Cahiers d'histoire

Volume 34, numéro spécial, 2016 La société au miroir du discours hagiographique Sous la direction de Philippe Genequand et Véronique Olivier

NOTE ÉDITORIALE. VOLUME 34, N° SPÉCIAL : Le présent volume paraît suite à d’importants efforts d’équipes de rédaction successives, composées de Véronique Olivier, Florence Prévost-Grégoire, Magalie Fournier-Plouffe, Catherine Paulin et Vincent Houle. Steeve Bélanger a également contribué aux premières étapes du processus en tant que responsable de publication. Nous voudrions remercier tou.te.s les auteur.e.s qui ont fait preuve de patience et de dynamisme tout au long du processus, alors que plusieurs obstacles qui font malheureusement partie des réalités de l’édition scientifique ont ralenti sa production. Prenez note qu’en raison des retards qui ont affecté sa production, ce volume 34, n° spécial est publié en 2018, mais enregistré pour l’année 2016. Les Cahiers d’histoire.

Sommaire (12 articles)

La société au miroir du discours hagiographique

  1. Introduction. La société au miroir du discours hagiographique
  2. Philippe II et la canonisation de saint Diego. Fête religieuse et célébration politique à Alcalá de Henares en 1589
  3. Les métamorphoses du discours hagiographique dans la longue durée : l’exemple d’Énimie
  4. L’exploitation de sources hagiographiques en histoire sociale du haut Moyen Âge
  5. La béguine, l’ange et l’odeur de sainteté : le cas de Sybille de Marsal, « garce qui fit de la sainte »
  6. De la parole du saint au discours de l’hagiographe : construction d’une sainteté musulmane dans la Hilyat al-awliyā’ d’Abū Nuʿaym al-Iṣfahānī
  7. Une hagiographie des traditions modernes d’arts martiaux chinois : Zhang Sanfeng et Bodhidharma

Recensions

Tous droits réservés © Cahiers d'histoire, 2018