Vous êtes sur la nouvelle plateforme d’Érudit. Bonne visite! Retour à l’ancien site

Recensions

Blais, J.-G. (2009). Évaluation des apprentissages et technologies de l’information et de la communication : enjeux, application et modèle de mesure. Québec, Québec : Presses de l’Université Laval

  • Bertrand Vermot

…plus d’informations

  • Bertrand Vermot
    Institut de Recherche et de Documentation pédagogique (IRDP, Suisse)

Logo de Revue des sciences de l’éducation

Corps de l’article

Cet ouvrage se compose de quatre parties. La première pose les bases de la discussion en traitant des tests assistés par ordinateur (TAO) et des tests adaptatifs. À propos de ces derniers, l’accent est tout particulièrement mis sur la création des applications permettant ce type de passation. La deuxième partie expose différentes mises en oeuvre de l’outil informatique comme aide à l’évaluation. Les études décrites ici ont été réalisées dans divers cadres : les compétences langagières et à écrire, les apprentissages mathématiques, ou encore le raisonnement clinique médical et l’évaluation de profil psychosocial. La troisième partie, plus technique, commence par la description de modèles cognitifs permettant de faire des mesures complexes sur les données recueillies lors de tests. Cette partie présente des outils mathématiques et statistiques utiles dans l’élaboration des tests adaptatifs et de diagnostique automatisé. Finalement, la quatrième partie s’ouvre vers l’avenir en proposant des réflexions sur ce que pourraient être les futurs systèmes d’évaluation assistée par ordinateur (ÉAO).

Le fait que les éléments présentés dans cet ouvrage soient systématiquement rattachés à une recherche sur le terrain permet évidemment d’obtenir une certaine fiabilité, mais, dans le cas présent, cela procure surtout l’avantage d’entraîner une bonne compréhension des enjeux qui ne sont pas toujours manifestes.

Le regard critique général porté sur les nouvelles technologies est des plus appréciables. Si les avantages sont bien explicités et détaillés, les limites et les inconvénients de certaines méthodes ne sont pas négligés, et les comparaisons des outils existants sont bien mises à profit pour ouvrir quelques pistes sur les améliorations possibles.

La lecture des chapitres ne se fait pas avec la même aisance pour tous. Le côté très mathématique de l’un ou l’autre des exposés peut repousser les personnes les moins aguerries dans ce domaine. Néanmoins, leur utilité reste entière pour éclairer de manière approfondie certaines méthodologies présentées. De plus, une lecture non mathématique de ces passages n’empêche en rien la compréhension globale des propos tenus.

Il paraît clair qu’une personne désireuse de se lancer dans la conception de pratique assistée par ordinateur ne pourra que difficilement prendre acte de toutes les difficultés qu’elle risque de trouver sur son chemin en parcourant cet ouvrage. Cela n’est d’ailleurs certainement pas le but de ce dernier. Néanmoins, la grande concentration de références qui ont servi à la réalisation de ce livre fournira assurément des pistes pour la meilleure compréhension possible des problèmes et des enjeux d’une telle réalisation.

En conclusion, cet ouvrage est une grande richesse d’exemples et de références et pourra incontestablement être utile à toutes les personnes francophones qui travaillent sur les tests et les évaluations assistées par ordinateur ou sur d’autres facettes des technologies de l’information et de la communication (TIC) consacrées aux apprentissages.