L'accès à la plateforme Érudit connaît actuellement un ralentissement, dû à un incident chez notre prestataire technique. Nous sommes désolés de ce désagrément et collaborons activement à rétablir le service. L'information sera mise à jour sur notre pageTwitter

ÉditorialEditorial

  • Daniel Dostaler

…plus d’informations

  • Daniel Dostaler
    Rédacteur en chef, Phytoprotection

Logo de Phytoprotection

Corps de l’article

La journée commémorative du centenaire de la Société de protection des plantes du Québec (SPPQ) s’est tenue le mercredi 19 novembre 2008 au Musée national des beaux-arts du Québec, à Québec. La SPPQ, « the oldest such Society in the world to be continuously functioning under its original name », a été fondée le 24 juin 1908, au Collège Macdonald de l’Université McGill, par le professeur William Lochhead. Ce numéro spécial 89 (2-3) de Phytoprotection collige des textes et documents produits dans le contexte des activités de cette journée commémorative. On y trouve les mots de bienvenue, les textes des conférences présentées lors du Colloque sur l’historique de la SPPQ et de la protection des plantes au Québec, le rapport de la présidente déposé à l’assemblée générale, les capsules historiques présentées pendant cette assemblée générale, l’essentiel des affiches et kiosques, les textes de la remise de la Bourse du centenaire SPPQ 2008 Margaret-Newton ainsi que des prix et hommages décernés en cette occasion, le texte de présentation de la plaque offerte par la Société canadienne de phytopathologie, le texte du dévoilement de la plaque commémorative du centenaire et des remerciements. En complément, on trouve la liste des personnes inscrites aux activités de la journée commémorative et les résumés des communications scientifiques de la réunion conjointe SPPQ – Société d’entomologie du Québec (SEQ) qui s’est tenue les 20 et 21 novembre, à l’Hôtel Château Laurier de Québec.

Mais qu’est-ce qu’un siècle?

À l’échelle historique, la Ville de Québec (1608-2008) célèbre son 400e anniversaire. L’année 1856 marque le début de 150 ans d’enseignement de la phytopathologie à l’Université McGill (Estey, R.H. 2007. 150 years of teaching plant pathology at McGill University. Phytoprotection 88 : 1-7). Le Collège Macdonald ouvre ses portes en 1907. De même, 2009 marque les 150 ans de l’École d’agriculture de Sainte-Anne-de-la-Pocatière, créée en 1859. C’est l’une des toutes premières écoles d’agriculture permanentes au Canada et c’est aussi le berceau de la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation (FSAA) de l’Université Laval et de l’Institut de technologie agroalimentaire (ITA) de La Pocatière. L’enseignement de la foresterie débute en 1910 à l’Université Laval avec la création de l’École forestière, aujourd’hui devenue le Département des sciences du bois et de la forêt de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique.

À l’échelle de vies humaines, le Dr John Dearness (1852-1954), phytopathologiste et premier mycologue canadien reconnu internationalement, vécut 102 ans (Estey 1993, Phytoprotection 74 : 135-141). La première année d’existence de la SPPQ (24 juin 1908–24 juin 1909) vit naître Gabrielle Roy (22 mars 1909–1983), femme de lettres (romancière) admise à la Société royale du Canada (1947), et Claude Lévi-Strauss (né le 28 novembre 1908 et aujourd’hui centenaire), ethnologue et philosophe élu à l’Académie française. Abraham Lincoln (1809-1865) et Charles Darwin (1809-1882) sont nés le même jour, le 12 février 1809, il y a deux siècles. La SPPQ a donc vu le jour moins d’un demi-siècle après la publication de On the Origin of Species, by Means of Natural Selection (1859) de Charles Darwin. À l’image de ces personnes, de l’héritage de notre Société lieu de rencontre, il n’est nulle frontière. Les écrits de la SPPQ, soit les Rapports annuels et les articles parus dans Phytoprotection, sont toujours d’une actualité indéniable, d’une étonnante variété en même temps que d’une singulière unité puisque tous se rapportent à la santé des plantes. L’oeuvre séculaire de la Société de protection des plantes du Québec ne vieillit pas.

