Éditorial[Notice]

  • Georges L. Bastin
En cette fin d’année, nous sommes très heureux d’offrir un numéro très spécial. Il porte sur la dimension créatrice de la traduction littéraire, inscrite « dans une relation, avec l’autre-auteur, avec la matière des langues et avec l’autre-lecteur » comme le disent, dans leur présentation, les trois chercheuses françaises qui dirigent le volume. Issu du colloque « La traduction littéraire comme création » tenu à l’Université d’Avignon en 2015, il rassemble des contributions particulièrement novatrices par des chercheurs et des praticiens aguerris. Ce numéro, tout entier en français, confirme l’engagement ferme de Meta à promouvoir la diffusion de la traductologie en français. Nous en profitons pour réitérer notre volonté d’inaugurer en 2018 une nouvelle rubrique dans laquelle la revue publiera des entrevues de traductologues et de langagiers très en vue. Celles-ci se dérouleront en français quelle que soit la langue du ou de la collègue « mis sur la sellette »… et auront la taille d’un article normal, soit de 7000 à 10 000 mots. Nous invitons donc nos auteurs et nos lecteurs à se joindre à cette initiative en nous proposant des entrevues. Laissons maintenant la parole aux directrices de ce numéro qui, nous l’espérons, répondra à de nombreuses attentes.