Partie 2 – Les dessous de la créativité

Un Baudelaire flamand : la traduction des Fleurs du Mal par Bert Decorte (1946)[Notice]

  • Spiros Macris

…plus d’informations

  • Spiros Macris
    Université de Lille, Lille, France, EA 4074 – CECILLE – Centre d’Études en Civilisations, Langues et Lettres Étrangères
    spiros.macris@univ-lille3.fr

Parties annexes