Sélection des rédacteurs

  • Thierry BURGER-HELMCHEN et
  • Laurent BACH

…plus d’informations

  • Thierry BURGER-HELMCHEN
    BETA-CNRS, Université de Strasbourg

  • Laurent BACH
    BETA-CNRS, Université de Strasbourg

L’accès aux articles des numéros courants de cette revue est réservé aux abonnés. Pour accéder aux numéros d’archives disponibles en libre accès, consultez l’historique des numéros.

Si vous détenez un abonnement individuel à cette revue, veuillez vous identifier en vous connectant.

Pour plus d’informations, veuillez communiquer avec nous à l’adresse client@erudit.org.

Seuls les 600 premiers mots du texte seront affichés.

Couverture de Communautés et réseaux de pratique : organisations innovantes et globalisation des connaissances, Volume 21, numéro 3, printemps 2017, p. vi-159, Management international
Un management innovant est un management qui permet aux autres fonctions de l’entreprise d’innover. Voilà le leitmotiv de cet ouvrage. Grâce aux innovation managériales, de nouveaux procédés et de nouveaux produits voient le jour. En huit chapitres, les auteurs qui ont participé à cet ouvrage donnent une revue de la littérature générale sur l’innovation managériale et spécifique pour chacun des quatre domaines couverts : l’innovation managériale source de l’innovation sociale, l’innovation managériale en faveur de l’innovation commerciale, l’innovation managériale et son impact sur les procédés et enfin l’innovation managériale pour l’obtention de nouveaux produits. Dans cette dernière partie sont notamment abordés les outils de contrôle de gestion et leur importance pour mener à bien et de manière efficace une innovation de produit. Dans ce chapitre comme dans les autres, la synergie entre les formes d’innovations et les changements introduits est la clef de la réussite. Le champ d’application de l’innovation managériale est au final très vaste, gouvernance, coopétition, leadership, méthode Delphi, normes écologiques, entreprises multinationales et rôle du consommateur sont traités tour à tour. L’ouvrage est également riche en exemples pour aider le lecteur à comprendre comment ces innovations managériales naissent et se concrétisent dans les organisations. Il couvre notamment divers secteurs d’activités comme la mise en place d’une plate-forme collaborative, l’organisation de cabinets d’architectes, de banques ou de nombreuses PME innovantes. Enfin, les auteurs mettent en exergue que l’innovation managériale est rarement un phénomène isolé mais qu’il s’inscrit dans un continuum que les entreprises doivent accepter et intégrer afin d’améliorer leurs performances et leurs chances de survie dans un environnement concurrentiel. Plus qu’une simple initiation, l’ouvrage propose une plongée profonde dans la thématique de l’innovation managériale. Cet ouvrage, profondément original, considère les oeuvres musicales comme des innovations; il s’attache alors à analyser les mécanismes des processus innovatifs et créatifs au coeur de la genèse de quelques disques mythiques de la musique populaire depuis la fin des années 50 (du jazz au rap…), et à les interpréter à la lumière d’un certain nombre travaux de recherche, traditionnels ou plus récents, en management de l’innovation. Chaque chapitre porte sur un disque particulier (ou un petit ensemble de disques) et, en s’appuyant sur des sources factuelles fiables dans un domaine où les légendes et le story telling font florès, chacun d’eux met en regard une ou plusieurs spécificités du processus qui a concrètement conduit à son élaboration avec des comportements, des dispositifs organisationnels, des stratégies ou des modalités d’interactions caractérisés par cette littérature. Sont ainsi abordés, par exemple, l’intrapreneuriat, la tension exploration/exploitation, l’innovation en rafale, le rôle de traduction des sponsors, l’ancrage territorial, le rôle des parties prenantes, des pionniers, des suiveurs…. Ces chapitres sont regroupés autour de cinq thématiques i) les acteurs-clés que sont les artistes-innovateurs, ii) les projets menés autour d’eux, iii) les contextes organisationnels dans lesquels ces projets s’insèrent souvent au prix de perturbations et de remises en cause, iv) les stratégies déployées et v) la dernière partie de l’ouvrage revient sur quelques formes typiques de l’innovation. Parmi les problématiques qui ressortent de manière plus transversale, figurent en particulier le caractère souvent imprévisible et marqué de sérendipité, des processus d’innovation soumis aux modifications, changements, réorientations au gré des interactions et tensions qui en jalonnent l’évolution, et en parallèle, la difficile mais nécessaire adaptation permanente des processus de décisions qui conditionnent leur trajectoire.