Ce numéro spécial du centenaire de la SPPQ constitue non seulement un témoignage durable de cette journée commémorative, mais il revêt aussi une valeur historique pour notre Société et la protection des plantes. Avec la contribution des membres de la SPPQ, entre autres de plusieurs membres honoraires de la Société, on y dépeint de façon magistrale l’histoire et les défis des pionniers et des chercheurs contemporains qui, par leurs recherches exceptionnelles, ont façonné et continuent de façonner la phytoprotection en agriculture et en foresterie au Québec et au Canada.

Nombreux sont ceux qui ont été touchés par les textes ici réunis, tout autant que par la journée commémorative. À ce propos, voici deux témoignages particulièrement éloquents :

« Je flotte encore non seulement sur les joies de la journée elle-même, mais sur les agréables souvenirs de l’année de préparation. »

Gilbert Banville

« Une journée remplie d’émotion, de souvenirs et aussi d’énergie et de passion sur laquelle la Société peut continuer de construire afin de poursuivre sa mission. Je suis très fier d’être président de cette belle société scientifique québécoise. »

Guy Bélair

Ce fut un plaisir partagé de collaborer à l’élaboration de la journée commémorative ainsi qu’à larévision et à la compilation des textes de ce numéro spécial de Phytoprotection. C’est grâce à la vive contribution des nombreuses personnes qui ont rédigé, révisé les textes et participé à la production du numéro spécial du centenaire que ce magnifique projet a été mené à bonne fin.

Admiration, respect et amitiés.

***

The beginning of the 21st century is full of celebrations. The year 2008 marks the 400th anniversary of the founding of Quebec City (1608-2008). The 200th anniversary of Charles Darwin’s birth also coincides with the sesquicentenary of the publication of On the Origin of Species, by Means of Natural Selection (1859). The Québec Society for the Protection of Plants (QSPP), “the oldest such Society in the world to be continuously functioning under its original name”, was founded on June 24, 1908 at Macdonald College of McGill University by Professor William Lochhead. The Centennial of the QSPP was celebrated in Quebec City on Wednesday, November 19, 2008, at the Musée national des beaux-arts du Québec.

Plant pathology has been taught at McGill University since 1856 (Estey, R.H. 2007. 150 years of teaching plant pathology at McGill University. Phytoprotection 88 : 1-7). Macdonald College opened its doors to its first students in the fall of 1907. The year 2009 marks the 150th anniversary of the École d’agriculture de Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Quebec), one of the first permanent agricultural schools in Canada. Created in 1859, it set the stage for the creation of the Institut de technologie agricole de La Pocatière and of the Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation de l’Université Laval. Université Laval opened its School of Forestry in 1910, which is known today as the Département des sciences du bois et de la forêt. Other celebrations await!

Over the last 100 years, the fields of plant protection (phytopathology, entomology, nematology and weed science) have been shaped by the work of pioneers from the provincial and federal governments’ plant protection services and their experimental stations, by Agriculture and Agri-Food Canada (AAC), by the ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), by pioneers of the Canadian and Quebec forest protection services, and by pioneering scientists and researchers from colleges and universities offering biology, agriculture and forestry programs.

This special issue of Phytoprotection 89 (2-3) contains texts and documents produced in the context of the festivities organized to celebrate the 100th anniversary of the Society. It includes welcoming addresses, papers presented during the Colloquium on the History of the Society and of the Protection of Plants in Quebec, poster presentations, key events of the 100th Annual Business Meeting, of the Awards Ceremony (presentation of the Margaret-Newton Centennial Student Fellowship and of the QSPP Awards and Honours) and of the closing ceremonies (unveiling of the plaque offered by the Canadian Phytopathological Society, unveiling of the QSPP Centennial Plaque, and acknowledgments). Also included are the list of individuals registered to attend the activities held on this day of commemoration and the Paper Session Abstracts of the Joint Annual Meeting of the QSPP – Société d’entomologie du Québec (SEQ), which was held at the Hôtel Château Laurier in Quebec City on November 20 and 21, 2008.

This issue of Phytoprotection was put together thanks to the contribution of numerous individuals. It will be a lasting memory of this day of commemoration and of the Centennial of the Québec Society for the Protection of Plants.

Parties annexes