Vous êtes sur la nouvelle plateforme d’Érudit. Bonne visite! Retour à l’ancien site

Recensions

Desgagné, S. (2005). Récits exemplaires de pratique enseignante : analyse typologique. Québec, Québec : Presses de l’Université du Québec

  • Marina Lessard

…plus d’informations

  • Marina Lessard
    Université du Québec à Chicoutimi

Corps de l’article

L’héritage du savoir, de l’engagement et de l’expérience des professionnels de l’enseignement se trouve enfin disponible dans un cadre scientifique fort étayé. Cet ouvrage est impressionnant et captivant, autant par la richesse et la densité de son contenu que par l’habileté de l’utilisation d’une méthode qualitative incontournable.

Pour faire comprendre les aspects du cadre théorique, cette recherche dégage un choix pertinent de faits vécus, inédits et convaincants, regroupés en prototypes puis en typologie. D’où se dégagent des principes importants.

De ces cas issus du milieu scolaire, nous y saisissons les conditions de réussite de l’enseignant aux prises avec ces faits dits situations inédites. Ce dernier doit compter sur sa détermination propulsée par un esprit de créativité et d’ouverture, appuyé d’une patience certaine, d’une intuitive intelligence de circonstances, le tout reposant sur les acquis d’expérience. Ce sont ces qualités fondamentales qui permettent la poursuite du dénouement d’une situation problématique d’un élève et au sein d’un groupe d’élèves. Tout enseignant motivé qui bénéficie du processus de résolution de problème de situations inédites opère sur lui-même une démarche transformatrice significative.

Cette riche étude dégage également la mission sociale et les attitudes de l’enseignant qui doit faire face aux épreuves d’enseignement inhérentes au monde inexploré de solutions inédites. Le déploiement de sa capacité d’intervenir stimule ainsi son propre apprentissage dans la ligne de sa formation continue.

De façon satisfaisante, cette oeuvre met l’accent sur l’apport incontestable de l’expérience. Les récits interprétés enseignent que la professionnalité des enseignants passe par la force d’une identité à construire avec l’expérience, par une capacité à répondre de ses actes dans l’expérience, par une disposition à apprendre de l’expérience.

Il est intéressant de retenir certaines règles d’actions qui se dégagent de l’analyse des prototypes comme, par exemple : dans l’intervention la culpabilité ne mène nulle part, et encore, il faut bien identifier les limites de capacité de l’enfant et ne pas dépenser d’énergie pour les dépassées.

Divisé en quatre parties présentées avec une cohérence remarquable, l’ouvrage débute par les généralités d’un cadre théorique de recherche qualitative. Puis, il identifie sa contribution à la formation (des maîtres) et à la recherche via le développement d’une méthode d’étude de cas et l’investigation du savoir professionnel où l’accent est mis sur une reconstruction narrative de l’expérience. Sont regroupés en cinq classes les récits d’exploration, d’accomplissement, d’initiation, d’affirmation, d’adaptation. Vient ensuite une démarche de reconstruction et d’analyse de récits de situations qui sont un dialogue entre l’éclairage du contexte et l’éclairage de l’expérience. C’est alors que nous y découvrons la clé du succès de chaque intervention pédagogique ou éducative.

Ce modèle innovateur d’analyse du processus de transformation des récits via une double approche, inductive et référentielle, peut s’adapter à plusieurs champs disciplinaires.

À la lumière des conclusions de l’étude, l’auteur expose sa vision de la mise en valeur d’une professionnalité. Cette vision mérite un forum de discussion. De plus, sa bibliographie offre sur le sujet un complément important d’incontournables pistes de réflexions contemporaines.

Aux initiés. C’est un ouvrage hautement recommandé aux initiés en vertu de la pertinence de son contenu qui peut servir de canevas à un cours du programme universitaire de premier cycle de la formation des maîtres ainsi qu’à celui d’un séminaire de maîtrise ou de doctorat. En parallèle, on apprécierait une recherche sur des cas inédits d’apprentissages scolaires empruntant des nouvelles pistes vers une théorie et, sur le sujet, une mise à jour de la recension des écrits de recherche (voir Le circuit d’apprentissage de Raymond Thiberge. Thèse 1979, Université de Montréal).

Au public. Le texte destiné au public devrait s’alléger et se présenter dans un ordre inversé du présent volume. Autrement dit, il serait de bon aloi de placer, en premier lieu et avec relief, l’illustration des cas suivis de leur interprétation, puis de réduire considérablement l’exposé du cadre théorique. Une vulgarisation appropriée s’imposerait, autant pour les nouveaux termes que pour la théorie. Ainsi, l’ouvrage pourra intéresser tant les professionnels et artisans en pédagogie universitaire générale que les praticiens et les parents. À lire et à consulter assurément !