Recensions

Blake, R. (2009). Le bleu de l’espoir. St-Laurent, Québec : Les éditions du 9e jour inc., 31 p.[Notice]

  • Carole Sénéchal
Revue de psychoéducation Volume 40 numéro 2, 2011, 288 • Blake, R. (2009). Le bleu de l’espoir. St-Laurent, Québec : Les éditions du 9e jour inc., 31 p. Trente et une pages. Une ou deux phrases par page. Des illustrations qui suggèrent plutôt qu’elles n’imposent. Une histoire qui arrache des larmes. Et voilà comment l’auteur et l’illustratrice, Josée Gauthier, abordent la maltraitance. Qui plus est, ils ont eu en quelque sorte l’intelligence de présenter, dans la majorité des cas, les personnages de dos ou des visages sans yeux et sans bouche permettant ainsi aux lecteurs de les personnifier ou à la limite de s’y projeter. Un marchand de bleu sillonne la ville en offrant sa couleur préférée. Un jour, une petite fille refuse le bleu qu’il lui offre. Curieux, le marchand se dit surpris de sa réponse. Lorsque la jeune fille lui montre les bleus qu’elle a sur le corps, celuici est estomaqué. Il venait de prendre conscience qu’il y a d’autres types de bleus. Devant la liste des autres bleus, les larmes lui montent aux yeux. Émue, la fillette lui tend un mouchoir; ému, le marchand lui remet un ballon bleu et lui dresse une liste de tous les « beaux bleus », dont celui du ciel et de l’arc-en-ciel et celui des mers. « Bouleversé par cette rencontre, le marchand décida de dédier sa vie aux enfants victimes de bleus. Depuis, il témoigne, il les soigne, et leur offre le bleu de l’espoir… » (p.31). Bien sûr, ce livre est en vente en librairie dans la section des livres pour enfants, mais à mon avis, il s’adresse aussi et probablement surtout aux adultes qui maltraitent. Les éducatrices en garderie et en maternelle ainsi que les enseignant(e)s du primaire trouveront dans cet ouvrage un moyen pour donner la parole aux enfants qui sont victimes de violence. Carole Sénéchal