Vous êtes sur la nouvelle plateforme d’Érudit. Bonne visite! Retour à l’ancien site

Assemblée générale

100e assemblée générale de la Société de protection des plantes du QuébecRapport de la présidente de la SPPQ pour l’année 2007-2008

  • Valérie Gravel

…plus d’informations

  • Valérie Gravel
    Présidente de la Société de protection des plantes du Québec en 2007-2008;
    Agriculture et Agroalimentaire Canada, Envirotron,
    Université Laval, Québec (Québec), Canada G1V 0A6.

Logo de Phytoprotection

Corps de l’article

Chers collègues,

Bien que des obligations liées à mon travail ne me permettent pas d'être présente avec vous aujourd'hui, mes pensées vont à tous ceux et celles qui célèbrent cet important anniversaire de la Société de protection des plantes du Québec (SPPQ). Je vous souhaite à tous une bonne assemblée générale. Voici donc le rapport de la présidente de la SPPQ 2007-2008.

C’est avec beaucoup de joie et d’enthousiasme que je suis devenue présidente de la Société de protection des plantes du Québec en juin 2007. Après environ cinq ans au conseil d’administration de la Société, je me sentais prête à relever ce défi de taille.

L’année 2008 marque un point tournant dans la vie de notre Société. Cent ans de protection des plantes au Québec se doivent d’être célébrés adéquatement et c’est pourquoi j’aimerais adresser des remerciements spéciaux à M. Gilles Émond et aux membres du comité organisateur de la journée commémorative du centenaire de la SPPQ. Leur travail acharné tout au long de l’année a permis de souligner cet évènement comme il se devait et de faire en sorte que cette journée de rassemblement soit un succès.

J’aimerais également profiter de l’occasion pour remercier M. Richard Hogue ainsi que les membres du comité organisateur de la réunion conjointe 2008 SPPQ-SEQ (Société d’entomologie du Québec). Cette réunion conjointe, en plus de permettre le rapprochement de nos deux Sociétés, favorisera également de plus étroites collaborations entre les membres de chacune de ces associations liées par un objectif commun.

Cette année fut également une année charnière pour la revue Phytoprotection. Monsieur Danny Rioux a décidé de laisser son poste de rédacteur en chef de la revue après de nombreuses années de bons et loyaux services. Je tiens à le remercier personnellement ainsi qu’au nom de la SPPQ pour le temps et les efforts soutenus qu’il a mis afin de maintenir le standard de qualité de Phytoprotection au cours des dernières années. Il est maintenant temps qu’un autre rédacteur en chef prenne la relève. D’ailleurs, l’avenir de la revue Phytoprotection sera au coeur de cette assemblée générale. Certaines actions se doivent d’être prises afin d’assurer la survie de cette revue qui représente une vitrine importante pour la SPPQ. Monsieur Danny Rioux vous fera un bilan complet et réaliste de la situation actuelle de la revue Phytoprotection. Tout de même, je vous invite à participer activement au maintien de la revue, soit en soumettant des manuscrits ou en vous impliquant directement dans le processus de révision. Je souhaite évidemment longue vie à la revue Phytoprotection et la meilleure des chances au futur rédacteur en chef.

Un projet majeur a également été mis en oeuvre cette année. Monsieur Gaston Laflamme a entrepris des démarches afin de créer une fondation qui sera liée à la SPPQ. L’objectif de cette fondation sera, entre autres, de servir de source de financement pour, par exemple, la bourse étudiante de la SPPQ qui est remise chaque année à un étudiant. Nous comptons d’ailleurs sur l’appui de chacun des membres afin de mener à bien ce projet et je vous invite également à participer au maintien de cette fondation lorsque celle-ci sera en place. Nous comptons sur votre générosité une fois de plus. Par la même occasion, j’aimerais remercier les membres qui ont donné si généreusement cette année au fonds de la Bourse du centenaire SPPQ 2008 Margaret-Newton. Vos dons ont dépassé nos attentes et ont permis de souligner de façon exceptionnelle le 100e anniversaire de la Société. Félicitations au ou à la récipiendaire!

En terminant, je tiens à remercier les membres du conseil d’administration de la SPPQ et, en particulier, M. Guy Bélair qui a si gentiment accepté de prendre la relève en mon absence. Évidemment, le travail n’est pas terminé pour moi et pour le reste du conseil d’administration. Les efforts de recrutement, qui sont à la base même du bon fonctionnement de la Société, doivent être maintenus et même augmentés afin que la SPPQ puisse demeurer active et stimulante.

Au plaisir de vous revoir tous à la prochaine assemblée générale de la SPPQ.

Votre présidente 2007-2008,

Valérie Gravel