étaient  : Mgr Onil Milot, le chanoine L. A. Côté et l’abbé Charles-Édouard Mailhot. Le président actif était Joseph-Édouard Perrault. Les vice-présidents  : Joseph-Édouard Alain, Alfred Paris et Wilfrid Girouard. Le secrétaire était Camille Duguay. Les trésoriers : Edgard Laliberté et A. A. Paradis. Les directeurs étaient tous les curés, les maires et les secrétaires-trésoriers des municipalités du comté d’Arthabaska et d’une partie du comté de Mégantic. Il avait pour objectif de mobiliser la population de la région et de l’encourager à participer à la journée du 16 juin 1929. La création de ce comité a fait suite au Comité pour la construction de la croix lumineuse l’année précédente.

    Le fonds du Comité pour l’inauguration de la croix lumineuse porte sur l’organisation, la nomination des membres du comité, les dons, les invitations et la publicité qui concerne l’événement.

  • P52 – Fonds de la Corporation du 150e anniversaire de Victoriaville. – 2010-2012. – 1,42 ml de documents textuels. – 5 films. – 1 document sonore. – 5 affiches. – 22 DVD. –plusieurs objets.

    Cette corporation fut créée le 6 janvier 2009 dans le cadre des fêtes du 150e anniversaire de fondation de Victoriaville. Les requérants pour la formation de cette corporation sont France Auger, Jacques Nadeau et Denis Morin. Cette constitution a pour objet d’organiser et de promouvoir les activités culturelles, historiques et familiales commémorant le 150e anniversaire de la fondation de Victoriaville.

    Le fonds de la Corporation du 150e anniversaire de Victoriaville porte sur son administration et sur la programmation et les activités organisées lors du 150e. Le fonds contient des documents administratifs ainsi que plusieurs objets promotionnels.

Parties annexes