Vous êtes sur la nouvelle plateforme d’Érudit. Bonne visite! Retour à l’ancien site

Symposium : Les pesticides chimiques : une lutte à finir? Société de protection des plantes du Québec, 95e Assemblée annuelle (2003), Saint-Hyacinthe (Québec), 5 et 6 novembre 2003Symposium : Chemical pesticides: a weapon to ban? Quebec Society for the Protection of Plants, 95th Annual meeting (2003), Saint-Hyacinthe (Quebec), 5 and 6 November 2003

Résumé

  • Richard Desrosiers

…plus d’informations

  • Richard Desrosiers
    Ministère de l’Environnement du Québec,
    Direction du milieu rural,
    Services des pesticides,
    Québec (Québec), Canada G1R 5V7

Logo de Phytoprotection

Corps de l’article

Pesticides et environnement / Pesticides and environment

Les producteurs agricoles introduisent volontairement des pesticides dans l’environnement pour lutter contre les organismes nuisibles aux cultures et aux animaux d’élevage. L’application d’un pesticide résulte inévitablement par la présence de micropolluants dans les différents compartiments de l’environnement soit le sol, l’eau, les sédiments et l’air. Un nombre élevé de molécules chimiques est en cause. Il y a environ 200 ingrédients actifs disponibles pour le secteur agricole. Ce secteur utilise une part importante des pesticides vendus au Québec, soit 79,1 % (1999), ce qui correspond à 2 500 000 kilogrammes d’ingrédients actifs appliqués annuellement. Les pesticides chimiques sont des molécules synthétisées pour altérer des mécanismes indispensables au développement ou à la survie des organismes vivants. La présence de résidus de pesticides dans l’environnement se caractérise par une diffusion aléatoire dans les divers milieux. Les impacts négatifs des pesticides sont extrêmement variés en raison de leur vocation même et de la grande diversité des organismes vivants en cause. Au Québec, le suivi environnemental des pesticides dans les eaux de surface et souterraines ainsi que dans les zones situées à proximité des activités agricoles a clairement démontré la présence de résidus de pesticides dans ces milieux. En général, le sol reçoit la plus grande part des pesticides appliqués. Celui-ci joue un rôle majeur dans le processus de dégradation des pesticides. Il est d’autant plus important de respecter les conditions d’application inscrites sur les étiquettes du produit et de poursuivre les efforts en gestion intégrée des ennemis des cultures.