Partie 2 – Les dessous de la créativité

Un Baudelaire flamand : la traduction des Fleurs du Mal par Bert Decorte (1946)

  • Spiros Macris

…plus d’informations

  • Spiros Macris
    Université de Lille, Lille, France, EA 4074 – CECILLE – Centre d’Études en Civilisations, Langues et Lettres Étrangères
    spiros.macris@univ-lille3.fr

L’accès aux articles des numéros courants de cette revue est réservé aux abonnés. Toutes les archives des revues sont disponibles en libre accès. Pour plus d’informations, veuillez communiquer avec nous à l’adresse client@erudit.org.
Seul le résumé sera affiché.

Couverture de La traduction littéraire comme création,                Volume 62, numéro 3, décembre 2017, Meta

Parties annexes