Comptes rendus

Dubé, Richard. L’Univers de Ginet Leblond. Musée Place Royale. Québec, s.é. 2008, 177 p. ISBN 978-2-98106-320-05[Notice]

  • Yves Beauregard

…plus d’informations

  • Yves Beauregard
    Québec

Dubé, Richard. L’Univers de Ginet Leblond. Musée Place Royale. Québec, s.é. 2008, 177 p. ISBN 978-2-98106-320-05.Ce somptueux ouvrage est le résultat de la collaboration de monsieur Richard Dubé, muséologue et ancien directeur des collections du Musée de la civilisation de Québec, du groupe de Communications de Science-Impact, de Jocelyne et Jean-Paul Trottier de la Galerie d’art Les Peintres Québécois inc. et surtout de l’artiste Ginet Leblond.La parution de ce volume accompagne l’ouverture en 2008 du musée privé Place Royale situé au 40, rue Notre-Dame, à Québec. Propriété de Jean-Paul Trottier, ce nouveau musée est entièrement consacré à l’oeuvre de l’artiste Ginet Leblond. Diplômée en arts plastiques de l’Université Laval, madame Leblond a aussi reçu une formation en dessin du Musée national des beaux-arts du Québec et elle a enseigné la peinture pendant une vingtaine d’années. Depuis trente ans, madame Leblond a créé plus de mille oeuvres. Le nouveau musée qui lui est consacré présente sur trois étages une centaine d’oeuvres parmi les plus représentatives de la production récente de l’artiste. Madame Leblond est peintre, sculpteur et céramiste. Cependant, ce que met en valeur le volume de Richard Dubé et le musée Place Royale ce sont ses meubles peints. Initiée aux antiquités québécoises par son conjoint Marc-André Fortin, madame Leblond s’est mis à y dessiner et peindre des scènes de la vie traditionnelle du Québec des années 1880 à 1920. Coffres, armoires, bancs et panneaux de bois anciens, autant de supports où le lecteur et le visiteur pourront découvrir des scènes de fenaison, de promenades en carrioles, des artisans exerçant leurs métiers traditionnels, des lieux chargés d’histoire comme la Place Royale, le Château Frontenac, le Collège des jésuites, le Séminaire de Québec, le Monastère des ursulines, la terrasse Dufferin… Plus encore, les lecteurs et les visiteurs pourront y découvrir les splendeurs du fleuve Saint-Laurent, des moments de la vie urbaine et, aussi, le monde mystérieux des contes et légendes.Lorsque l’on scrute les oeuvres de madame Leblond, il n’est pas rare d’y retrouver les influences d’un Horatio Walker, d’un Clarence Gagnon, d’un Edmond J. Massicotte, du volume de Pierre-Georges Roy sur l’île d’Orléans, et même d’Adrien Hébert, d’Henri Julien, etc., autant d’artistes qui furent des témoins remarquables de la vie de nos devanciers.Lancé en juillet 2008, L’Univers de Ginet Leblond, Musée Place Royale, présente une excellente sélection des oeuvres de l’artiste, toutes accompagnées de textes fort riches en informations signés Richard Dubé. Complément indispensable à la visite du Musée Place Royale, ce volume peut aussi cons-tituer un outil pédagogique formidable pour l’enseignement des us et coutumes d’autrefois au pays du Québec.Yves BeauregardQuébec