Vous êtes sur la nouvelle plateforme d’Érudit. Bonne visite! Retour à l’ancien site

Mot de bienvenue

Corps de l’article

La revue souhaite la bienvenue aux nouveaux membres du Comité de rédaction, mesdames Anne Crocker et Marie-Josée Fleury, et messieurs Paul Morin et Prometheas Constantinides.

Mme Anne Crocker, Ph.D. est professeure adjointe au département de psychiatrie de l’Université McGill et chercheure boursière FRSQ à la Division de recherche psychosociale du Centre de recherche de l’hôpital Douglas. Ses travaux de recherches portent sur : 1) les facteurs associés à la violence, l’agressivité et la criminalité des personnes qui souffrent de troubles mentaux ou de déficience intellectuelle ; 2) l’interface santé mentale-justice (aptitude à subir son procès, responsabilité criminelle, dépistage en milieu judiciaire) ; 3) les services en santé-mentale justice et la gestion du risque.

Marie-Josée Fleury est professeur adjoint au Département de psychiatrie de l’Université McGill, professeur associé au Département d’administration de la santé de l’Université de Montréal et chercheur au Centre de recherche de l’Hôpital Douglas (boursière IRSC). Ses champs d’expertise comprennent l’analyse organisationnelle et l’évaluation des services de santé, spécifiquement l’étude de la mise en oeuvre des réseaux intégrés de services, les rôles des médecins de famille et des organismes communautaires dans la prise en charge des troubles de santé mentale ainsi que l’analyse des réformes sociosanitaires en cours.

Monsieur Morin est professeur au département de service social de l’Université de Sherbrooke. Il a développé depuis plusieurs années un intérêt soutenu pour les pratiques intersectorielles dans le champ de la santé mentale et plus spécifiquement en regard de l’habitation. Il a ainsi effectué des recherches sur le logement comme déterminant social de la santé et du bien-être ainsi que sur l’univers des maisons de chambres. À un niveau plus micro, il s’intéresse également à la signification du chez-soi lors d’une intervention psycho-sociale à domicile, tant du point de vue de l’intervenant que de l’usager. Également, l’organisation des services dans la perspective de la santé mentale communautaire constitue un domaine d’intérêt soutenu, notamment par le suivi de l’expérience italienne.

Monsieur Constantinides est psychiatre à l’hôpital Louis-H. Lafontaine. Boursier du Utting Fellowship for Depression Studies, il effectue aussi de la recherche à l’Institut Communautaire et Familial de Psychiatrie de l’hôpital général juif (Université McGill) sur l’efficacité et les mécanismes d’action de la psychothérapie.