Livres et revuesBooks and Reviews

Psychology of Personnel in Business and Industry. By Roger M. Bellows. 2nd Edition. New York: Prentice-Hall, Inc., 1954. 467 pp. $5.50.[Notice]

  • Roger Chartier
224 RELATIONS INDUSTRIELLES Le professeur Yoder a décidément le don de la vulgarisation. C'est un sim plificateur-né. Sous sa plume, tout se dilue, tout devient simple, tout s'explique derechef; d'où sa réussite dans le gen re manuel introductif. En fait, nous aurions été plus vite rassuré si un autre que Yoder, avec autorité, avait fait la revision ! A la décharge de l'auteur, il importe de déclarer que cette nouvelle édition contient dé nombreuses améliorations sur la précédente. En huit ans, telle ment de choses surviennent dans le do maine des relations industrielles ! L'au teur en a sérieusement fait son profit, et ce manuel gagne en poids, en agen cement, en volume aussi. A l'usage de l'étudiant qui veut péné trer sans trop de chocs dans le domaine de la direction du personnel et des re lations industrielles, qui ne se pose pas trop de questions et qui ne désire pas trop de réponses. Psychology of Personnel in Business and Industry. By Roger M. Bellows. 2nd Edition. New York: Prentice-HaM, Inc., 1954. 467 pp. $5.50. Ce volume s'adresse d'abord aux administrateurs d'entreprises industriel les et commerciales, et particulièrement aux directeurs du personnel. Dans cette édition, l'auteur a réussi à faire plus con cis que dans la première (1949), ce qui est à la fois douloureux et méritoire. Le volume est mieux divisé, et les référen ces sont à date. Sous l'angle de la psychologie appli quée, l'auteur analyse tour à tour les différentes méthodes et techniques de création ou d'améEoration de la satis faction ouvrière, et d'organisation « effi cace du personnel. On trouve dans ce livre des commentaires utiles sur le « counseling », l'évaluation du « moral » des travailleurs, l'analyse des tâches, le recrutement, l'entrevue, la sélection, les tests, la formation — technique ou au tre — de la main-d'oeuvre, la notation (merit rating) du personnel, les stimu lants à la production, et ainsi de suite. En dépit d'une certaine dispersion qui donne dans la superficialité, le volu me a du mérite et vaut d'être lu. Union Strike Votes : Current Practice and Proposed Controls. By Herbert S. Fames. Princeton: Industrial Relations Section, Princeton Universitv, 1956. 141 pp. Notre législation est censée favoriser la négociation collective; d'autre part, le droit de grève est une condition ( nor malement) essentielle du régime de la convention collective. On conçoit donc limportance qu'il y a à étudier le pro cédé par lequel la grève s'institue. L'opinion publique accepte assez faci lement, bien souvent, le fait non vérifié du manque de démocratie syndicale, du défaut fréquent à instituer le vote de grève, du besoin pour le gouvernement de venir « protéger » les membres indi viduels écrasés" par les structures syndi cales. Le professeur Parnes, s'appuyant sur les pratiques de vote de grève de 135 syndicats locaux, particulièrement dans le New Jersey, a des vues beaucoup plus optimistes. La plupart des syndicats étudiés exi gent un vote de grève majoritaire au scrutin secret. La plupart des chefs syndicaux — et des gars du rang — voient dans la prise du vote un geste utile et prudent. Et ainsi de suite dans le même sens. A lire, pour détruire certains préjugés faciles et voir la réalité telle qu'elle est, du moins dans les cas étudiés. The Sociology of Industrial Relations : An Introduction to Industrial Sociolo gy. By John B. Knox. New York: Ran dom House, 1955. 348 pp. Le livre du professeur Knox est le dernier en ...