Sélection des rédacteurs invités

  • Foued Cheriet,
  • Hanane Beddi,
  • Abdoulkadre Ado et
  • Emmanuel Kamdem

L’accès à cet article est réservé aux abonnés. Seuls les 600 premiers mots du texte seront affichés.

Options d’accès :

  • via un accès institutionnel. Si vous êtes membre de l’une des 1200 bibliothèques abonnées ou partenaires d’Érudit (bibliothèques universitaires et collégiales, bibliothèques publiques, centres de recherche, etc.), vous pouvez vous connecter au portail de ressources numériques de votre bibliothèque. Si votre institution n’est pas abonnée, vous pouvez lui faire part de votre intérêt pour Érudit et cette revue en cliquant sur le bouton “Options d’accès”.

  • via un accès individuel. Certaines revues proposent un abonnement individuel numérique. Connectez-vous si vous possédez déjà un abonnement, ou cliquez sur le bouton “Options d’accès” pour obtenir plus d’informations sur l’abonnement individuel.

Dans le cadre de l’engagement d’Érudit en faveur du libre accès, seuls les derniers numéros de cette revue sont sous restriction. L’ensemble des numéros antérieurs est consultable librement sur la plateforme.

Options d’accès
Couverture de Management international en Afrique : présentation des articles et regards croisés, Volume 24, numéro 3, 2020, p. 12-217, Management international / International Management / Gestiòn Internacional

Cet ouvrage fait un plaidoyer pour le renouvellement de la recherche en management, enracinée en contextes africains. Deux constats majeurs sont à l’origine de l’ouvrage : d’abord, la faible contribution de la production africaine à la création de la connaissance managériale dans la littérature internationale; ensuite, l’emprise des concepts et des théories de la littérature internationale sur la production africaine émergente. Les vingt chapitres de l’ouvrage sont structurés autour d’un fil conducteur : explorer en profondeur les terrains africains, à travers leurs diversités et leurs singularités, afin d’identifier des cadres conceptuels et théoriques, des postures épistémologiques et méthodologiques susceptibles de mieux rendre compte des pratiques managériales en contextes africains. Les trois parties de l’ouvrage sont consacrées respectivement aux concepts et théories pour la recherche enracinée en management en Afrique; aux épistémologies et méthodologies pour la recherche enracinée en management en Afrique; aux retours d’expériences des managers chercheurs africains sur la recherche enracinée en management en Afrique. Cet ouvrage est un support essentiel pour les enseignants chercheurs, les praticiens chercheurs (notamment ceux inscrits dans un programme de Doctorate of Business Administration, DBA), les professionnels de la consultation intéressés par la contribution de l’Afrique à la création de la connaissance en management. Cet ouvrage, qui regorge d’exemples concrets, de données et d’entretiens avec des dirigeants d’entreprises, constitue un guide pratique à usage des cadres dirigeants et des entrepreneurs souhaitant comprendre les pratiques des affaires, les cultures managériales et les contextes économiques africains. Dès le premier chapitre (L’éveil d’un géant), le potentiel économique africain à l’horizon de 2025, est annoncé par les auteurs : 5600 milliards de U.S. $ de dépenses des ménages, 400 entreprises aux chiffres d’affaires supérieurs à un milliards de U.S. $, 1,2 milliards d’habitants, avec 89 villes de plus d’un million d’habitants en 2030, 30 millions de Km² (trois fois la superficie de l’Europe) et la perspective de création de la plus grande zone de libre-échange au monde (acccord Zlecaf, signé par 54 états). La première partie est dédiée à rappeler ce potentiel (chapitre 1) ainsi que les principales tendances futures et leurs ressorts (chapitre 2). Cette partie est basée en sur des exemples, des cas d’internationalisation, des entretiens avec des décideurs. La seconde est plus normative dès lors qu’elle décline un « guide pratique » de la réussite commerciale en Afrique. Elle est largement inspirée du parcours professionnel des auteurs (consultants du cabinet Mc Kinsey). Elle aborde le volet stratégique (chapitre 3), l’élaboration d’un business model innovant (chapitre 4), la résilience face aux chocs externes (chapitre 5) et la question des compétences des ressources humaines locales, notamment les femmes (chapitre 6). Rédigé par des auteurs ayant une profonde expérience continentale, cet ouvrage est un examen détaillé des possibilités commerciales en Afrique, mêlant à la fois des analyses macroéconomiques et des études de cas d’entreprises. De lecture facile, il sera d’une grande utilité aux décideurs et dirigeants d’entreprises qui s’intéresseraient à ce continent porteur. À une époque où la Chine est devenue le plus grand partenaire commercial de l’Afrique, les universitaires, les professionnels, les gouvernements, les entreprises et les habitants du continent souhaitent comprendre comment l’Afrique et ses économies pourraient jouer un rôle similaire à celui de la Chine dans le contexte de l’économie mondiale. L’Afrique doit ainsi évoluer du commerce des matières premières pour devenir un acteur à forte valeur ajoutée dans l’économie mondiale tout en améliorant son industrialisation et sa compétitivité dans le contexte de la nouvelle zone de libre-échange continentale. Cet ouvrage, tout en identifiant les défis auxquels l’Afrique est confrontée, propose de nouvelles perspectives et solutions pour faire avancer le continent en …